Modifié

Feuz s'offre un 5e succès et la tête du général

Beat Feuz (à dr.) a partagé la victoire avec Klaus Kröll en Norvège. [Alessandro Trovati  - Keystone]
Beat Feuz (à dr.) a partagé la victoire avec Klaus Kröll en Norvège. [Alessandro Trovati - Keystone]
Beat Feuz a signé un coup fumant lors du premier super-G de Kvitfjell vendredi. Vainqueur de la course à égalité avec Klaus Kröll, le Bernois s'empare de la tête du général de la Coupe du monde. A 8 courses de la fin de saison, il compte 5 points d'avance sur Marcel Hirscher.

Beat Feuz ne fait pas de cadeau. Alors que Marcel Hirscher fêtait vendredi ses 23 ans, le Bernois s'est imposé - à égalité avec Klaus Kröll - en super-G à Kvitfjell (No) et a ravi le commandement de la Coupe du monde à l'Autrichien.


Avec 100 points supplémentaires, Feuz devance dorénavant Hirscher de 5 unités. En l'absence de son grand rival, cantonné aux épreuves techniques, le skieur de l'Emmental ne pouvait pas rêver d'une meilleure entame à son triptyque norvégien. Le voilà désormais en position de force avant de s'attaquer à la descente (samedi) et au deuxième super-G (dimanche).


"C'est un premier pas dans la bonne direction. Mais j'ai encore besoin de deux bons résultats ce week-end pour prendre de la marge", a noté Feuz, qui devrait céder la vedette le week-end prochain à Hirscher à Kranjska Gora (slalom + géant). "Si l'on ajoute les finales de Schladming, nous disposons tous les deux de quatre courses dans 'nos' disciplines. Cela promet une fin de saison passionnante", a-t-il assuré.


S'il garde le cap ce week-end, le Bernois ajoutera un nouveau chapitre à son idylle avec Kvitfjell. L'hiver dernier, il y avait conquis ses premiers podiums en Coupe du monde (1er et 3e). Et cette année, la piste des JO de 1994 pourrait lui offrir un avantage capital en vue du globe du classement général, la récompense suprême de la saison.


"Je me suis toujours senti à l'aise ici. La neige est dure et il est possible de se montrer très agressif avec ses trajectoires", a expliqué le Bernois qui, à l'inverse, n'avait jamais trouvé la solution le week-end dernier dans la neige printanière de Crans-Montana.


Une histoire de centièmes

Beat Feuz a fait parler tout son talent en Norvège. [Keystone]Beat Feuz a fait parler tout son talent en Norvège. [Keystone]Pour concrétiser son objectif de grand globe, l'ancien triple champion du monde juniors devra compter sur son immense talent. Mais aussi sur la réussite. Il n'a en effet pas été malheureux vendredi avec les centièmes. L'Autrichien Klaus Kröll a terminé ex aequo à la 1ère place, tandis que Kjetil Jansrud (3e à 0''03), Didier Cuche (4e à 0''10) et Aksel Lund Svindal (5e à 0''17) ont échoué d'un rien.


Avec des écarts si serrés, Feuz semblait même condamné aux seconds rôles au vu des temps intermédiaires. Après une minute de course, soit aux deux tiers du parcours, il accusait ainsi 0''34 de retard sur Kröll. C'était toutefois sans compter sur le finish du Bernois, qui a été le premier surpris de sa victoire: "Franchement, je ne m'y attendais pas. Je reste sans voix", a-t-il dit après son 5e succès en Coupe du monde.


Il est vrai qu'il n'avait pas préparé cette course dans les meilleures conditions. Outre sa contre-performance de Crans-Montana, le coureur de Schangnau avait dû composer avec des douleurs au genou gauche, séquelles d'un choc lors du slalom parallèle de Moscou le 21 février.


"Je n'ai plus rien ressenti durant la course. Cela explique peut-être pourquoi j'ai skié de manière encore plus relâchée", a-t-il avancé. "Cela ne veut toutefois pas dire que mon genou est guéri. Je suis des séances intensives de physiothérapie. Je prends aussi des analgésiques et des anti-inflammatoires", a-t-il relevé.


Feuz peut lorgner trois globes

Cuche est revenu à 2 points du leader Svindal au général du super-G. [Reuters]Cuche est revenu à 2 points du leader Svindal au général du super-G. [Reuters]Non content d'être le nouveau leader à la Coupe du monde, Feuz s'est relancé au classement du super-G. La discipline est toujours dominée par  Svindal, mais tant Cuche (à 2 points) que le Bernois (à 25) sont tout proches. "Comme je le répète souvent, je n'arrive pas à croire que je sois encore en lice pour trois globes (réd: général, descente, super-G). Cela dépasse largement mes espoirs du début de saison", a-t-il confié.


A noter finalement que ce n'est que la quatrième fois qu'un super-G de Coupe du monde se termine avec deux vainqueurs ex-aequo. Un tel dénouement s'était produit la dernière fois en 2005 à Lenzerheide, où les Américain Bode Miller et Daron Rahlves avaient partagé la 1ère place.


si/alt


Publié Modifié

Super-G de Kvitfjell (02.03)

1. Beat Feuz SUI 1'32"35
. Klaus Kroell AUT + 0"00
3. Kjetil Jansrud NOR 0"03
4. Didier Cuche SUI 0"10
5. Aksel Svindal NOR 0"17
6. Matthias Mayer AUT 0"49
7. Joachim Puchner AUT 0"58
8. Carlo Janka SUI 0"59
9. Erik Guay CAN 0"62
10. Max Franz AUT 0"63
24. Didier Défago SUI 1"75

Classements (02.03)

Général
1. Beat Feuz SUI 1140
2. Marcel Hirscher AUT 1135
3. Ivica Kostelic CRO 1043
4. Didier Cuche SUI 887
5. Aksel Svindal NOR 859
6. Hannes Reichelt AUT 802
7. Klaus Kroell AUT 723
8. Romed Baumann AUT 712
9. Ted Ligety USA 674
10. Bode Miller USA 612
20. Didier Défago SUI 410
21. Carlo Janka SUI 387


Super-G (6/8)
1.Svindal 333
2.Cuche 331
3.Feuz 308

4.Kroell 254
5.Hudec 230
14.Viletta 118
18.Défago 80