Modifié

Tokyo 2020 - Voile: Fahrni/Siegenthaler toujours en course pour une médaille

Fahrni et Siegenthaler ont fini 5e et 10e lors des courses 5 et 6 du jour. Il reste 4 régates à disputer avant la "Medal Race". [Bernat Armangue - Keystone]
Fahrni et Siegenthaler ont fini 5e et 10e lors des courses 5 et 6 du jour. Il reste 4 régates à disputer avant la "Medal Race". [Bernat Armangue - Keystone]
Linda Fahrni et Maja Siegenthaler continuent de surprendre en 470. Elles occupent la 5e place sur leur dériveur après trois journées dans la baie d'Enoshima.

"Si quelqu'un nous avait proposé avant les Jeux un 'top 10' à mi-parcours de la compétition, nous aurions signé tout de suite", s'est réjouie Linda Fahrni. "Il nous reste 4 régates, après la journée de congé. Nous allons encore tout donner", a assuré sa coéquipière bernoise.

Les 4 embarcations qui devancent les Suissesses sont toutes occupées par des navigatrices déjà championnes du monde, que ce soit les Polonaises, les Anglaises, les Françaises ou les Japonaises. Néophytes à ce niveau, les Suissesses se trouvent en bonne compagnie.

ats/thur

Publié Modifié

Maud Jayet très déçue

En Laser Radial, Maud Jayet boucle ces Jeux au 19e rang. Son bateau manquait de vitesse et sa tactique n'a pas toujours été la bonne, même si elle a remporté la 6e manche.

Il y avait longtemps que la Vaudoise n'avait pas aussi mal navigué. Elle a terminé 28e puis 24e lors des deux dernières régates. "Aujourd'hui, j'ai fait pratiquement toutes les erreurs possibles. Je n'étais pas fraîche mentalement et je suis naturellement très déçue."

Schneiter/Cujean 13es à quatre régates de la fin

Dans la classe 49er, Sébastien Schneiter et Lucien Cujean naviguent au 13e rang au classement après neuf des treize régates. Les Romands ont eux aussi souffert, dans une journée avec peu de vent. Mais les deux hommes gardent leurs chances de se qualifier pour la "Medal Race" , où seuls les dix meilleurs sont qualifiés.