Modifié

Yannick Weber: "je me donnerai à fond à Genève"

Chris McSorley (à gauche), l'entraîneur des Grenat, compte beaucoup sur Yannick Weber. [Martial Trezzini - Keystone]
Chris McSorley (à gauche), l'entraîneur des Grenat, compte beaucoup sur Yannick Weber. [Martial Trezzini - Keystone]
En engageant Yannick Weber, GE-Servette a réussi un joli coup. En attendant l'officialisation de l'arrivée du buteur de San Jose Logan Couture aux Vernets, les Aigles ont d'ores et déjà doté leur défense d'un atout intéressant.

A bientôt 24 ans, l'arrière de Montréal, s'il ne fait pas partie des pièces maîtresses du Canadien, n'en sera pas moins une attraction exceptionnelle pour le public des Vernets.

Joueur efficace en power-play, le Bernois aux 34 points en 115 matches de NHL, tous avec les "Habs", s'est dit "prêt" à donner sa pleine mesure, en conférence de presse jeudi après-midi, au sortir de l'aéroport. Le no68 grenat devrait faire ses débuts samedi.

"Je resterai à Genève si le "lock-out" dure toute la saison"

RTSsport.ch: Savez-vous combien de temps le "lock-out" durera en NHL?

YANNICK WEBER: Je n'en ai aucune idée. Je suis heureux d'être ici et toute mon attention est désormais portée sur GE-Servette. Si le "lock-out" dure toute la saison? Je resterai à Genève.

RTSsport.ch: Pourquoi avez-vous choisi Genève?

YANNICK WEBER: C'est vraiment une bonne équipe, avec un bon entraîneur. J'aurai l'opportunité ici d'avoir beaucoup de temps de jeu. Pour moi, l'important est aussi d'être prêt pour la NHL lorsque le championnat reprendra là-bas. J'ai un style de jeu offensif à Montréal, même si je ne néglige pas l'aspect défensif. Je ne vais pas changer à Genève, c'est ma caractéristique.

RTSsport.ch: Comme vous êtes Bernois d'origine, on vous voyait plutôt signer à Berne.

YANNICK WEBER: Je connais beaucoup de joueurs dans ce club, j'ai d'ailleurs fait une partie de ma préparation estivale avec le SCB en compagnie de Mark Streit et de Roman Josi. Mais puisque Berne a déjà engagé ces 2 défenseurs, j'aurai un meilleur temps de jeu à Genève. C'est ce qui a motivé mon choix.

RTSsport.ch: Vous allez donc faire votre baptême du feu en LNA avec GE-Servette.

YANNICK WEBER: J'ai quitté la Suisse à un très jeune âge (réd: pour les ligues juniors canadiennes), je n'ai jamais eu la chance d'évoluer en LNA, ce sera spécial. Mais j'ai accumulé tout de même beaucoup d'expérience tout au long de ma carrière, aux JO et en NHL.

"Je ne coûte pas aussi cher que Streit"

RTSsport.ch: Les clubs de LNA doivent payer les assurances prenant en charge les blessures des joueurs de NHL. Comment cela se passe-t-il dans votre cas?

YANNICK WEBER: Il me reste un an de contrat à Montréal et je ne suis pas le joueur le mieux payé de la NHL. Chacun est assuré selon sa valeur marchande, donc je ne coûte pas aussi cher que Mark Streit... (réd: Weber est censé toucher 900'000 dollars en 2012/2013 en NHL, et Streit 4,1 millions).

Yannick Weber a déjà revêtu à 115 reprises le maillot du Canadien de Montréal. [Keystone]Yannick Weber a déjà revêtu à 115 reprises le maillot du Canadien de Montréal. [Keystone]RTSsport.ch: La NHL pouvant recommencer d'un instant à l'autre, ne risquez-vous pas de jouer avec le frein à main en LNA?

YANNICK WEBER: C'est mon job de jouer au hockey, je viens ici pour me donner à fond. Je veux être en pleine forme lorsque la saison de NHL commencera. Je ne pense pas aux blessures. J'ai fait une bonne préparation, à Berne donc, mais aussi récemment au Québec avec des joueurs comme Vincent Lecavalier ou Martin Saint-Louis (réd: Tampa Bay), alors je suis en forme.

RTSsport.ch: Qui connaissez-vous déjà dans l'effectif du Genève-Servette?

YANNICK WEBER: J'ai connu Julian Walker et Marc Gautschi quand j'étais à Berne. Et aussi les internationaux comme Tobias Stephan, Goran Bezina et Kevin Romy. J'avais aussi côtoyé Samuel Friedli en équipe nationale junior, alors je ne suis pas dépaysé dans cette équipe.

RTSsport.ch: De nombreux joueurs de NHL rejoignent la LNA. C'est plutôt positif pour le championnat suisse, non?

YANNICK WEBER: On sait que le niveau du hockey suisse est déjà très bon, cela ne fera que l'améliorer. Ce sera spécial pour les spectateurs de voir à l'oeuvre des joueurs comme Rick Nash ou Joe Thornton (réd: à Davos).

RTSsport.ch: Depuis les JO 2010 de Vancouver, on ne vous a plus revu en équipe de Suisse...

YANNICK WEBER: Cette année, je n'ai pas pu venir à cause d'une blessure. Pour moi, l'équipe nationale reste quelque chose de spécial, mais lorsque nous sommes qualifiés en playoff avec Montréal, ma priorité va à mon club.

De Genève, Michaël Taillard

Publié Modifié

Les "NHLers" en LNA (20.09)

Tyler Seguin (Boston Bruins) -> Bienne

Jason Spezza (Ottawa Senators) -> Rapperswil

Luca Sbisa (Anaheim Ducks) -> Lugano

Roman Josi (Nashville Predators) -> Berne
Mark Streit (New York Islanders) -> Berne

Joe Thornton (San Jose Sharks) -> Davos
Rick Nash (New York Rangers) -> Davos

Yannick Weber (Canadien de Montréal) -> Genève-Servette
Logan Couture (San Jose Sharks) -> Genève-Servette

Damien Brunner (Detroit Red Wings) -> Zoug
Rafael Diaz (Canadien de Montréal) -> Zoug