Modifié

Divers: Milan-San Remo et les épreuves de ski alpin menacées par le coronavirus

Le fabuleux décor de Milan-San Remo s'offrira-t-il au peloton cette saison? [Alessandro Trovati - Keyston]
Le fabuleux décor de Milan-San Remo s'offrira-t-il au peloton cette saison? [Alessandro Trovati - Keyston]
Alors que l'organisateur de Milan-San Remo se fait du souci pour son épreuve en raison de la présence du coronavirus en Italie du Nord, la Fédération italienne des sports d'hiver pourrait renoncer à mettre sur pied les épreuves dames prévues ce week-end à La Thuile.

"Pour le moment, il n'y a pas de plan B pour Milan-San Remo", a Mauro expliqué Vegni au site "cyclingnews.com". Les 291 km de la classique d'un jour, agendée le 21 mars, parcourent une grande partie de la Lombardie, région particulièrement touchée par le coronavirus.

Le nombre de personnes infectées a nettement augmenté ce week-end en Italie. Plusieurs matches de foot ont été reportés. Des renvois ont également eu lieu au niveau amateur. La Fédération italienne des sports d'hiver a pour sa part annulé toutes les compétitions prévues cette semaine dans tout le pays en raison de la présence du coronavirus.

La mesure ne touchait initialement que les régions de Lombardie et de Vénétie, mais elle a finalement été étendue à tout le territoire. La FIS va devoir décider si les épreuves de ski alpin dames prévues ce week-end à La Thuile seront annulées. La Thuile se situe dans le Val d'Aoste, qui n'a pas été touché par le virus. Un super-G et un combiné figurent au programme.

afp/ace

Publié Modifié