Modifié

Mondiaux - Are 2019: les infos essentielles à retenir

Are va vivre au rythme du ski ces deux prochaines semaines. [Johann Groder - AFP]
Are va vivre au rythme du ski ces deux prochaines semaines. [Johann Groder - AFP]
Les Mondiaux de ski débutent mardi à Are. Lara Gut et ses consoeurs du super-G auront l’honneur d’ouvrir les feux. Mais avant de plonger dans la compétition, voici quelques infos à se mettre sous la dent.

La passe de trois: La station suédoise  a déjà accueilli le gratin du ski mondial en 1954 et en 2007. Il  y a 12 ans sur les terres des Vikings, les Suisses étaient rentrés avec 6 médailles dans leur escarcelle: Daniel Albrecht avait remporté l'or en combiné alors que Didier Cuche s’était notamment orné de bronze en géant. Chez les dames, en revanche, l'édition 2007 avait accouché d'un zéro pointé.

Faire mieux qu’il y a deux ans?: Il y a 2 ans à St-Moritz, les Suisses avaient cartonné devant leur public en amassant pas moins de sept médailles dont trois en or. Mais c’est en 1987, à Crans-Montana, que les skieurs suisses ont le plus impressionné! Ils avaient remporté 8 titres (14 médailles), un record dans l'histoire des Championnats du monde de ski. Qu'en sera-t-il cette année?

L’Autriche et sa star en force: Plus de 600 athlètes provenant de 65 nations différentes participent à cette 45e édition. L'Autriche, avec sa star Marcel Hirscher, est la nation la plus représentée avec 26 skieurs (12 femmes, 14 hommes). Swiss-Ski a de son côté retenu 22 athlètes (8 femmes, 14 hommes). Seule ombre au tableau, l’absence de Michelle Gisin. L'Obwaldienne s’est blessée au genou droit la semaine dernière.

L’écologie au centre: Depuis quelques années, la Suède a fait de l’environnement un défi national. C’est donc tout naturellement que le comité d’organisation a placé l’écologie au centre de ses préoccupations à l’occasion de ces Mondiaux. Ainsi, les voitures officielles sont électriques, tous les couverts des cantines sont recyclables alors que la bière, elle, est produite grâce à des énergies renouvelables.

Un climat à dompter: Petit coin de paradis, Are n'en cache pas moins un climat difficile pour tous ceux qui parviennent jusqu’à elle. En hiver, il n’est pas rare que des vents tempétueux balaient la station. Il peut alors faire jusqu'à - 30 degrés. "Le vent ne convient à personne car on ne fait pas des courses de windsurf", plaisante Lara Gut-Behrami. "Quant au froid, on sait qu'on est au nord, ce n'est pas une nouveauté".

L’adieu à deux champions: Ces Mondiaux marqueront un tournant dans l’histoire du ski puisque 2 grandes stars du Cirque blanc tireront leur révérence à l’issue de ceux-ci: le Norvégien Aksel Lund Svindal et l'Américaine Lindsey Vonn seront dans le portillon de départ pour un ultime tour d’honneur.

D'Are en Suède, Floriane Galaud

Publié Modifié

La sélection suisse

Messieurs (14): Luca Aerni (25/Grosshöchstetten), Gino Caviezel (26/Lenzerheide), Mauro Caviezel (30/Lenzerheide), Beat Feuz (31/Schangnau), Niels Hintermann (23/Hausen), Carlo Janka (32/Obersaxen), Loïc Meillard (22/Hérémence), Tanguy Nef (22/Genève), Marco Odermatt (21/Hergiswil), Gilles Roulin (24/Grüningen), Sandro Simonet (23/Lenzerheide), Thomas Tumler (29/Samnaun), Daniel Yule (25/Branche-d'en Haut), Ramon Zenhäusern (26/Viège).

Dames (8): Aline Danioth (20/Andermatt), Andrea Ellenberger (25/Hergiswil), Jasmine Flury (25/Serneus), Joana Hählen (27/Lenk), Lara Gut-Behrami (27/Comano), Wendy Holdener (25/Unteriberg), Elena Stoffel (22/Unterbäch), Corinne Suter (24/Schwyz).