Modifié

Alonso, une 100e glorieuse ?

Alonso devant pour son 100e Grand Prix ?
Alonso devant pour son 100e Grand Prix ?
Fernando Alonso dispute ce week-end en Turquie son 100e Grand Prix de F1. Deuxième du championnat, il voudra montrer à son coéquipier Lewis Hamilton qu'il reste la patron.

Fernando Alonso a toutes les raisons du monde de vouloir fêter
ce week-end à Istanbul son 100e Grand Prix de F1 par une victoire.
L'Espagnol, qui compte sept points de retard sur le Britannique
Lewis Hamilton, son coéquipier chez McLaren, à six courses de la
fin de la saison, doit montrer qu'il reste le patron de la
discipline.

Double champion du monde sur Renault, Alonso souffre depuis son
arrivée chez McLaren de la concurrence du phénomène Hamilton et n'a
plus le droit à l'erreur s'il veut rester en course pour un
troisième titre consécutif.

Ambiance plombée

Alonso a pu récupérer durant la mini-trêve qui a suivi le GP de
Hongrie, début août, où son affrontement avec Hamilton avait pourri
l'ambiance chez McLaren. Déjà plombée par l'affaire d'espionnage
impliquant également Ferrari, l'atmosphère au sein de l'écurie
britannique était devenue carrément irrespirable à Budapest.

Tandis qu'Hamilton s'élançait de la pole-position pour remporter
la course, Alonso, forcé de reculer de cinq places sur la grille de
départ, terminait quatrième. L'Espagnol avait été pénalisé pour
avoir tenté, après avoir réalisé le meilleur temps des essais, de
priver le Britannique d'une chance de battre son temps en
s'éternisant devant le box. Auparavant dans la séance d'essais,
Hamilton avait ignoré plusieurs demandes de la part de son écurie
de s'écarter devant le double champion du monde en titre.

Les commissaires sportifs de la FIA n'avaient pas seulement fait
reculer Alonso sur la grille de départ. Ils ont également décrété
que McLaren n'inscrirait pas de points au championnat du monde des
constructeurs en Hongrie. L'écurie a fait appel.

Pause salutaire

"C'est toujours bon d'avoir une pause et de recharger les
batteries", déclare Alonso avant de remettre les gants pour un
nouveau round face à Hamilton.

Le Britannique, lui aussi, est prêt pour la bagarre. Il aime le
circuit turc, où il avait terminé deuxième en GP2 l'an dernier
après une remontée fantastique. "C'était presque une victoire",
a-t-il dit. "J'espère que, cette fois, je serai sur la plus haute
marche. Je suis très motivé."

Ferrari à l'affût

Du côté de Ferrari, on n'est nullement disposé à laisser McLaren
faire le spectacle. Troisième au championnat, Kimi Räikkönen compte
20 points de retard sur Hamilton et un point d'avance sur l'autre
pilote de la Scuderia, Felipe Massa.

"Istanbul est le premier d'une série de circuits rapides qui
devraient nous convenir", a estimé Massa. "L'an dernier, à partir
de la Turquie, j'avais fait un super championnat. En fait, j'aime
tous les circuits à venir et j'espère que nous finirons la saison
en beauté."

afp/ppl

Publié Modifié

Championnat du monde

Classement des pilotes:

1. Hamilton GBR 80 pts

2. Alonso ESP 73

3. Räikkönen FIN 60

4. Massa BRE 59

5. Heidfeld ALL 42

6. Kubica POL 28

7. Fisichella ITA 17

8. Kovalainen FIN 16

9. Wurz AUT 13

10. Webber AUS 8

10. Coultharg GBR 8

12. Rosberg FIN 7

12. Trulli ITA 7

14. Schumacher GER 5

15. Sato JAP 4

16. Vettel GER 1

16. Button GBR 1

.

Classement des constructeurs:

1. McLaren-Mercedes 138 pts

2. Ferrari 119

3. BMW Sauber 71

4. Renault 33

5. Williams 20

6. Red Bull 16

7. Toyota 12

8. Super Aguri 4

9. Honda 1

Turquie : les 2 précédents

2006
1. Massa BRA Ferrari
2. Alonso ESP Renault
3. Schumacher GER Ferrari
2005
1. Raïkkönen FIN McLaren
2. Alonso ESP Renault
3. Montoya COL McLaren