Modifié

Hockey: Nico Hischier veut faire le spectacle à Berne

Hischier est content d'être en Suisse. [Michaël Taillard - RTS]
Hischier est content d'être en Suisse. [Michaël Taillard - RTS]
Lundi, les New Jersey Devils feront le show à Berne. Et ce lors du match de gala entre le SCB et le club de NHL aux 3 Coupes Stanley (1995, 2000, 2003). L'occasion était belle pour RTSsport.ch de recueillir les paroles de l'enfant prodige du hockey helvétique, Nico Hischier.

Du haut de ses 19 ans, on sent Nico Hischier déjà rompu à l'exercice médiatique, et à la langue de bois qui va avec. C'est qu'il en a déjà fait du chemin, l'attaquant haut-valaisan, depuis ses débuts en NL avec le CP Berne en 2015/16.

Lundi à Berne, lors du match d'exhibition entre les Ours locaux et New Jersey, tous les spectateurs ou presque n'auront d'yeux que pour le petit prodige helvétique, no1 de la draft 2017 en NHL. Et ce sans manquer de respect au défenseur zurichois qu'on retrouve aussi au sein des Devils, Mirco Müller.

Curieusement, peu de journalistes suisses sont venus écouter Hischier, auteur de 53 points en 2017/18, lors d'une conférence de presse organisée après l'entraînement de l'équipe américaine. Celle-ci se prépare dans la capitale, à 5 jours du début de la saison en NHL.

Le résultat face au CP Berne sera secondaire

Nico Hischier

- Etes-vous heureux de revenir en Suisse?

NICO HISCHIER: Oui, c'est fun d'être ici. Je connais bien la ville. Le fait que mes deux mondes, la NHL et la Suisse, fusionnent pour un moment, c'est un peu bizarre. Comme vous le savez, j'ai joué quelque temps à Berne en juniors, et j'ai même eu l'opportunité d'évoluer en NL sous les ordres de Guy Boucher. Ce coach a contribué à mon développement en m'enseignant les tactiques nord-américaines.

- Avez-vous fait des paris avec des joueurs de Berne sur le match de lundi?

NICO HISCHIER: Non (sourire). C'est juste un match de plus à savourer. Les deux équipes joueront à fond, mais le résultat sera secondaire. Il s'agira surtout de faire le spectacle pour le public.

- Vous retrouverez des ex-coéquipiers sur la glace. 

NICO HISCHIER: Oui, je connais beaucoup de joueurs du SCB. Spécialement André Heim et Yannik Burren, avec qui j'ai évolué en juniors. Ce sera spécial de les affronter, ce sera un grand moment.

C'est difficile de vraiment réaliser ce qui m'arrive

Nico Hischier

- Prenez-vous la mesure de tout ce qui vous arrive depuis 3 ans?

NICO HISCHIER: C'est difficile de vraiment réaliser. Je veux juste m'améliorer. C'est comme ça.

- Quels objectifs vous fixez-vous pour votre deuxième saison en NHL?

NICO HISCHIER: Je veux avoir la même attitude, aider à faire gagner l'équipe en donnant le meilleur de moi-même à chaque match. Nous voulons à nouveau atteindre les playoff. Je me réjouis que ça commence.

- N'étiez-vous pas trop déçu de ne pas avoir reçu le feu vert de votre club pour disputer le Mondial 2018 avec l'équipe de Suisse?

NICO HISCHIER: Si. J'y aurais volontiers pris part. Mais il n'a pas pu en être ainsi. C'était malgré tout un superbe Championnat du monde. J'ai suivi les matches.

De Berne, Michaël Taillard

Publié Modifié

Hall: "Hischier sera un grand joueur de cette franchise"

Taylor Hall a tout simplement été nommé "MVP" de l'exercice écoulé en NHL. L'ailier gauche canadien de 26 ans évoluera cette saison encore dans la même ligne que Hischier, qui joue au poste de centre.

- Pouvez-vous expliquer cette belle entente entre vous deux sur la glace?

TAYLOR HALL: Hischier a été capable de tenir tête aux meilleurs blocs adverses de la ligue tout au long de la saison dernière. C'est quelqu'un qui se bat sur chaque puck. Il a un certain don pour les passes, pour le jeu offensif en général. C'est en fait quelqu'un de polyvalent. Il sera certainement un grand joueur de cette franchise.

- On dit souvent qu'il est difficile de confirmer une bonne première saison en NHL. Votre avis?

TAYLOR HALL: Non, il jouera contre les mêmes joueurs qu'il a déjà affrontés la saison dernière. Il a des repères, désormais. Personnellement, je me sentais plus à l'aise lors de ma deuxième saison (réd: avec Edmonton en 2011/12).