Publié

Le saviez-vous? Karoly Takacs, le manchot double médaillé d'or

Karoly Takacs lors du tir au pistolet à feu rapide à 25m. [CIO]
Karoly Takacs lors du tir au pistolet à feu rapide à 25m. [CIO]
C'est l'une des plus belles histoires de résilience liées aux Jeux olympiques. Le Hongrois Karoly Takacs, tireur naturellement doué, a dû surmonter bien des épreuves avant de décrocher deux médailles d'or, aux Jeux de Londres en 1948, puis d'Helsinki en 1952.

Sergent dans l'armée hongroise, ce tireur de classe mondiale se voit refuser une place parmi les sélectionnés de son pays pour les Jeux olympiques de Berlin en 1936. A cette époque, seuls les officiers supérieurs étaient acceptés dans l'équipe de tir hongroise. Une règle qui a disparu... après ces JO en Allemagne.

Amputé de la main droite

En 1938, Takacs est victime d'une grenade défectueuse lors d'un entraînement militaire et se fait amputer de la main droite, celle qu'il utilise pour tirer. Loin de se décourager, il s'entraîne en secret de la main gauche et remporte le championnat national hongrois en 1939 avant de devenir champion du monde avec l'équipe de Hongrie.

Après la 2e guerre mondiale, Takacs est sélectionné pour les Jeux de Londres 1948. A 38 ans, il crée la surprise en battant le champion du monde en titre du tir au pistolet à feu rapide à 25m, l'Argentin Carlos Enrique Diaz Saenz Valiente, pour décrocher l'or olympique. Il conserve son titre 4 ans plus tard à Helsinki.

lper

Publié