Publié

Un rêve de gamin pour Sébastien Chevallier

Sébastien Chevallier a le regard fixé sur Londres. [GEORGIOS KEFALAS

 - Keystone]
Sébastien Chevallier a le regard fixé sur Londres. [GEORGIOS KEFALAS - Keystone]
Nommé rookie de l'année par la Fédération internationale de beach-volley en 2011, Sébastien Chevallier (24 ans) vit une ascension fulgurante. Passé "pro" en 2009, le Genevois s'apprête à vivre ses premiers Jeux olympiques à Londres.

Avec son partenaire Sascha Heyer depuis un an et demi, ils ont très vite trouvé les automatismes pour devenir une des 16 meilleures paires de la planète. Le duo suisse entrera en lice le 1er ou le 2e jour de compétitions, ce qui pourrait d'ailleurs le priver de cérémonie d'ouverture. A quelques jours du grand rendez-vous, Sébastien Chevallier est serein et plein d'espoirs.


"C'est moi qui serai à la télévision!"

RTSsport.ch: Lorsque l'on prononce les deux mots magiques "Jeux olympiques", comment cela résonne-t-il en vous?


SEBASTIEN CHEVALLIER: C'est un rêve de gamin qui se réalise. Quand je regardais les JO en 1996 à Atlanta puis en 2000 à Sydney, j'ai dit à mes parents qu'un jour c'est moi qui serai à la télévision!


RTSsport.ch: Quel événement des JO vous a le plus marqué?


SEBASTIEN CHEVALLIER: La finale pour la 3e place du beach-volley à Athènes en 2004. C'est mon entraîneur actuel (ndlr: Stefan Kobel, avec son partenaire Patrick Heuscher) qui a décroché cette médaille de bronze, donc ça a une connotation spéciale pour moi.


"Capable de battre les meilleurs"

Sascha Heyer et Sébastien Chevallier, un duo qui mélange expérience et fougue de la jeunesse. [Keystone]Sascha Heyer et Sébastien Chevallier, un duo qui mélange expérience et fougue de la jeunesse. [Keystone]RTSsport.ch: Quelles sont les forces de votre duo avec Sascha Heyer?


SEBASTIEN CHEVALLIER: On a réussi à combiner son expérience (ndlr: Heyer aura 40 ans le 21 juillet) avec ma folie et mon "inconscience" positive due à mon jeune âge. Cette alchimie va nous permettre de créer des surprises à Londres.


RTSsport.ch: On peut parler d'une ascension fulgurante pour vous personnellement. Nommé rookie de l'année en 2011 puis une qualification pour les JO, c'est plus qu'espéré!


SEBASTIEN CHEVALLIER: Oui, carrément! J'ai vécu une première saison énorme chez les professionnels. Se qualifier maintenant pour les JO, c'est impressionnant et j'espère que cette ascension va se poursuivre à l'avenir. Je n'ai de loin pas encore atteint mon potentiel maximum.


RTSsport.ch: Des Jeux olympiques réussis pour vous et votre partenaire, c'est quoi?


SEBASTIEN CHEVALLIER: (rires). C'est avoir tout donné, fait le maximum et si cela se termine avec une médaille, c'est encore mieux! Mais on ne peut pas aller à Londres en déclarant que notre objectif est la médaille. Ce serait un peu déplacé dans la mesure où on n'est pas dans le top-5 mondial. Mais on a prouvé qu'on était capable de battre les meilleurs et si on arrive à créer l'une ou l'autre surprise, on sera peut-être en course pour le podium.


"On a envie de profiter du maximum"

RTSsport.ch: Financièrement, arrivez-vous à vivre de votre sport?


SEBASTIEN CHEVALLIER: Oui, depuis que je suis passé "pro", j'arrive à tourner financièrement. Ce n'est pas comme au foot où on met des milliers de francs de côté par mois. Mais j'arrive à payer mes factures et à me faire plaisir quand il faut. Il est évident que lorsque j'arrêterai ma carrière sportive, il faudra que je me mette à bosser.


La compétition de beach-volley se déroulera près de la résidence du Premier ministre à Horse Guard Parade. [Reuters]La compétition de beach-volley se déroulera près de la résidence du Premier ministre à Horse Guard Parade. [Reuters]RTSsport.ch: Durant les JO, aurez-vous le temps ou l'envie d'aller assister à d'autres compétitions?


SEBASTIEN CHEVALLIER: L'envie est là, oui (rires). En tant que sportif au milieu d'une telle manifestation, on a envie de profiter du maximum. Maintenant, la priorité c'est bien sûr notre tournoi de beach-volley. Mais s'il y a la possibilité durant nos plages de récupération d'aller voir l'une ou l'autre compétition, avec plaisir.


RTSsport.ch: Y a-t-il un sport en particulier que vous aimeriez voir?


SEBASTIEN CHEVALLIER: L'athlétisme, comme j'en ai fait un peu en étant plus jeune. Un bon match de basket m'intéresserait aussi.


Propos recueillis par Stéphane Altyzer


Publié