Modifié

Tokyo 2020 - Athlétisme: Karsten Warholm champion olympique du 400m haies avec un nouveau record du monde

Karsten Warholm a littéralement explosé son record du monde, l'améliorant de 76 centièmes. [Bildbyran - IMAGO]
Karsten Warholm a littéralement explosé son record du monde, l'améliorant de 76 centièmes. [Bildbyran - IMAGO]
Le Norvégien Karsten Warholm a été sacré champion olympique du 400m haies pour la 1re fois de sa carrière, en pulvérisant son propre record du monde en 45"94.

Avec son temps de 45"94, Warholm devient ainsi le 1er homme à passer sous les 46 secondes sur la distance, un mois après avoir effacé des tablettes en 46"70 le record du monde de l'Américain Kevin Young, vieux de 29 ans (46"78 à Barcelone-1992).

Son grand rival américain Rai Benjamin a fini 2e en 46"17 et le Brésilien Alison Dos Santos a pris la médaille de bronze (46"72).

Une domination totale

La course, partie sur un rythme effréné avec un départ phénoménal de Warholm, a été la plus rapide de l'histoire. Benjamin a cru pouvoir arriver à la hauteur du Norvégien à 50m de la l'arrivée, mais Warholm s'est arraché pour maintenir son avance et couper la ligne en vainqueur.   

Il confirme ainsi sa mainmise totale sur le 400m haies. Double champion du monde en 2017 et 2019, le Norvégien (25 ans) a désormais tout gagné sur cette épreuve puisqu'il possède également le titre européen (2018).

agences/thur

Publié Modifié

Triplé pour Mihambo sur la longueur

Championne d'Europe en 2018 et du monde en 2019, Malaika Mihambo a ajouté un titre olympique à son palmarès, triomphant à la longueur. L'Allemande a arraché l'or à son dernier essai, mesuré à 7m00. Elle ne pointait qu'au 3e rang avant son ultime tentative, avec 6m95.

L'Américaine Brittney Reese s'est offert l'argent à 34 ans, en atterrissant à 6m97. Le bronze est revenu à la Nigériane Ese Brume, 6m97 également mais devancée en raison d'un 2e essai moins bon que Reese.