Modifié

Tokyo 2020 - Triathlon: Nicola Spirig "se situe là où elle espérait arriver"

Nicola Spirig a décroché l'or à Londres en 2012 et l'argent à Rio en 2016. [Urs Flueeler - Keystone]
Nicola Spirig a décroché l'or à Londres en 2012 et l'argent à Rio en 2016. [Urs Flueeler - Keystone]
A 39 ans et après avoir donné naissance à trois enfants, Nicola Spirig n'est plus tout à fait la même athlète. Mais elle fait toujours partie du cercle des candidates aux médailles à Tokyo.

"Nous serons une quinzaine à pouvoir briguer un podium (dans la nuit de lundi à mardi en Suisse), et j'en ferai partie. Mais il faudra que les conditions de course jouent en ma faveur", a déclaré samedi en visioconférence la sextuple championne d'Europe. "Je me suis bien préparée, sans blessure. Je me situe physiquement là où j'espérais."

Si l'ambition est toujours intacte pour ses 5es Jeux, les priorités ont changé. La Zurichoise se considère aujourd'hui d'abord comme une mère, ensuite comme une triathlète. "Le sport est ma passion, la famille est mon amour. J'ai entrepris d'être la meilleure dans ce que je fais mais la famille arrive en première place des priorités", explique-t-elle.

Mais si elle parvient à "réunir toutes les pièces du puzzle", mardi matin dès 6h30 heure japonaise (23h30 la veille heure suisse), la Zurichoise est toujours capable de faire valoir sa puissance à vélo ainsi que sa résistance et son intelligence en course à pied.

ats/adav

Publié Modifié