Modifié

Roland-Garros: carnet 4 - ce très fort Federer, ces renversants Italiens et cette Swiatek de feu

Roger Federer en discussion avec l'arbitre. Avant de résister aux coups de Marin Cilic. [Yoan Valat - Keystone]
Roger Federer en discussion avec l'arbitre. Avant de résister aux coups de Marin Cilic. [Yoan Valat - Keystone]
Roger Federer a été très, très solide pour venir à bout de Marin Cilic et prolonger un peu sa quinzaine parisienne. Dans laquelle il sera notamment accompagné par une belle cohorte de joueurs italiens (5) et par une Iga Swiatek qui impressionne depuis plusieurs semaines. Ce tournoi est passionnant.

FEDERER, IMPECC'... Roger Federer impressionne. Oui, grâce à son succès en 4 manches sur Marin Cilic, le Bâlois a les deux pieds au 3e tour de Roland-Garros, à quelques semaines de ses 40 ans et ce après quasiment 18 mois d'inactivité et deux opérations à un genou. C'est monstrueux. Alors bien sûr, d'aucuns diront que c'est la moindre des choses pour un homme qui a remporté 103 titres (dont 20 du Grand Chelem), mais non, cela ne l'est pas. Raisonner ainsi, c'est oublier la passion et l'envie qu'il faut avoir pour en être là aujourd'hui. C'est oublier, aussi (et surtout), tout le travail qu'il y a derrière tout cela! Ce d'autant plus que jeudi, "RF" n'a pas battu le dernier venu avec le Croate, qui par moments avait retrouvé son gros service et ses lourdes frappes. Donc non, ce que Federer a fait n'est pas "normal". C'est au contraire très fort, peu importe ce qui arrivera ensuite dans cette quinzaine. Chapeau Rodg!

LES IMAGES DU JOUR... Il y en a deux: d'abord celle de Roger Federer qui délivre une amortie exceptionnelle et ensuite, celle de ce même Roger Federer qui, en entame du tie-break de la 3e manche, voit Cilic armer un ace. L'arbitre vient voir la marque et annonce finalement la balle "out". Federer le regarde, efface la trace et donne le point à son adversaire. La classe.

LE MOMENT FORT... Il est arrivé au milieu du 2e set du match Federer-Cilic, lorsque le Bâlois s'est mis à discuter avec l'arbitre après avoir écopé d'un avertissement pour dépassement de temps alors que... Cilic servait. Durant plusieurs minutes, Federer a ruminé les choses avant de pouvoir se remettre dans le combat. Très fort.

FORZA ITALIA! Si les Italiennes n'ont pas brillé - Camila Giorgi et Jasmine Paolini ont été sorties - leurs compatriotes masculins ont en revanche flambé hier, confirmant (si besoin était encore) leur formidable montée en puissance. Ainsi, Matteo Berrettini, Lorenzo Musetti, Jannik Sinner et Marco Cecchinato ont-ils placé leur nez au 3e tour. Seuls Andreas Seppi et Gianluca Mager ont cédé. Mais le 2e a une bonne excuse: il a affronté un compatriote (Sinner).

UNE RELÈVE A SUIVRE... Tombeur facile de Nikoloz Basilashvili (6-4 6-2 6-4), le prodige espagnol Carlos Alcaraz, 18 ans, est devenu le plus jeune joueur à rejoindre le 3e tour de Roland-Garros depuis un certain Andreï Medvedev en 1992 - lequel sera finaliste 7 ans plus tard. Alcaraz est également le plus jeune joueur à atteindre le 3e tour d’un tournoi du Grand Chelem depuis un gars (vous le connaissez?) qui s'appelle Rafael Nadal (Open d’Australie 2004)

DJOKOVIC EN PROMENADE... Sans grande surprise, Novak Djokovic a aisément franchi l'obstacle Pablo Cuevas (6-3 6-2 6-4). Déjà facile au 1er tour contre Tennys Sandgren, le no 1 mondial continue de dérouler sans se faire peur ni gaspiller d'énergie. Il faudrait un cataclysme (ou un juge de ligne mal positionné, peut-être) pour qu'il n'arrive pas au moins jusqu'au dernier carré. Surtout que son prochain adversaire n'est autre que Ricardas Berankis...

 

LE JOUR "DÉBOIRE" EST ARRIVE... "Allons enfants de la partie, le jour déboire est arrivé..." Jamais le tennis français masculin ne s'était pareillement écrasé de son histoire à Roland-Garros; cette édition 2021 constitue une triste première, puisqu'après les éliminations consécutives de Gaël Monfils (contre Mikael Ymer) et de Richard Gasquet (face à Rafael Nadal), aucun "Bleu" ne sera au 3e tour. Pire encore, les dames ne seront pas davantage au rendez-vous, Fiona Ferro ayant cédé au bout d'un (admirable, certes) combat face à Jennifer Brady et Kiki Mladenovic ayant fait du Mladenovic (défaite 6-0 6-2 devant Anett Kontaveit). 29 candidats, 0 au 3e tour. "Contre nous de l'ironie..."

LA RENAISSANCE D'UN "VIEUX"... Incroyable Philipp Kohlschreiber! A 4 mois de souffler ses 38 bougies, l'Allemand fait mieux que de la résistance à Paris. Il vient en effet coup sur coup de s'offrir Fernando Verdasco et Aslan Karatsev, à chaque fois en 4 manches, et alors que d'aucuns l'avaient enterré. Il faut dire que le Bavarois, désormais 132e mondial, n'avait plus remporté 2 rencontres de suite en Grand Chelem depuis 3 ans. Et n'était pas allé aussi loin à Roland depuis 2014!

"WITH PAIN, NO GAIN..." A peine arrivée, déjà reBarty... Souffrant malheureusement du dos, Ashleigh Barty a pris la porte bien prématurément dans un tournoi qu'elle avait remporté en 2019. Déjà à la peine au 1er tour, l'Australienne s'était pourtant voulue rassurante en conférence de presse après cette délicate entrée en lice. Mais son physique n'a pas tenu. Et c’est donc Magda Linette - qu’on aimerait tant voir un jour en double avec Federer! - qui verra le 3e tour.

ET SI... SVITOLINA? Cela fait des années qu'on dit qu'Elina Svitolina remportera une fois un titre du Grand Chelem. A tort pour le moment. Mais cette année, l'Ukrainienne - facile jeudi contre Ann Li 6-0 6-4 - se retrouve déjà devant une partie de tableau bien ouverte. Serait-ce enfin le bon moment pour la future femme de Gaël Monfils? A la recherche de joueuses à soutenir, le public français saurait en tout cas pour qui prendre parti.

GÉNIALE, SWIATEK! Allez, on va avouer adorer Iga Swiatek, formidable joueuse qui défend son titre cette année à Paris. On se permet donc de relever que la Polonaise est actuellement injouable, puisqu'elle a mis une "dérouillée" jeudi à Rebecca Peterson (6-1 6-1). Ceci après s'être déjà relativement promenée en entame de tournoi (6-0 7-5 contre Kaja Juvan).

SLOANE SE RETROUVE... Sloane Stephens a livré une grosse partie pour se défaire 7-5 6-1 de Karolina Pliskova (tête de série 9). L'Américaine, qui avait frisé la défaite au 1er tour, est en train de se rappeler aux bons souvenirs de ceux qui l'avaient vu livrer une finale homérique en 2018 contre Simona Halep. Encore quart-de-finaliste en 2019, celle qui avait surpris son monde en enlevant l'US Open 2017 est-elle en train de se remettre d'équerre? Son 3e tour contre Karolina Muchova nous en dira davantage.

HENRI LAAKSONEN SUR LE "RING"... A suivre notamment vendredi: le 3e tour - le 1er de sa carrière en Grand Chelem - de Henri Laaksonen, qui affrontera Kei Nishikori aux alentours de 13h00 (sur RTS 2). Le Schaffhousois n'a rien à perdre. Bien au contraire.

Arnaud Cerutti - @arnaud_cerutti

A lire aussi: Carnet 1 - La classe de Federer, les boules d'Azarenka et le bonheur de Paire

Carnet 2 - la chute d'un outsider, la déroute des "Bleus", la défaite d'un Nadal et un drôle de double

Carnet 3 - Un immense Henri, un appel à l'échec des "Bleus" et un Federer en attente

Publié Modifié

"Simplement Roger"

Sur l'air de "Sensualité", d'Axelle Red

Jamais je n'aurais pensé
Qu'tu jouerais encore ainsi
Je me sens privilégié
De te voir si déterminé
Pour regagner
Un titre un beau jour
A Bâle ou à Wimb

J'aime j'aime
Ton coup droit
Et même ton revers
Tous tes gestes de joueur
Joliment découpés
Simplement Roger
Sans même voir trop grand
J'aimerais que ces instants
Durent une éternité
Simplement Roger

Il paraît qu'après quelque temps
La passion s'affaiblit
Pas toujours apparemment
Car tu es reparti
Pour gagner
Un titre un jour
C'est pas un calembour

J'aime j'aime
Ton coup droit
Et même ton revers
Tous tes gestes de joueur
Joliment découpés
Simplement Roger
Sans même voir trop grand
J'aimerais que ces instants
Durent une éternité
Simplement Roger

Je te demande
Si humblement
De n'pas trop t'énerver
Sur un arbitre
Qui t'provoque

Un titre un beau jour
A Bâle ou à Wimb

J'aime j'aime
Ton coup droit
Et même ton revers
Tous tes gestes de joueur
Joliment découpés
Simplement Roger
Sans même voir trop grand
J'aimerais que ces instants
Durent une éternité
Simplement Roger