Modifié

US Open - Carnet 7: le conte de fées d'un inconnu, la confirmation de 2 pépites et un tournoi assez renversant

Botic van de Zandschulp: quoi qu'il advienne, le Néerlandais a déjà réussi un tournoi totalement renversant. [John Minchillo - AP]
Botic van de Zandschulp: quoi qu'il advienne, le Néerlandais a déjà réussi un tournoi totalement renversant. [John Minchillo - AP]
Botic van de Zandschulp ne vous dit peut-être rien, mais ce qualifié Néerlandais bouscule tout sur son passage et se trouve désormais en quarts de finale de l'US Open. Comme Leylah Fernandez et Carlos Alcaraz, qui n'ont aucune envie de s'arrêter là, dans une édition 2021 par moments assez stupéfiante.

FABULEUX VAN DE ZANDSCHULP... Ce mec-là est incroyable; Botic van de Zandschulp (bientôt 26 ans) met le bazar à New York et c'est assez fabuleux à voir. Sorti des qualifications, ce Néerlandais inconnu des non-initiés se trouve en quart de finale - comme Nicolas Escudé en 1999 et Gilles Muller en 2008 -, après s'être offert le scalp de Diego Schwartzman (6-3 6-4 5-7 5-7 6-1), et ce alors qu'il avait galvaudé 2 balles de match dans la 4e manche! A défaut d'avoir un charisme de dingue, ce type a du coeur et du culot à revendre. Déjà vainqueur de son 1er tour en 5 sets, lui qui avait déjà surpris Casper Ruud au 2e tour met fin à 17 ans d'attente des Pays-Bas, qui n'avaient pas glissé l'un des leurs en quarts de finale d'un Grand Chelem depuis 2004 (Sjeng Schalken à Wimbledon). La tâche de "VDZ" sera toutefois plus ardue mardi, puisqu'il affrontera Daniil Medvedev.

MEDVEDEV S'AMUSE... Un Daniil Medvedev qui, d'ailleurs, s'est régalé en 1re semaine. Hier encore, le Russe n'a rien lâché contre Dan Evans, battu 6-3 6-4 6-3. Toujours aucun set de perdu pour le finaliste 2019, qui est sur une belle série: 6-4 6-3 6-1 6-4 6-1 6-2 6-0 6-4 6-3 6-3 6-4 6-3. Qui dit mieux?

SVITOLINA MISS PERFECT! Une performance sans fausse note, vraiment parfaite; telle a été la prestation d'Elina Svitolina contre la pourtant très solide Simona Halep. L'Ukrainienne, devenue Mme Monfils au mois de juillet, a livré l'une de ses plus belles performances en Grand Chelem en matant la Roumaine 6-3 6-3. Si cette dernière est effectivement en manque de compétition, cela ne minimise en rien la qualité du jeu proposé par Svitolina, qui a su ne jamais sortir de sa bulle pour grimper dans le quart. Tiens, allez, on va oser: et si c'était son moment en Grand Chelem?

L'INCROYABLE FERNANDEZ... Leylah Fernandez, dont on vous a déjà pas mal parlé, ne s'arrête plus. Elle aussi, à l'instar de "VDZ", vit un incroyable conte de fées à "Big Apple". C'est avec son tennis courageux et ses tripes que la jeune Canadienne - déjà bourreau de Naomi Osaka - est allée sortir l'ancienne No 1 WTA Angelique Kerber hier (4-6 7-6 6-2). La performance n'aurait pas été un exploit si l'Allemande, après plusieurs mois de vaches maigres, n'avait pas pareillement retrouvé des couleurs ces derniers temps. Là, c'est une performance majuscule pour Fernandez, qui a remonté un handicap d'un set et un break de retard pour passer. Royal.

KERBER, LA CLASSE... Joueuse sympathique, Angelique Kerber a confirmé qu'elle a de la classe. Après sa défaite, l'Allemande a traversé le filet pour chaleureusement féliciter Leylah Fernandez. Puis devant la presse, elle a dit son admiration pour sa jeune "tombeuse": "Elle a joué un match incroyable, notamment dans le 3e set. Si elle continue ainsi, avec régularité, elle aura un magnifique avenir."

ALCARAZ TIENT BON... Auteur d'un immense match pour s'offrir Stefanos Tsitsipas vendredi, Carlos Alcaraz a encore dû batailler 5 sets pour mater Peter Gojowczyk, qui a de son côté frôlé un "truc" historique. Mais c'est bien l'Espagnol, vainqueur 5-7 6-1 5-7 6-2 6-0. Reste à savoir ce qu'il reste dans son réservoir, puisqu'il s'est presque senti déjà à plat dans ce 8e de finale. "Je pensais effectivement avoir atteint mes limites physique et mentale, a-t-il avoué. Mais dans cette situation, le public a été vraiment important pour moi. J'ai pu sentir son énergie..." A huis clos, cela aurait été une autre limonade.

"FAA" COMME DEL POTRO... En dominant Frances Tiafoe, Félix Auger-Aliassime a rejoint Juan Martin Del Potro dans la "petite histoire". Le Canadien de 21 ans devient en effet le plus jeune joueur à enchaîner deux quarts de finale de suite en Grand Chelem depuis l'Argentin en 2009. Il y a 12 ans, "JMDP" était carrément allé chercher l'US Open. On dit ça, on dit rien...

Arnaud Cerutti - @arnaud_cerutti

Publié Modifié