Modifié

Saut à skis: "Simi" est d'attaque avec de nouveaux skis pour sa 24e saison

Simon Ammann attend beaucoup des Mondiaux de vols à ski prévus en décembre à Planica. [Sébastien Schorderet - RTS]
Simon Ammann attend beaucoup des Mondiaux de vols à ski prévus en décembre à Planica. [Sébastien Schorderet - RTS]
Simon Ammann remet l’ouvrage sur le métier à l'occasion de son 24e hiver en Coupe du monde. À 39 ans, le quadruple champion olympique espère revenir dans le top-10 après avoir effectué un changement de matériel durant l’été.

La passion du détail et l’envie de voler. Voilà ce qui fait continuer Simon Ammann. Le Saint-Gallois a décidé de prolonger l’aventure jusqu’aux Jeux olympiques de Pékin en 2022. "Ces deux années qui restent seront les dernières, c’est sûr à 99%", rigole "Simi" à l’issue d’une séance d’entraînement à Einsiedeln fin septembre.

Le sauteur du Toggenburg est détendu et semble avoir retrouvé cette sérénité si précieuse dans le saut à skis. Peu à l’aise lors des dernières saisons estivales, dont les résultats préfigurent souvent ceux de l’hiver, Ammann a obtenu une belle 5e place lors du 1er concours de Wisla au mois d’août.

Simon Ammann à l'entraînement à Einsiedeln [RTS]
Simon Ammann: un plaisir intact à l'entraînement / RTS Sport / 1 min. / le 6 novembre 2020

Coronavirus oblige, le Grand Prix d’été a été réduit cette année à seulement deux épreuves dans la cité polonaise. "Ce 5e rang me rend plus relax. J’ai l’impression de retrouver de la stabilité. C’était important d’être au contact des meilleurs Polonais ", indique Simon Ammann.

Ces skis sont performants et me permettent de me rapprocher des sensations que j’avais à 28 ans

Simon Ammann attend beaucoup des Mondiaux de vols à ski prévus en décembre à Planica. [Sébastien Schorderet - RTS]
Simon Ammann

Avec ce calendrier estival raccourci, Ammann a pris le temps de faire plusieurs tests de matériel et de valider le choix d’utiliser désormais des skis sponsorisés par la marque autrichienne BWT (Best Water Technology) qui sont produits par Fischer. "Ces skis sont performants et me permettent de me rapprocher des sensations que j’avais à 28 ans (sourire). La 5e place de Wisla, qui a été réalisée avec cette marque, m'a conforté dans ma décision".

L'homme aux 23 victoires en Coupe du monde ne veut pourtant pas trop s’avancer avant le début de la saison hivernale qui commencera le week-end du 21-22 novembre. Il a dû se contenter de la 3e place lors des championnats de Suisse du 24 octobre derrière Gregor Deschwanden et Dominik Peter. Le podium lui aurait même certainement échappé sans la blessure de Killian Peier.

Le vol à skis dans un coin de la tête

Simon Ammann est en quête d’une place dans les dix premiers en Coupe du monde depuis mars 2019 (6e à Planica). Et ce satané télémark à l’atterrissage lui cause toujours quelques soucis. "Il est encore compliqué à réaliser. J’essaie de trouver des solutions pour arriver à faire ce geste le plus naturellement possible. Mais je reste persuadé que j’ai la possibilité de jouer les premiers rôles et notamment dans le vol à skis où je peux utiliser mon expérience pour attaquer ".

Simon Ammann dévoile ses objectifs pour la nouvelle saison. [RTS]
Simon Ammann: ses objectifs pour la saison 2020-2021 / RTS Sport / 49 sec. / le 6 novembre 2020

Sébastien Schorderet

Publié Modifié

Simon Ammann en bref

Nom: Ammann
Prénom: Simon
Naissance: 25 juin 1981
Carrière: 4 titres olympiques (2 en 2002 et 2 en 2010), champion du monde au grand tremplin en 2007, champion du monde de vol à skis en 2010, vainqueur de la Coupe du monde en 2010, 80 podiums en Coupe du monde.