Modifié

US Open - Carnet 10: Djokovic toujours vivant, toujours debout, Zverev encore sur son nuage et Bencic revenue sur terre

Novak Djokovic, tout simplement injouable dans le format au meilleur des 5 sets. [Frank Franklin II - AP]
Novak Djokovic, tout simplement injouable dans le format au meilleur des 5 sets. [Frank Franklin II - AP]
Après un 1er set à nouveau perdu, Novak Djokovic a accéléré et réalisé une démonstration contre Matteo Berrettini. Le Serbe affrontera vendredi Alexander Zverev, qui reste sur 16 succès de rang. Fin de parcours tristounette en revanche pour Belinda Bencic, passée à côté de son quart de finale.

LA CLAQUE! On se l'est prise en voyant Belinda Bencic être éjectée en quarts de finale de cet US Open. Non, ce n'est pas tant que nous minimisions les possibilités de l'extraordinaire Emma Raducanu, mais plutôt que nous voulions rêver avec la Saint-Galloise, très solide et cohérente depuis l'entame du tournoi. Puis patatras! Après un excellent départ (3-1), "Beli" a complètement perdu les pédales contre la Britannique et, de fait, son tennis (3-6 4-6). Elle a par moments traversé ce rendez-vous comme un fantôme, en colère contre son coach et son compagnon. C'était une vraie sale journée. Dommage de finir ce superbe été sur une contreperformance.

CHAPEAU! On va aussi en profiter pour tirer un sacré coup de chapeau à Emma Raducanu; on l'a déjà fait quelques fois ici, entre Wimbledon et cet US Open, mais son parcours aussi incroyable qu'irrésistible mérite des louanges. Jamais dans l'histoire une qualifiée n'était allée jusqu'en demie d'un tournoi du Grand Chelem. C'est chose faite désormais et la Britannique, audacieuse, culottée, brillante, a pleinement mérité sa place ici. Et ce n'est peut-être pas fini; quel plaisir que de la voir sur un court!

SAKKARI REVIT... A Roland-Garros, elle avait vécu sa plus belle quinzaine en Grand Chelem. Jamais jusque-là, Maria Sakkari n'avait rallié le dernier carré de l'un des quatre tournois majeurs. Elle était même passée à un souffle de disputer la finale, vaincue sur le fil par la future lauréate Barbora Krejcikova. Mais ce parcours - ou était-ce cette demie perdue d'un rien? - avait été un bien pour un mal, puisque dans l'enchaînement la Grecque connut une série négative. Il lui a fallu attendre cet US Open pour rebondir, retrouvant à nouveau les demies après avoir dominé la décidément malheureuse Karolina Pliskova (6-4 6-4). Sakkari, 26 ans, avait frisé le code en 8e de finale contre Bianca Andreescu. L'histoire est peut-être en train de s'inverser pour elle qui jouera Emma Raducanu la nuit prochaine.

ZVEREV TOUJOURS SUR SON NUAGE... Champion olympique puis vainqueur du Masters 1000 de Cincinnati, Alexander Zverev est toujours sur son nuage. Hier, l'Allemand a dû écarter une balle de set contre Lloyd Harris en 1re manche, puis il a déroulé ensuite, à l'exception d'un jeu de service égaré dans le dernier set, se montrant pour le reste imperméable aux frappes du Sud-Africain (7-6 6-3 6-4). "Sascha", finaliste l'an passé, n'a donc perdu qu'une seule manche dans cette quinzaine, contre Jack Sock (pas un hasard?). Mais c'est une tout autre limonade qui l'attend vendredi: un certain Novak Djokovic. Un match qui décidera qui est le héros de l'été.

ROYAL DJOKO... Mais quelque chose nous dit que vraiment rien ne pourra arrêter Novak Djokovic dans sa marche vers la gloire, vers l'histoire et vers tout ce que vous voulez d'autre. Encore une fois, le Serbe a perdu le 1er set hier contre Matteo Berrettini et encore une fois, il a ensuite sorti de sa raquette des coups monstrueux et affiché toute sa solidité, notamment avec des retours de services incroyables, pour rallier le dernier carré (5-7 6-2 6-2 6-3). Le No 1 mondial n'a commis que 11 fautes directes sur les 3 derniers sets de cette rencontre. C'est hallucinant. Dans le format au meilleur des 5 manches, rien ni personne ne peut le faire douter ou déjouer. "Impressive", comme dirait l'autre.

BERRETTINI A TROUVÉ SON MAÎTRE... Matteo Berrettini est assurément un très beau joueur, mais il n'est pas plus solide que les autres pour trouver la solution en Grand Chelem face à Novak Djokovic. En perdant hier, l'Italien a en effet bien malgré lui signé un malheureux triplé, puisque le Serbe vient de l'écarter coup sur coup de Roland-Garros (quart), Wimbledon (finale) et l'US Open (quart). Pas sûr que "Berrett" veuille prendre rendez-vous au prochain Open d'Australie.

UNE PETITE STAT... Quatre hommes sont donc en demi-finales et le déséquilibre des titres en Grand Chelem est impressionnant: Novak Djokovic 20, Alexander Zverev 0, Daniil Medvedev 0, Félix Auger-Aliassime 0.

LA CONVICTION DE DEL POTRO... On vous parlait hier de l'apparition divine de Juan Martin Del Potro. L'Argentin de 32 ans a développé le fond de sa pensée au micro d'ESPN et c'est peu dire qu'en dépit de tous les pépins physiques qui ont été les siens, il veut encore croire en lui. "C'était frustrant d'aller sur le Central, de voir les gars jouer et de ne pas avoir la possibilité d'être sur le court pour me battre, a-t-il lâché. J'espère que l'an prochain, je serai de nouveau un acteur du tennis." Et de marteler: "Ma place est sur un court. Je tente actuellement de remporter le match le plus difficile de ma carrière. Il ne faut jamais lâcher, mais poursuivre ses rêves. C'est ce que je fais."

Arnaud Cerutti - @arnaud_cerutti

Publié Modifié