Modifié

Roland-Garros: Maria Sakkari fait tomber la tenante du titre Iga Swiatek

Maria Sakkari vit sa plus belle quinzaine. Faire tomber la tenante du titre est remarquable. [Ian Langsdon - AP]
Maria Sakkari vit sa plus belle quinzaine. Faire tomber la tenante du titre est remarquable. [Ian Langsdon - AP]
[drapeau]
Maria Sakkari
  • 6
  • 6
  • -
  • -
  • -
[drapeau]
Iga Swiatek
  • 4
  • 4
  • -
  • -
  • -
Le 9 juin à 11:00
Maria Sakkari a créé une petite sensation en quarts de finale de Roland-Garros en se payant la tête d'Iga Swiatek (6-4 6-4), tenante du titre, qui restait sur 22 sets gagnés de suite à Paris entre 2020 et 2021. La Grecque affrontera en demie Barbora Krejcikova, qui a dominé Coco Gauff en 2 manches 7-6 6-3.

Diminuée par une gêne aux adducteurs, la Polonaise a été désarmée devant la puissance de la Grecque qui disputait le premier quart de finale de sa carrière dans un tournoi du Grand Chelem. Au lendemain de succès de Stefanos Tsitsipas sur Daniil Medvedev, Maria Sakkari a tenu, elle aussi, à s'asseoir à la table des demi-finalistes.

Sa victoire ne souffre aucune discussion. Elle a su trouver les bonnes zones et, également, insister sur le coup droit en souffrance de la Polonaise. A 25 ans, la Grecque rejoint dans le dernier carré trois autres nouvelles venues à ce stade en Grand Chelem: sa future adversaire, la Tchèque Barbora Krejcikova (WTA 33), ainsi que la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (32) et la Slovène Tamara Zidansek (85). C'est la première fois dans l'ère Open qu'aucune des dix premières têtes de série du tableau féminin n'atteint les demi-finales de Roland-Garros.

ats/ace

Publié Modifié

Krejcikova a du mérite

Dans le 3e quart de finale, disputé dans la matinée, Barbora Krejcikova (WTA 33) s'était défaite en 2 manches de Coco Gauff (7-6 6-3). La Tchèque a eu le mérite de survivre au départ en trombe de son adversaire (0-3, puis 3-5) avant d'aller chercher le 1er set au tie-break. Elle a ensuite su forcer la décision. Spécialiste de double (ancienne No 1 mondiale), Krejcikova (25 ans) vit une quinzaine incroyable à Paris, puisque jamais elle n'était allée aussi loin en simple dans un tournoi majeur.