Modifié

ATP Madrid: Roger Federer de retour sur terre battue, sa "pire" surface, vraiment?

Les statistiques de Federer sur terre battue. [Kiko Huesca/EPA - Keystone]
Les statistiques de Federer sur terre battue. [Kiko Huesca/EPA - Keystone]
La Bâlois fait son retour mardi sur terre battue à l'occasion du Masters 1000 de Madrid. Après près de trois ans d'absence, il retrouve cette surface qui, selon les observateurs, ne lui aurait jamais vraiment réussi. Mais qu'en disent les statistiques?

Roger Federer, ses 1198 victoires sur le circuit ATP, ses 101 tournois dont 20 Grands Chelems gagnés et ses nombreux records. Le tennisman qui n'en finit plus d'écrire l'histoire de son sport retrouve mardi soir la terre battue après près de trois ans d'absence (lire: ATP Madrid)

Pour diverses raisons, le Bâlois a décidé en 2017 et 2018 de mettre entre parenthèses la saison sur cette surface souvent considérée comme sa moins bonne. "Quelquefois, c'est bien de faire l'impasse pour revenir après, et je sens que l'excitation commence à monter. Mais je n'ai pas de garantie, je vais juste donner mon maximum", déclare-t-il à la RTS avant le début du tournoi de Madrid.

"Pas de garantie", Roger Federer est lucide puisqu'il retourne sur sa "pire" surface, à en croire les statistiques. La terre battue est en effet, de manière globale, celle où il affiche le moins bon pourcentage de victoires avec 75,5% (210 victoires pour 68 défaites).

Conséquence logique, la terre battue est également la surface sur laquelle Roger Federer a remporté le moins de tournois, avec seulement 11 trophées sur les 101 soulevés dans sa carrière. Hormis sa victoire en Grand Chelem à Roland-Garros en 2009, il a soulevé 6 trophées Masters 1000 et 4 ATP250 sur terre battue.

Pour remporter ses 11 titres, Roger Federer a eu besoin de jouer 74 tournois sur terre battue, soit un pourcentage de 12,9%. C'est nettement moins que sur dur ou en indoor, où il a remporté près d'un quart des tournois auxquels il a participé (respectivement 23,5% et 23,6%). Mais c'est sur gazon qu'il a le plus souvent soulevé le trophée, avec 29,5% de titres acquis.

Les résultats ne prennent pas en compte les matches de Coupe Davis ou des Jeux olympiques.

Roger Federer possède l'un des plus beaux palmarès sur terre battue de tous les joueurs encore en activité.

L'Italien Marco Cecchinato s'est incliné face à Dominic Thiem. [Guillaume Horcajuelo - EPA/Keystone]
Dominic Thiem (AUT), dernier adversaire de Roger Federer sur terre battue en 2016

Interrogé par la RTS, le dernier joueur à avoir affronté (et battu) Roger Federer sur terre battue, Dominic Thiem en 8es de finale à Rome en 2016, nuance toutefois l'importance de ces chiffres: "On oublie toujours qu'il est l'un des meilleurs joueurs sur terre battue de tous les temps. Malgré ses demi-finales et finales perdues contre Nadal, il possède l'un des plus beaux palmarès sur terre battue de tous les joueurs encore en activité."

Pour corroborer la déclaration de l'Autrichien, il faut rappeler que Roger Federer a joué 15 fois contre Nadal sur terre battue, pour 2 petites victoires (en finale à Hambourg en 2007 et à Madrid en 2009). Il a enregistré 11 défaites en finale et 2 en demi-finales face à l'Espagnol sur cette surface. En revanche, seuls 15 joueurs encore en activité ont réussi à battre le Bâlois sur terre battue.

Mais au-delà des chiffres, c'est la forme de Roger Federer qui sera déterminante. "S'il n'a pas de souci physique, s'il est fit, il sera très difficile à battre, comme sur toutes les autres surfaces", relève Stan Wawrinka à la RTS.

"Sur terre, malgré son revers à une main, il gère bien les balles hautes. Il avance, il monte, et ici à Madrid où ça gicle un peu plus qu'ailleurs, il a toutes ses chances de remporter le titre", affirme également le Japonais Kei Nishikori. A Federer désormais d'améliorer ses statistiques sur la surface.

Victorien Kissling

Publié Modifié

Pas une nette différence de jeu

La comparaison des principales données des matches de Roger Federer ne permet pas de dégager une véritable faiblesse sur terre battue. Il est certes en dessous de ses pourcentages habituels dans plusieurs domaines (dont les points remportés sur son service ou les balles de break sauvées ou converties), mais à 1-2 points de pourcentage près. Il est même au-dessus de sa moyenne sur les points gagnés sur service adverse et sur les jeux de retour remportés.