Modifié

Natation: un 4e titre pour Sarah Sjöström sur 100 m papillon

Sarah Sjoestroem est en grande forme. [Tibor Illyes - Keystone]
Sarah Sjoestroem est en grande forme. [Tibor Illyes - Keystone]
Sarah Sjöström est bien la reine du 100 m papillon. La Suédoise a conquis son quatrième titre mondial dans la spécialité lundi dans le grand bassin de Budapest, alors qu'elle n'est âgée que de 23 ans. Star annoncée de ces joutes, Katinka Hosszu a pour sa part été sacrée pour la troisième fois dans sa discipline favorite, le 200 m 4 nages.

Déjà titrée dans sa course fétiche en 2009, 2013 et 2015, Sarah Sjöström confirme donc l'excellence de sa forme. La championne olympique 2016 du 100 m papillon avait en effet établi dimanche un nouveau record du monde du 100 m libre (51''71) à l'occasion du relais 4x100 m nage libre.

Sarah Sjöström a en revanche échoué à 0''05 de sa propre meilleure marque mondiale du 100 m papillon, établie l'an dernier aux Jeux de Rio, terminant en 55''53 après avoir fléchi sur les derniers mètres.

Triple championne olympique à Rio, Katinka Hosszu a triomphé pour la troisième fois d'affilée sur 200 m 4 nages dans des Mondiaux en grand bassin. Poussée par un public qui n'attendait qu'elle, la Hongroise de 28 ans est restée loin de son record du monde (2'06''12) mais son chrono de 2'07''00 lui a permis de battre de près d'une seconde sa dauphine Yui Ohashi (2'07''91).

ats/fg

A lire aussi: Michael Phelps battu par un requin blanc

Publié Modifié

Deux titres britanniques

Adam Peaty a lui aussi conservé sa couronne mondiale sur 100 m brasse. Egalement champion olympique en titre de l'épreuve, le Britannique (22 ans) a survolé les débats en finale, s'imposant en 57''47 devant l'Américain Kevin Cordes (58''79). Mais il est resté à 34 centièmes de son record du monde.

Un autre Britannique s'est illustré lundi dans la capitale hongroise. Benjamin Proud (22 ans) s'est paré d'or sur 50 m papillon, succédant ainsi au Français Florent Manaudou au palmarès de la discipline. Il s'est imposé en 22''75 pour cueillir son premier titre mondial en grand bassin, devançant de 0''04 le médaillé d'argent Nicholas Santos.