Publié

Tokyo 2020 - Bilan: l'heure des comptes pour le Japon

Les feux d'artifice lors de la cérémonie de clôture des Jeux de Tokyo. [Kiichiro Sato - Keystone]
Les feux d'artifice lors de la cérémonie de clôture des Jeux de Tokyo. [Kiichiro Sato - Keystone]
Les feux d'artifice sont terminés et les sportifs s'en vont: le Japon a commencé lundi à dresser le bilan de ses "JO de la pandémie" au coût exorbitant, organisés malgré une forte opposition initiale de sa population.

Les responsables olympiques se sont montrés positifs, comme on pouvait s'y attendre, affirmant que ces Jeux inédits avaient offert des moments d'espoir et d'émotion à travers le monde et qu'ils s'étaient déroulés sans incident majeur. Mais il faudra plus de temps au Japon pour faire le bilan de ces Jeux coûteux (plus de 13 milliards de francs) et controversés, qui se sont déroulés alors que les cas de Covid-19 explosaient à Tokyo et ailleurs dans le pays.

Ambivalence persistante

Le quotidien Asahi, qui avait demandé l'annulation, a estimé que la tenue de l'événement avait constitué un "pari" avec la vie des gens, alors que la situation sanitaire empirait. Un sondage réalisé par le journal au cours des deux derniers jours des JO a cependant révélé que 56% des Japonais étaient favorables à la tenue des JO (contre 32%). Mais, signe d'une ambivalence persistante, 32% seulement ont dit avoir le sentiment que les Jeux étaient "sécurisés", 54% n'étant pas convaincus.

Les Jeux olympiques de Tokyo n'ont ressemblé à aucun autre événement sportif mondial, à commencer par le report historique de 2020 qui a pénalisé certains athlètes. Les restrictions imposées durant les Jeux se sont traduites par le port du masque pour tous et un huis clos quasi-total sur les sites olympiques.

agences/lper

Publié

Réussite pour le sport japonais

Ces JO ont également constitué un triomphe pour le sport japonais, avec un record de 27 médailles d'or dans tous les domaines, du baseball au skateboard. Les responsables olympiques japonais pensent que ces succès ont contribué au soutien croissant du public pour les Jeux, comme en ont témoigné des familles qui ont amené leurs enfants sur des sites ou qui ont accroché des drapeaux aux fenêtres.