Modifié

Dario Cologna remporte la Coupe du monde!

Dario Cologna peut enfin savourer son triomphe. [Keystone]
Dario Cologna peut enfin savourer son triomphe. [Keystone]
C'est historique! Dario Cologna est devenu dimanche le premier Suisse à s'adjuger le Globe de cristal du général de la Coupe du monde de ski de fond. A 23 ans, le Grison a réussi un exploit gigantesque.

Dario Cologna a réalisé un exploit historique en devenant le
premier Suisse à remporter le classement général de la Coupe du
monde de fond. Le Grison a été en démonstration lors des deux
épreuves du week-end à Falun (SWE), distançant irrémédiablement son
rival norvégien Petter Northug.

Avant ce week-end, Cologna avait surtout brillé par sa régularité
sur le circuit, ses coups d'éclat ayant été rares en dehors de sa
victoire au général du Tour de Ski en janvier. Mais à Falun samedi,
il a fait preuve de panache, fêtant son premier succès d'étape de
Coupe du monde à l'occasion de la poursuite sur 20 km, avant de se
montrer à nouveau impérial dimanche lors de la course handicap sur
15 km, même s'il a préféré assurer en restant assez loin du
meilleur temps.

Parti premier de cette dernière étape de la finale de la Coupe du
monde avec 58" d'avance sur le Russe Alexander Legkov et 1'20" sur
Northug, Cologna n'a jamais été rattrapé. Il coupait la ligne avec
41" d'avance sur le Français Vincent Vittoz, 1'05" sur Legkov et
1'10" sur Northug et s'adjugeait la victoire au terme des quatre
étapes cette finale.

Cologna rebondit au bon moment

Les 200 points de bonus ainsi récoltés permettent au Grison de
remporter haut la main le classement général de la Coupe du monde.
C'est un exploit historique pour le fond helvétique. Le meilleur
classement d'un Suisse au général jusqu'à présent était la 7e place
d'Andy Grünenfelder en 1984. Chez les dames, Evi Kratzer avait
terminé 5e en 1985.

Dario Cologna a réussi à rebondir là où plus grand monde ne
l'attendait. Rentré prématurément des Mondiaux de Liberec le mois
dernier sans y avoir remporté de médaille, le Grison avait vu
Northug, triple médaillé d'or en République tchèque, fondre sur lui
puis le dépasser au classement général à mi-mars. Mais Northug a
fini par craquer au moment où le Grison retrouvait toutes ses
sensations pour les quatre étapes finales, dans un enchaînement
d'efforts qui lui convient parfaitement.

«C'est un grand jour pour moi et pour le fond suisse. Je me
savais en forme et j'ai contrôlé la course aujourd'hui. J'ai
atteint un des grands objectifs de ma carrière»
, s'est exclamé
l'athlète du Val Müstair.

Des qualités et un mental exceptionnels

Dario Cologna était bien le meilleur fondeur cet hiver. A 23 ans seulement, le placide Grison
termine avec 127 points d'avance au général sur Northug et 552 sur
le roi du sprint norvégien Ola Vigen Hattestad, 3e. Rien de tel
pour le stimuler avant d'aborder la préparation pour la saison des
Jeux de Vancouver en 2010, qui promet beaucoup. Les suiveurs et le
staff technique ne tarissent pas d'éloges: «Dario m'a beaucoup
impressionné»,
a déclaré son entraîneur à Swiss-Ski, le
Norvégien Fredrik Aukland. «Et je crois qu'il surprend tout le
petit monde du fond».


Ce succès est dû aux qualités physiques et mentales
exceptionnelles du jeune Grison, dont son entourage dit qu'il ne
tombe jamais malade et qu'il ne connaît pas la pression. Mais aussi
aux conditions d'entraînement idéales qu'il rencontre dans son
canton, au gymnase de sport-études de Ftan d'abord où il a fait ses
premières armes sous la conduite d'un coach norvégien - déjà -, Odd
Kare Sivertsen, puis à Davos où il réside dans une communauté
d'habitation avec d'autres fondeurs d'élite.

Employé de l'armée à 50% (il effectue 50 jours par an à son
service), Cologna a réalisé un énorme bond cette année après
n'avoir terminé que 37e l'an passé au général de la Coupe du monde.
Il a beaucoup progressé en sprint et en style classique, qui ne
sont pas ses spécialités à la base. Au point qu'il peut désormais
envisager un podium dans tous les types d'épreuves. Le chef du fond
suisse Adriano Iseppi est persuadé de tenir là «le talent du
siècle»
. Le jour de son 36e anniversaire, Iseppi a reçu, avec
le triomphe de Cologna, «un des plus beaux cadeaux qu'on m'ait
jamais offerts»
.

Le sacre de Kowalczyk chez les dames

Justyna Kowalczyk a remporté la Coupe du monde féminine de fond
à l'issue de la dernière course de la saison, le 10 km style libre
de Falun. La Polonaise, double championne du monde le mois dernier
à Liberec, a soufflé la victoire finale à la Slovène Petra
Majdic.

Cette dernière, qui était pourtant solidement installée en tête du
classement mondial avant les finales, n'a pas tenu le rythme en
Suède.

Troisième du classement mondial en 2008 et 8e en 2007, Kowalczyk
(26 ans) a poursuivi sa progression cet hiver en s'appuyant sur sa
polyvalence en style classique et en style libre.

Une première pour la Pologne

Elle est passée en tête du classement mondial en toute fin de
saison alors que la course au globe de cristal semblait se limiter
jusqu'à février à un duel entre Majdic et les Finlandaises Virpi
Kuitunen, no 1 mondiale en 2007-08, et Aino Kaisa Saarinen, triple
championne du monde 2009. Mais Majdic, la reine du sprint avec huit
victoires en tout, et surtout Kuitunen et Saarinen ont craqué
physiquement en fin de saison.

Comme Cologna chez les hommes plus tôt, Kowalczyk offre à son
pays, qui n'a pas une grande tradition nordique, sa première
victoire au classement mondial. «C'est un rêve devenu réalité,
je me suis battue tout au long de la saison pour en arriver là, je
suis très fière»,
a-t-elle déclaré.

Cologna: «Je n'ai jamais eu peur»

«Un rêve s'est réalisé», a déclaré Dario Cologna après
son triomphe à Falun. Croulant sous les honneurs, le Grison a reçu
notamment les félicitations du conseiller fédéral et «ministre» des
sports Ueli Maurer, un des premiers à le féliciter par téléphone.
Interview.

- Dario Cologna, y a-t-il eu un moment cet hiver où vous vous
êtes dit que vous ne pourriez plus jouer le classement
général?


DARIO COLOGNA: Non, je n'ai jamais eu peur que ça
ne marche pas. J'ai été énervé de chuter à deux reprises lors des
qualifications du sprint à Lahti. Mais je n'ai jamais douté de ma
forme. C'est un bon sentiment d'avoir pu réagir lors de la finale
en Suède et fait taire ainsi toutes les critiques.

- Dans quel état d'esprit avez-vous abordé la dernière
course?


DARIO COLOGNA: Je disposais d'une avance
confortable. Je ne pouvais pas m'empêcher de penser que j'étais sur
le point de gagner la Coupe du monde. Je me sentais super bien.
Après un tour déjà, j'ai senti que tout était sous contrôle.

- Vous vous êtes livré un sacré duel avec Northug!

DARIO COLOGNA: Avec lui, on n'est jamais sûr de
rien. Je savais qu'il serait très tenace. Mais j'étais aussi sûr de
pouvoir le battre. Les prochains hivers, il y aura bien d'autres
duels entre nous. Je respecte tous mes rivaux mais ne crains
personne.

- A quoi avez-vous pensé en recevant le globe de
cristal?


DARIO COLOGNA: C'est pour moi un rêve qui s'est
réalisé. C'est une grande journée pour moi et pour le fond suisse.
La victoire finale en Coupe du monde est le rêve de tous les
athlètes.

si/alt

Publié Modifié

Le portrait de Dario Cologna

Date de naissance: 11 mars 1986

Domicile: Davos

Club: Ski-Club Val Müstair

Taille/poids: 1m79/74 kg

Débuts en Coupe du monde: novembre 2006 à Kuusamo (Fin)

Palmarès:

Vainqueur du classement général de la Coupe du monde 2008/09

Vainqueur du Tour de Ski 2009

Vainqueur de la finale de la Coupe du monde 2009 en Suède

1er poursuite 20 km CM à Falun 2009

2e du 30 km CM à La Clusaz en décembre 2008

Triple champion du monde M23

Vainqueur marathon de l'Engadine 2007

Champion de Suisse 2007 du 50 km

3e 10 km Mondiaux juniors en 2006 à Kranj (Sln)

Finales à Falun (22.03)

15 km libre M (22.03)
1. Sergei Shiriaev RUS 35'23"0
2. Vincent Vittoz FRA + 9"0
3. Juha Lallukka FIN 9"2
4. Jean-Marc Gaillard FRA 12"2
5. Alex Harvey CAN 14"7
13. Petter Northug NOR 24"3
17. Curdin Perl SUI 31"5
20. Dario Cologna SUI 34"2
21. Remo Fischer SUI 34"4
32. Thomas Diezig SUI 50"1

Classement après 4/4 épreuves
1. Dario Cologna SUI
2. Vincent Vittoz FRA + 41"3
3. Alexander Legkov RUS + 1'05"4
4. Petter Northug NOR 1'10"5
5. Jean-Marc Gaillard FRA 1'11"0
33. Curdin Perl SUI 3'06"2
35. Remo Fischer SUI 3'51"4
36. Thomas Diezig SUI 3'53"5
43. Toni Livers SUI 4'43"4

Classement général final de la Coupe du monde
1. DARIO COLOGNA SUI 1344
2. Petter Northug NOR 1217
3. Ola Vigen Hattestad NOR 792
4. Pietro Piller Cottrer ITA 774
5. Sami Jauhojaervi FIN 765
37. Toni Livers SUI 199
55. Curdin Perl SUI 120

10 km D libre (22.03)
1. Kristin Steira NOR 26'53"3
2. Therese Johaug NOR + 7"0
3. Marthe Kristoffersen NOR 17"2
12. Justyna Kowalczyk POL 55"3
26. Petra Majdic SLO 1'18"7
45. Ursina Badilatti SUI 1'57"4

Classement après 4/4 épreuves
1. Justyna Kowalczyk POL
2. Therese Johaug NOR + 20"0
3. Charlotte Kalla SWE 23"4
4. Kristin Steira NOR 24"7
5. Anna Olsson SWE 34"4
49. Ursina Badilatti SUI 5'25"0

Classement général final de la Coupe du monde
1. JUSTYNA KOWALCZYK POL 1810
2. Petra Majdic SLO 1730
3. Aino K.Saarinen FIN 1485
62. Seraina Mischol SUI 51
70. Laurence Rochat SUI 26