Modifié

Ski: Miller fait l'impasse sur la saison. Janka renonce à Sölden

Bode Miller affiche 33 victoires en Coupe du monde à son palmarès. [AP Photo/Brennan Linsley - Keystone]
Bode Miller affiche 33 victoires en Coupe du monde à son palmarès. [AP Photo/Brennan Linsley - Keystone]
Bode Miller ne participera bel et bien pas à la Coupe du monde cette saison. La star américaine de 38 ans ne veut cependant toujours pas parler de retraite.

L'homme aux six médailles olympiques et aux quatre titres mondiaux s'accorde une pause d'une saison, comme il l'avait laissé entendre en juillet déjà, afin de passer plus de temps auprès de sa famille. Il se voit bien renouer avec la compétition durant l'hiver 2015/2016, mais n'imagine pas disputer les JO 2018 à Pyeongchang. "On ne sait jamais. Mais je dirais qu'il est plutôt improbable que je sois de la partie en 2018", a-t-il expliqué.

Cette décision n'a rien à voir avec les divers soucis physiques qui ont gâché sa saison 2014/2015. "Je ne ressens pas de douleurs lorsque je skie. Mon corps se porte très bien", a assuré Bode Miller, qui a déjà commencé sa reconversion dans les courses de chevaux. "Je n'ai pas dormi depuis quatre mois et demi", soit depuis la naissance de son troisième enfant. "Ma priorité, c'est notre bébé et la famille", souligne-t-il.

si/jbla

Publié Modifié

Une seule course pour Miller l'hiver dernier

Opéré du dos en novembre 2014, le coureur du New Hampshire n'a disputé qu'une seule épreuve l'hiver dernier. C'était le 5 février en super-G aux Mondiaux de Beaver Creek (Etats-Unis), où il avait violemment chuté alors qu'il bénéficiait des meilleurs temps intermédiaires et s'était blessé à une cuisse.

Janka renonce au géant de Sölden

Carlo Janka renonce au géant d'ouverture de la Coupe du monde, prévu à Sölden le 26 octobre. Touché au dos, il préfère ne pas prendre de risque.

"A l'heure actuelle, il ne serait pas judicieux d'interrompre ma rééducation", explique Carlo Janka. "Je veux être au sommet de ma forme pour le début de la saison de descente fin novembre" à Lake Louise (réd: où une descente et un super-G auront lieu les 28 et 29 novembre), poursuit le champion du monde (2009) et champion olympique (2010) de géant