Dans l’aire d’arrivée, il y a des gestes, des expressions qui ne trompent pas. Les bras levés au ciel, le visage illuminé par un large sourire, Pat Burgener sait qu’il vient de livrer un 3e run de haut vol malgré la nervosité qui l’a accompagné la veille.

"J’étais tellement sous pression, je n’ai pas dormi hier soir". Depuis le sommet du pipe, c’est pourtant détendu que le jeune homme s’est élancé. "J’étais dans une ambiance incroyable, j’étais relax, mes mains et mes jambes ne tremblaient pas alors que d’habitude c’est le cas. Je profitais juste de ce moment incroyable."

Dans quatre ans, j'irai chercher cette médaille

Pat Burgener
 

Et pour ses premiers Jeux, Burgener a été à la hauteur. "Je n’ai jamais ridé aussi bien de ma vie. Cela représente tellement pour moi de faire partie du top-5 mondial en snowboard. Je tiens ma place, je suis prêt. Je me suis prouvé que pour le futur j’avais le niveau et ça me motive pour la suite".

Il faut dire que le Vaudois a tout donné dans son 3e et dernier run. "J’ai tout mis", sourit-il. "Toutes les figures que je savais faire je les ai mises dans ce 3e run. C’était l’objectif ultime en venant aux JO. Mes entraîneurs m’ont dit : Pat, tu vas aller aux Jeux et faire ce run dont tu rêves. Et je l’ai fait. J’ai essayé de bien représenter la Suisse mais malheureusement je ne suis pas arrivé à monter sur le podium. J’étais proche, Je vais continuer à bosser dur et je vais revenir plus fort". D'ailleurs, Pat Burgener l'a promis: "Dans quatre ans, j'irai chercher cette médaille".

De Bokwang, Floriane Galaud -@FlorianeGalaud

A lire aussi: Et de trois pour la légende Shaun White, Pat Burgener bon 5e