Modifié

Ski de fond: décès d'Albert Giger, l'un des héros de la Suisse à Sapporo

Outre sa médaille olympique, Albert Giger a brillé lors du marathon de l'Engadine, s'y imposant cinq fois entre 1971 et 1978. Un record. [Werek - Imago]
Outre sa médaille olympique, Albert Giger a brillé lors du marathon de l'Engadine, s'y imposant cinq fois entre 1971 et 1978. Un record. [Werek - Imago]
Albert Giger est décédé à l'âge de 74 ans après une longue lutte contre le cancer qui a duré dix ans. Le fondeur grison avait marqué l'histoire du ski nordique suisse lors des JO de Sapporo en 1972, obtenant le bronze dans le relais 4x10 km. Il laisse derrière lui son épouse Lisbeth, deux filles et deux petits-enfants.

L'heure de gloire d'Albert Giger a été sans aucun doute cette historique médaille de bronze à Sapporo. Ce résultat inattendu avait provoqué un vrai boom pour le ski de fond en Suisse. L'hiver suivant, pas moins de 120'000 paires avaient été vendues dans le pays, ce qui reste un record encore aujourd'hui.

Le 13 février 1972, le 1er relais suisse avait été assuré par Alfred Kälin. Giger avait suivi avant Alois Kälin et Edi Hauser. Ce dernier avait dominé le Suédois Sven-Ake Lundbäck dans un sprint mémorable pour la 3e place.

La Suisse (droite) sur la 3e marche du podium le 13 février 1972 à Sapporo. [Werek - Imago]La Suisse (droite) sur la 3e marche du podium le 13 février 1972 à Sapporo. [Werek - Imago]

Avant de se mettre au fond, le Grison avait pratiqué le hockey sur glace. Après sa carrière, il a longtemps dirigé l'école de ski de fond de Saint-Moritz et a été directeur de course pour le marathon de l'Engadine.

ats/mdela

Publié Modifié