Publié

Roland-Garros: carnet 10 - défi quasi ultime, nerfs qui lâchent et France qui gagne

Nadal contre Djokovic: après la finale de 2020, la demie de 2021. Avec un autre vainqueur? [Alessandra Tarantino - AP]
Nadal contre Djokovic: après la finale de 2020, la demie de 2021. Avec un autre vainqueur? [Alessandra Tarantino - AP]
Un match Rafael Nadal-Novak Djokovic est un défi dingue pour les deux joueurs, encore plus si près d'un nouveau titre majeur à Roland-Garros, où les demi-finales dames ont été celles de la tension et où les Bleus ont réappris à lever les bras.

LE GRAND MATCH… Ca y est, on y est: la tant attendue demi-finale entre Novak Djokovic et Rafael Nadal est pour tout à l'heure (17h30 au plus tôt, à suivre sur RTS 2). Un rendez-vous qui promet beaucoup, notamment car tous deux ont été quelque peu bousculés ces dernières heures mais savent mieux que personne monter dans les tours dès lors qu'ils s'affrontent. Les faveurs de la cote vont à Nadal, mais quelque chose nous dit que le Serbe, qui n’a pas encaissé son humiliation de la finale 2020 (6-0 6-2 7-5), va sans doute prendre ce match comme le plus grand rendez-vous de sa carrière. Il y a en effet tous les ingrédients pour lui plaire: son plus grand rival, un environnement hostile et surtout cette immense envie de revanche, voire de vengeance. Ça sent le soufre.

LA "PETITE" PRÉCISION DE RAFA… "Ce match sera une demi-finale, pas une finale, et cela fait toute la différence, lance l’Espagnol. Pour le vainqueur il y aura encore un effort à fournir dimanche. Personnellement, je vais devoir jouer mon meilleur tennis. C'est toujours un immense challenge d’affronter Novak. Il est l'un des meilleurs joueurs de l’histoire."

PAS UN MATCH COMME LES AUTRES… "Ce n'est pas un match comme les autres, affirme de son côté Novak Djokovic. Il n'y a pas plus grand défi dans une carrière que d’affronter Nadal sur le Philippe-Chatrier. La qualité du tennis que j'ai produit ces trois-quatre dernières semaines me donne confiance. Je crois pouvoir le battre."

Le cri de rage de Novak Djokovic après sa qualification pour la demie montre quelle sera se détermination tout à l'heure.Le cri de rage de Novak Djokovic après sa qualification pour la demie montre quelle sera se détermination tout à l'heure.

LE PRONOSTIC... Celui du mec assis à la table à côté de la nôtre hier soir, qui devisait avec ses camarades autour de quelques verres. "Si Djokovic gagne, c'est en trois sets, c'est clair. Si cela va en 4 ou 5, ce sera Nadal." Vous avez noté?

DE TRÈS LONGS DUELS… En 57 affrontements, Novak Djokovic (29 succès) et Rafael Nadal (28) ont eu le temps de composer quelques moments d'histoire. Cela pourrait encore l'être aujourd'hui. Si la balance est légèrement favorable au Serbe sur l’ensemble de leurs confrontations, l'Espagnol mène en revanche largement à Roland-Garros (7-1). Il mène également en Grand Chelem (10-5) et sur terre battue. De quoi lui permettre déjà d'envisager une finale (lire encadré ci-dessous)?

TSITSIPAS MÈNE AUX POINTS… En sept rencontres disputées face à Alexander Zverev, Stefanos Tsitsipas n'a perdu qu'à deux reprises contre cinq succès. Jamais toutefois les deux hommes n'ont croisé le fer en Grand Chelem. L’Allemand a remporté leur 1er duel (Washington 2018) et leur dernier duel, en mars à Acapulco (6-4 7-6).

Stefanos Tsitsipas favori contre Zverev? [Thibault Camus - AP]Stefanos Tsitsipas favori contre Zverev? [Thibault Camus - AP]

LE GREC N'EN A PAS FINI… Déjà demi-finaliste à Roland-Garros l’an dernier (défait par Djokovic), Stefanos Tsitsipas ne veut pas se contenter d’avoir réédité la performance. "Mon ego me dit que ce n'est pas assez, a-t-il martelé en conférence de presse. J'en veux plus." En espérant donc qu'il ne perde pas au jeu de l'ego, à lui de maîtriser son sujet tout à l'heure afin de s'offrir un rendez-vous de grand luxe, dimanche contre un maître du jeu (Djokovic ou Nadal).

L’OEIL DE BECKER… Interrogé par l'agence SID à propos d'Alexander Zverev, l’ancien no 1 mondial Boris Becker dit sa satisfaction de voir évoluer son compatriote dans ce tournoi: "Son 1er tour difficile lui a sans doute fait du bien, car après il a su enchaîner. Son match contre Nishikori était de classe mondiale. Puis contre Davidovich, il est allé chercher la victoire en combattant. Désormais, "Sascha" arrive à gagner des matches même sans produire son meilleur tennis. C’est encourageant…"

Alexander Zverev gagne sans même très bien jouer. Un "truc" nouveau chez lui. [Thibault Camus - AP]Alexander Zverev gagne sans même très bien jouer. Un "truc" nouveau chez lui. [Thibault Camus - AP]

UN BECKER PLUS ZVEREV QUE "MANNSCHAFT"… Dans la même interview livrée à SID, Boris Becker ne cache pas ne pas croire en la "Mannschaft" à l’Euro 2020. "Il y a davantage de chances que Zverev remporte Roland-Garros que l’Allemagne devienne championne d’Europe dans un mois", glisse le rouquin. Cela paraît donc mal embarqué pour les hommes de Joachim Löw.

TIENS, ET SI LE PUBLIC DEVAIT PARTIR…? Notre confrère Cédric Rouquette, passé notamment par L’Équipe et Eurosport, pose une question intéressante sur Twitter: le match Nadal-Djokovic sera-t-il terminé à 23h00? Il est vrai qu'avec des demi-finales qui débutent à 15h00 et la possibilité que les deux matches durent environ 4 heures, Roland-Garros n’est pas à l’abri de voir son affiche se terminer devant des gradins vides. Imaginez un seul instant ce qui se passe si le speaker doit éjecter tout le monde à deux manches partout 5-4 pour l’un ou l’autre? Le cauchemar.

SAKKARI N'A PAS TENU... Maria Sakkari avait endossé le costume de favorite pour la dernière ligne droite de ce tournoi. Elle n'a pas tenu. La Grecque a de sacrés trapèzes, mais pas les épaules. Après un 1er set abominable contre Barbora Krejcikova, elle a eu beau se ressaisir, elle a fini par plier - non sans avoir eu une balle de match - au terme d'un 3e set qui a tenu le tournoi en haleine (7-9). Ses 53 fautes directes sont à placer dans la galerie des horreurs.

SANTA BARBORA... Barbora Krejcikova peut donc envoyer paître tous ceux qui oseront lui envoyer le qualificatif de spécialiste de double. En finale de Roland-Garros après avoir déjà triomphé à Strasbourg, la Tchèque prouve qu'elle vaut bien mieux que cela. Et que, finalement, être en solo ce n'est pas si compliqué. "J'ai toujours voulu jouer des matches comme celui-ci, a-t-elle relevé. C'était toujours un objectif que je voulais atteindre. Ça m'a pris beaucoup de temps, mais je pense que maintenant c'est le bon moment, particulièrement sur le plan mental. J'apprécie beaucoup les choses qui arrivent, surtout après ce que j'ai traversé..."

L'ÉTONNEMENT DE PAVLYUCHENKOVA... Elle aussi en finale après avoir dominé Tamara Zidansek, Anastasia Pavlyuchenkova ne manque pas d'humour à l'heure de l'analyse. A la question de savoir ce que dirait la petite fille de 14 ans qu'elle a été à la "Nastia" de désormais 29 ans, la Russe a répondu: "Elle me demanderait sûrement "Pourquoi ça t'a pris aussi longtemps pour arriver en finale de Grand Chelem"... C'est dur d'en parler, ça a été une longue route, mais tout le monde a son chemin. Je suis juste heureuse d'être en finale et je vais essayer de savourer. Gagner un Grand Chelem, c'est le seul objectif que, nous les joueurs, avons en tête."

 

LA FRANCE QUI GAGNE... Ridiculisée sur le front de l'ATP et de la WTA en simples, la France a trouvé son bonheur ailleurs, chez les jeunes. Exploit incroyable, quatre de ses "gamins" vont en effet disputer les demi-finales du tournoi junior en cette fin de semaine; Arthur Fils (non, non, pas Monfils), Giovanni Mpetshi Perricard, Sean Cuenin et Luca Van Assche composent un dernier carré historique. De belles promesses se lèvent sur l'horizon bleu-blanc-rouge. A condition de ne pas les baptiser "Les Nouveaux Mousquetaires"...

EN DOUBLE AUSSI... En double, son vieux briscard Nicolas Mahut et son collègue Pierre-Hugues Herbert redonne aussi des couleurs au tennis français. Les deux potes ont signé une grosse perf' hier en demi-finales, sauvant 3 balles de match pour finalement s'offrir la paire Cabal/Farah après 2 h 52 de combat (6-7 7-6 6-4). "À la fin on avait envie de pleurer tous les deux, c'était fort", a déclaré Mahut, très touché par l'ambiance dingue autour du court Simonne-Mathieu.

ENFIN... on en termine en vous remerciant d'avoir lu les carnets de ce Roland-Garros 2021, qui s'achèveront samedi matin. Que les meilleurs gagnent, maintenant!

Arnaud Cerutti - @arnaud_cerutti

Publié

Rafa Nadal Rhapsody

Sur l'air de "Bohemian Rhapsody" de Queen (l'une des plus belles chansons de l'histoire)

Rafa
C’est l’vingt et unième
Qui s’présente devant ton bras
Tu peux dépasser le Fed

Rafa
Tu sais on n’est pas jaloux
Alors vas-y, il faut le faire maintenant

Rafa
Ouh ouh ouh

Pour entrer un peu plus dans l’histoire
Tu vas d’voir t’envoyer ton rival Djoko
Pas Robin
Söderling
Douze ans après l’malheur

Dimanche
Faudra qu’t'y penses
Contre Tsitsi ou Zverev
Tout s’ra question de coups droits
Et d’parpaings bien sentis
Comme contre Djoko
En 2012, 2014, 2020, à tous les coups

Rafa
Ouh ouh ouh
Tiens il nous manque le Stan
Mais contre toi on attend Federer
A Wimbledon