Modifié

Inarrêtable Didier Cuche!

Futur retraité, Didier Cuche a remporté une 2e course en une semaine. [REUTERS/Wolfgang Rattay - Reuters]
Futur retraité, Didier Cuche a remporté une 2e course en une semaine. [REUTERS/Wolfgang Rattay - Reuters]
Futur retraité, Didier Cuche s'est offert une deuxième victoire en une semaine. Vainqueur à Kitzbühel le week-end dernier, le Neuchâtelois a remis ça lors de la descente de Garmisch. Erik Guay et Hannes Reichelt complètent le podium.

Didier Cuche persiste et signe. Une semaine après son triomphe à Kitzbühel (Aut), le Neuchâtelois a remis ça lors de la descente de Garmisch-Partenkirchen (All).


La similitude ne s'arrête pas là. Comme samedi passé, Cuche a raflé la mise à l'issue d'une descente "sprint", amputée d'environ 50 secondes en raison du brouillard. Ni cette modification, ni les conditions météorologiques n'ont toutefois perturbé le vétéran de 37 ans. En tête tout au long du parcours, il s'est imposé avec 27 centièmes d'avance sur Erik Guay. "Je ne me rappelle pas avoir disputé une  descente si courte", a reconnu Cuche, vainqueur en 1'09''10. "C'était mieux de raccourcir la course et de partir à l'heure. Pour notre sport, c'est très bien et c'est bon pour les spectateurs", a ajouté le Neuchâtelois.  


Bode Miller fait durer le suspense

Cette victoire a des airs de revanche. L'an dernier aux Mondiaux sur cette même piste, c'est le Canadien qui s'était emparé de la médaille d'or au détriment du Neuchâtelois. "Oui, c'est un peu une revanche. Mais je n'ai pratiquement rien eu à faire. Mon matériel était si bon qu'il a fait presque tout le travail", a rigolé Cuche, vantant une nouvelle fois le travail de son service-man Chris Krause.


Devancé sur sa piste fétiche, Guay s'est incliné avec fair-play: "Si quelqu'un pouvait me battre, c'est bien Didier", a-t-il estimé.


Après avoir délogé le Québécois, Cuche a dû patienter avant de célébrer son succès. La faute à Bode Miller. Pour ne pas s'être présenté à temps au tirage au sort des dossards, l'Américain a été puni en ne s'élançant qu'en 46e position. Le trublion n'a toutefois pas été une menace, terminant à 1''44 de son rival suisse.


Cuche se dirige vers le podium. Une habitude que le Neuchâtelois espère encore répéter d'ici la fin de la saison. [Keystone]Cuche se dirige vers le podium. Une habitude que le Neuchâtelois espère encore répéter d'ici la fin de la saison. [Keystone]"Je ne reviendrai pas sur ma décision"

C'est la deuxième fois que Cuche gagne en Bavière, huit ans après sa premier succès. Surtout, le futur retraité a atteint un cap symbolique samedi avec une 20e victoire en Coupe du monde (dont 12 en descente).
"Cela a été une libération pour moi d'annoncer ma retraite il y a une semaine. Maintenant, je skie l'esprit léger", a-t-il reconnu.


"Mon grand rêve c'est de prendre le globe de descente pour ma dernière saison". (une pétition signée par d'autres coureurs pour qu'il reste) C'est un gros compliment. Reste à savoir si c'est honnête ou pas... Mais je ne reviendrai pas sur ma décision!", a encore ajouté le "Suisse de l'année".


Feuz cède le leadership à... Cuche

La journée a été largement moins fructueuse pour Beat Feuz. Très secoué sur la "Kandahar", le Bernois s'est fait plusieurs frayeurs, sombrant au 23e rang. Corollaire, Feuz a cédé son dossard rouge de leader de la descente à Cuche, qui compte dorénavant 69 points d'avance.  "Sur une descente si courte, les erreurs ne pardonnent pas. Sur une neige si molle, je ne me suis pas senti à l'aise", a regretté le skieur emmentalois. 


La déception a aussi été de mise pour Didier Défago, Silva Zurbriggen et Carlo Janka, tous éjectés hors du top 15. Derrière Cuche, c'est Patrick Küng qui s'en est le mieux sorti. Le Glaronais a pris la 10e place.


Cuche aura l'occasion d'asseoir sa domination dimanche, un super-G étant encore programmé à Garmisch.


agences/adav


Publié Modifié

Descente de Garmisch (28.01)

1. Didier Cuche SUI 1'09"10
2. Erik Guay CAN + 0"27
3. Hannes Reichelt AUT 0"30
4. Andrej Sporn SLO 0"39
. Christof Innerhofer ITA 0"39
6. Dominik Paris ITA 0"43
7. Johan Clarey FRA 0"44
8. Klaus Kroell AUT 0"50
9. Adrien Théaux FRA 0"55
10. Joachim Puchner AUT 0"61
. Patrick Kueng SUI 0"61
12. Jan Hudec CAN 0"64
13. Peter Fill ITA 0"73
14. Marc Gisin SUI 0"75
15. Guillermo Fayed FRA 0"77

Puis:
17. Carlo Janka SUI 0"79
18. Silvan Zurbriggen SUI 0"89
22. Didier Défago SUI 1"08
23. Beat Feuz SUI 1"10
25. Tobias Gruenenfelder SUI 1"16
30. Ambrosi Hoffmann SUI 1"27

Coupe du monde, classement général (28.01)

1. Ivica Kostelic CRO 905
2. Marcel Hirscher AUT 825
3. Beat Feuz SUI 673
4. Ted Ligety USA 578
5. Didier Cuche SUI 543
6. Aksel Svindal NOR 534
7. Hannes Reichelt AUT 499
8. Bode Miller USA 450
9. André Myhrer SWE 387
10. Kjetil Jansrud NOR 376

Puis:
26. Didier Défago SUI 218
27. Carlo Janka SUI 208
29. Patrick Kueng SUI 197
37. Silvan Zurbriggen SUI 158
44. Sandro Viletta SUI 132
57. Marc Gisin SUI 79