Modifié

Tokyo 2020 - Natation: record de Suisse et qualification pour Ponti et Ugolkova

Noè Ponti a signé le 5e temps des séries du 200 m papillon. [Attila Kisbenedek - AFP]
Noè Ponti a signé le 5e temps des séries du 200 m papillon. [Attila Kisbenedek - AFP]
Noè Ponti, sur 200m papillon, et Maria Ugolkova, sur 200m 4 nages, peuvent viser une finale aux JO de Tokyo. Le Tessinois et la Zurichoise d'adoption se sont tous deux qualifiés avec panache pour les demi-finales de mardi matin, signant le 5e temps des séries avec un record de Suisse à la clé.

Auteur d'un chrono de 1'55''05, Noè Ponti a battu de 0''13 la marque établie lors des championnats d'Europe de Budapest, où il avait pris la 5e place. Le meilleur temps des séries a été l'oeuvre du grand favori de l'épreuve, le Hongrois Kristof Milak (1'53''58). Pour espérer aller en finale, le Tessinois de 20 ans devra probablement battre une nouvelle fois son meilleur chrono mardi matin.

Médaillée de bronze dans la discipline lors des Européens 2018 à Glasgow, Maria Ugolkova a amélioré de 0''68 une marque qu'elle avait établie lors des championnats du monde 2019. Son chrono de 2'10''04 lui a permis de se qualifier pour les demi-finales de mardi en 5e position.

Djakovic et Mamié sortis en demi-finales

Antonio Djakovic et Lisa Mamié n'ont eux pas signé d'exploit. Le Thurgovien, sur 200m libre, et la Zurichoise, sur 100m brasse, ont logiquement échoué en demi-finales.

Brillant 9e sur 400m avec un nouveau record national à la clé, Antonio Djakovic (18 ans) n'est toutefois pas passé loin d'une finale grâce à son chrono de 1'45''92. Il lui a manqué 0''22 pour se hisser parmi les huit meilleurs.

Lisa Mamié (22 ans) a échoué plus nettement. La Zurichoise s'est classée 15e des demi-finales du 100m brasse, en 1'07''41. Elle se serait qualifiée pour la finale si elle avait battu son record de Suisse (1'06''60).

ats/adav

Publié Modifié