Modifié

Rio 2016: les cavaliers suisses terminent loin du podium

Steve Guerdat a fait le maximum pour offrir une médaille à son équipe, en vain. [John Locher - Keystone]
Steve Guerdat a fait le maximum pour offrir une médaille à son équipe, en vain. [John Locher - Keystone]
La Suisse n'a pas glané de médaille dans l'épreuve par équipe de saut d'obstacles des JO de Rio. Steve Guerdat et Cie ont terminé au 6e rang d'une épreuve dominée par la France.

"C'est une grande déception", a lâché le Jurassien. A deux barres du podium la veille, les cavaliers helvétiques ont perdu toute chance de conquérir une médaille après le passage du troisième représentant allemand, Daniel Deusser. Ils ont accumulé 15 points de pénalité, contre 3 pour la France et 5 pour les Etats-Unis, qui se sont parés d'argent. Le bronze est revenu à l'Allemagne (8), qui a battu le Canada (8) en barrage.

"Pas facile à digérer"

"Nous nous sommes préparés pour ce rendez-vous pendant quatre ans. Ce n'est vraiment pas facile à digérer, ni même à oublier", a expliqué Steve Guerdat, qui faisait partie de l'équipe classée 4e lors des JO de Londres en 2012. "Il est vrai qu'il faut aller de l'avant. Mais c'est plus facile à dire vu de l'extérieur", a concédé le champion olympique en titre.

"Nino a montré qu'il était un cheval exceptionnel. Cela fait d'autant plus mal de voir que sa grande forme n'a pas suffi", a regretté le vainqueur de la dernière finale de la Coupe du monde. "Si on veut prétendre à une médaille, on se doit de faire un sans-faute. Je n'y suis pas parvenu hier (réd: mardi), alors que l'on attendait cela de moi."

"On a manqué de réussite"

Steve Guerdat a signé mercredi en vain un sans-faute sur Nino des Buissonnets. Le couple en or des JO 2012 a refait le plein de confiance, après avoir craqué la veille sur la rivière et le vertical qui suivait. "Il m'a manqué 3 cm pour franchir la rivière mardi. C'est un détail, mais tout se joue sur des détails", a pesté le cavalier de Bassecourt.

"On a manqué de réussite hier (réd: mardi), on en a également manqué aujourd'hui (réd: mercredi). Mais les JO, c'est le très haut niveau, et les fautes ne pardonnent pas", a poursuivi le Bernois d'adoption. "Je suis déçu. Nous avions encore les moyens d'obtenir une médaille. C'était notre objectif, nous ne l'avons pas atteint", a pour sa part lancé Martin Fuchs.

Steve content pour son père, mais...

Entraîné par... Philippe Guerdat, le père de Steve, l'équipe de France a décroché avec brio son premier titre dans la discipline depuis 1976.

"Je suis content pour mon père", a expliqué Steve Guerdat. "Mais la famille c'est une chose, et le sport en est une autre. J'aurais préféré que la médaille d'or soit pour nous", a-t-il râlé.

L'exploit de la France est de taille. Pénélope Leprevost a en effet été éliminée de la compétition individuelle dès la première manche dimanche dernier, après avoir chuté de sa jument Flora de Mariposa. Et le no 2 mondial Simon Delestre à dû déclarer forfait après la blessure de son hongre Ryan des Hayettes !

ats/bond

Publié Modifié

Andy Kistler devant un choix cornélien

La tâche du chef de l'équipe de Suisse Andy Kistler n'est pas facile à l'issue du Prix des nations des JO de Rio. Ses quatre cavaliers ont accumulé 9 points de pénalité à l'issue des trois premiers parcours, et seuls trois d'entre eux pourront prendre part à la finale individuelle de vendredi (35 participants, 2 manches).

"J'ai déjà mal dormi hier (réd: mardi), et cela sera à nouveau le cas ce soir", a précisé le Schwytzois, qui a tout de même affirmé qu'il ne voyait aucune raison de ne pas retenir pour vendredi Steve Guerdat. "C'est l'homme des grands rendez-vous", a-t-il glissé.