Modifié

Mondiaux de Cortina: Lara Gut-Behrami et Corinne Suter reines des Mondiaux

Corinne Suter et Lara Gut Behrami repartent de Cortina en tant que championnes du monde. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Corinne Suter et Lara Gut Behrami repartent de Cortina en tant que championnes du monde. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Les championnats du monde de Cortina se sont clôturé sur un bilan positif pour l'équipe de Suisse avec neuf médailles. La délégation se classe au 2e rang du classement des médailles par nation. Si les femmes ont brillé avec trois titres, les techniciens ont quant à eux déçus.

A l'heure du bilan, la délégation helvétique n'a pas à rougir. Il faut en effet remonter à Vail en 1989 pour trouver trace d'un meilleur résultat d'ensemble avec 11 breloques. En Italie, trois athlètes ont remporté sept médailles .

Grande dame de ces Mondiaux, Lara Gut-Behrami a démontré qu'elle avait les nerfs assez solides pour enfin se muer en chercheuse d'or. Avec deux titres et une médaille de bronze, "LGB"  est désormais au bénéfice de huit médailles mondiales. La Tessinoise dépasse Erika Reymond-Hess au nombre de médailles, mais l'ancienne grande slalomeuse compte six titres. L'autre grande dame, de ses championnats, Corinne Suter prouve  qu'elle est bien une femme de grands rendez-vous en s'adjugeant le titre en descente et l'argent en Super-G.

Les techniciens à la peine

Dans le camp masculin, Loïc Meillard et Beat Feuz ont sauvé l'honneur. Le technicien valaisan a remporté ses deux premières médailles mondiales alors que le Bernois a recolté le bronze dans sa discipline de prédilection, la descente.

Les regrets sont venus des techniciens qui avaient de réelles chances en géant et en slalom. Le "renouveau" de Daniel Yule avec sa 5e place du slalom fait plaisir, mais Marco Odermatt aurait dû ramener du métal. Fantastique 4e de la descente, le Nidwaldien avait le ski pour faire beaucoup mieux.

ats/lb

Publié Modifié