Modifié

PyeongChang 2018 - snowboard: Iouri Podladtchikov doit renoncer

Le Zurichois a annoncé la triste nouvelle vendredi à la presse. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le Zurichois a annoncé la triste nouvelle vendredi à la presse. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Douche froide pour le snowboard suisse: Iouri Podladtchikov, tenant du titre en halfpipe, ne disputera par les JO 2018! Le Zurichois de 29 ans doit déclarer forfait en raison des séquelles de sa chute sur la tête voici une dizaine de jours aux X-Games. "I-Pod" avait notamment été victime d'une commotion.

Podladtchikov avait été une des figures emblématiques de la Suisse lors des JO de Sotchi il y a 4 ans. Dans son pays d'origine, le Zurichois avait décroché le titre dans la discipline reine de son sport.

"Après tous les tests que j'ai fait au cours des 2 dernières semaines - mon premier entraînement de ce vendredi inclus - je suis en mesure de dire avec certitude qu'une participation aux JO ne serait en aucun cas prudente et responsable. Le second IRM d’hier a montré qu'il y avait des progrès mais que mon état n'était de loin pas assez stable pour évoluer au niveau nécessaire pour ce genre de compétition".

Podladtchikov prendra son vol retour pour la Suisse samedi.

ats/alt

Publié Modifié

Traumatisme crânien avec hémorragie

Le diagnostic initial, après sa chute aux X-Games, faisait état d'un nez cassé assorti d'une commotion cérébrale. Parti à Los Angeles pour y subir une IRM, le champion olympique va vite comprendre que ce qu'il a subi est plus insidieux qu'une commotion.

"Le spécialiste m'a dit que ce n'était pas ça, décline Podladtchikov. Les images donnent l'impression d'un coma. On voit une tache de sang dans le cerveau. Comme une sorte de gonflement." On parle d'un traumatisme crânien avec hémorragie. "J'ai pensé que je ne pourrais peut-être plus faire de snow. Je savais que si ma tête retapait le pipe, cela pourrait avoir de terribles conséquences."

"Je n'ai pas encore disputé la dernière course de ma carrière"

"Je compte 3 à 6 mois pour être complètement remis. Certains médecins me disent un mois, d'autres 6... Le pronostic est ardu parce qu'il n'est pas évident pour le cerveau de se régénérer. Mais je n'ai pas encore disputé la dernière course de ma carrière. Ce qui est sûr, c'est que ma tête n'est pas apte à la pratique du snowboard."