Modifié

Mondiaux de St-Moritz: Sabrina Simader: "Je suis avant tout une skieuse"

Sabrina Simader est la première Kenyane à participer à des Mondiaux. [Keystone]
Sabrina Simader est la première Kenyane à participer à des Mondiaux. [Keystone]
Mardi 7 février, Sabrina Simader a franchi la ligne d'arrivée à la 39e et dernière place du super-G à 8"68 de l'Autrichienne Nicole Schmidhofer, sacrée championne du monde. Mais qu'importe le résultat. Pour la jeune femme de 18 ans, l'essentiel est ailleurs. Première Kényane à participer à des Mondiaux, Simader n'aspire qu'à une seule chose: progresser et s'installer dans l'élite.

C'est à l'hôtel réservé aux médias que RTSsport.ch a rencontré Sabrina Simader. La pétillante Kényane, qui est arrivée en Autriche à l'âge de trois ans, attire tous les regards. Il faut dire que son sourire et sa spontanéité ne font pas fondre que la neige. Mais Sabrina le clame haut et fort: elle espère un jour être davantage reconnue pour ses talents de skieuse que pour son origine.

RTSsport.ch: Comment avez-vous découvert le ski?

SABRINA SIMADER: J'ai appris à skier avec mon beau-père qui avait son propre téléski. Au début, il faisait vraiment froid et je n'avais pas un bon sentiment, parce que j'avais perdu mes gants! Mais finalement, j'ai progressé pas à pas et j'ai fini par intégrer une école de ski.

RTSsport.ch: Vous êtes la première Kényane à participer aux Mondiaux. Qu'est-ce que cela représente pour vous?

SABRINA SIMADER: C'est vraiment cool, car ce sont mes premiers Mondiaux. C'est vraiment génial de représenter le Kenya. C'est incroyable d'être là.

RTSsport.ch: Comment s'est passée votre première course, le super-G?

SABRINA SIMADER: C'était cool. Je n'ai pas fait beaucoup de courses parmi l'élite. C'était vraiment mes premiers pas au plus haut niveau. Je n'étais ni heureuse, ni triste de mon résultat, j'étais partagée entre les deux sentiments. J'étais très heureuse d'arriver en bas et de retrouver mon fan club. Les gens criaient et c'était un sentiment incroyable. Le public était vraiment super avec moi.

RTSsport.ch: Quels sont vos objectifs pour ces Mondiaux?

SABRINA SIMADER: L'objectif est de réaliser de bonnes performances. Ce sont mes premiers pas au plus haut niveau donc je verrai bien.

Je rêve d'être une source d'inspiration au Kenya

Sabrina Simader

RTSsport.ch: Recevez-vous de l'aide financière de la part de la Fédération du Kenya ou de l'Autriche?

SABRINA SIMADER: Non, je reçois de l'aide de ma maman et de mes sponsors. C'est surtout de l'aide privée. Je ne reçois pas de l'aide du Kenya. Peut-être l'an prochain. On verra. J'espère qu'ils me soutiendront un jour, afin de m'améliorer, de travailler plus dur et d'avoir une bonne équipe.

RTSsport.ch: Est-ce que les médias parlent de vous au Kenya?

SABRINA SIMADER: Oui, un petit peu. Mais de loin pas comme en Autriche, en Europe.

RTSsport.ch: N'est-ce pas trop frustrant que l'on vous parle davantage de vos origines que de vos performances?

SABRINA SIMADER: Oui, un peu (elle hoche la tête). Mais c'est normal car je suis la première Kényane à prendre part à des Mondiaux. Mais je ne suis pas seulement une "exotique", je suis avant tout une skieuse. Je veux vraiment bien skier et arriver au plus haut niveau. Je suis jeune donc on verra si cela arrive un jour.

Je me suis entraînée une fois avec Ilka Stuhec

Sabrina Simader

RTSsport.ch: Etes-vous professionnelle?

SABRINA SIMADER: Non, je suis étudiante, je vais à l'école mais je suis en dernière année. Ensuite, je pourrai vraiment me consacrer à mon sport.

RTSsport.ch: Est-ce que vous vous entraînez beaucoup?

SABRINA SIMADER: Oui, cet hiver, je me suis beaucoup entraînée sauf pour le super-G et la descente. Ce n'est pas aussi facile car nous sommes une petite structure et devons souvent collaborer avec les autres équipes pour organiser des séances d'entraînement sur les pistes. Mais nous faisons de notre mieux. J'ai eu la chance un jour de m'entraîner aux côtés des Slovènes, notamment d'Ilka Stuhec. Il m'arrive également de m'entraîner avec les Autrichiens.

RTSsport.ch: Vous prenez part au géant, au super-G et au slalom aux Mondiaux, quelle polyvalence!

SABRINA SIMADER: Oui, en effet mais je préfère le super-G et le géant car ce sont les disciplines que je maîtrise le mieux. Je ne m'entraîne pas beaucoup pour la descente, cela reste une discipline difficile.

RTSsport.ch: Quels sont vos rêves?

SABRINA SIMADER: Je rêve d'être une source d'inspiration pour les plus jeunes au Kenya. Peut-être qu'un jour, ils pourront suivre mes traces et réaliser leurs rêves, comme je l'ai fait.

Découvrez Sabrina Simader en quelques infos:

Sabrina en quelques infos [RTS]
Sabrina en quelques infos / Ski alpin / 00:42 / le 14 février 2017

St-Moritz,  Jennifer Ballmer - @jenni_ballmer et Floriane Galaud - @FlorianeGalaud

Publié Modifié

Médailles (7/11 épreuves)

1. Suisse 3 or / 1 argent / 2 bronze => 6 médailles
2. Autriche 1/2/2 => 5
3. Canada 1/1/1 => 3
4. France 1/0/0 => 1
. Slovénie 1/0/0 => 1
6. Liechtenstein 0/1/0 => 1
. Norvège 0/1/0 => 1
. Slovaquie 0/1/0 => 1
9. USA 0/0/1 => 1
. Suède 0/0/1 => 1

Mondiaux de St-Moritz (06-19.02)

16.02 Géant D (09h45/13h00)
17.02 Géant M (09h45/13h00)

18.02 Slalom D (09h45/13h00)
19.02 Slalom M (09h45/13h00)