Modifié

Kevin Hecquefeuille: "c'est toujours difficile pour un Français"

Les fans genevois attendent beaucoup de Kevin Hecquefeuille cette saison. Les comblera-t-il? [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Les fans genevois attendent beaucoup de Kevin Hecquefeuille cette saison. Les comblera-t-il? [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Parmi les joueurs du Genève-Servette, il en est un qui brûle de prouver ce dont il est réellement capable: Kevin Hecquefeuille. Après une saison minée par une blessure et limitée à 20 matches (et 6 assists) en saison régulière, le Français est impatient d'en découdre.

"On ne veut pas revivre le même scénario qu'en 2011/12. Ceux qui étaient déjà là étaient blessés d'avoir manqué les playoff", affirme le défenseur.

Quid des objectifs fixés par Chris McSorley? "On n'en a pas parlé. Il faut gagner le plus de matches possibles afin de figurer le plus haut possible au classement", dit "Kev" (27 ans).

"Tout le monde met la pression sur les étrangers"

RTSsport.ch: Vous avez connu une première saison en LNA plutôt mitigée...

KEVIN HECQUEFEUILLE: Oui, ça a été une année compliquée. Malheureusement, il y a eu cette commotion survenue dès mon 2e match. J'ai aussi eu de la peine à assimiler le système de l'équipe et à m'adapter au jeu pratiqué en Suisse. Mais en playout (réd: 9 points en 9 matches), j'ai mieux aidé l'équipe.

RTSsport.ch: Après vos bonnes performances au Mondial (4 points), les fans genevois en attendent logiquement plus de vous.

KEVIN HECQUEFEUILLE: En signant à Genève, je savais que les supporters seraient exigeants et que mes statistiques devraient répondre à leurs attentes. J'ai encore une saison pour faire changer les gens d'avis à mon sujet.

RTSsport.ch: Mais comment expliquer ce contraste entre le Hecquefeuille flamboyant en équipe nationale à Helsinki et le Hecquefeuille plus "discret" en LNA?

Hecquefeuille avait mis Brunner et Cie à genoux lors du dernier Mondial à Helsinki. [Peter Schneider - Keystone]Hecquefeuille avait mis Brunner et Cie à genoux lors du dernier Mondial à Helsinki. [Peter Schneider - Keystone]KEVIN HECQUEFEUILLE: En équipe de France, je n'ai pas besoin de temps d'adaptation. Je connais les tactiques, et je fais partie des piliers depuis quelques années. On me confie des tâches importantes. Etre un étranger en LNA a peut-être été une expérience trop lourde à vivre pour moi au début. En Suisse, tout le monde met la pression sur les importés. J'ai compris cela maintenant. D'autres Français sont passés aux Vernets et ont eu du succès (réd: Philippe Bozon, Laurent Meunier), donc je sais que je peux aussi y arriver.

RTSsport.ch: Justement, est-ce plus difficile pour un Français de s'imposer en LNA? Les Tricolores n'ont pas toujours bonne réputation, malgré leurs bons résultats aux Mondiaux ces dernières années (succès face à la Suisse 4-2 à Helsinki).

KEVIN HECQUEFEUILLE: Ce sera toujours plus compliqué pour un Français, peu importe où il joue. Mais nous sommes de plus en plus respectés, car on a prouvé qu'on peut battre de bonnes équipes au niveau international. La seule manière de répondre aux critiques, c'est de bien jouer sur la glace.

"On a gagné en qualité offensive"

Il n'est pas sûr qu'on puisse un jour revoir Brian Pothier enfiler le maillot servettien. [Laurent Gillieron - Keystone]Il n'est pas sûr qu'on puisse un jour revoir Brian Pothier enfiler le maillot servettien. [Laurent Gillieron - Keystone]RTSsport.ch: Les autres défenseurs grenat et vous ne devez pas chômer à l'entraînement, avec tous ces nouveaux arrivés dans le secteur offensif!

KEVIN HECQUEFEUILLE: (sourire). Nos nouveaux attaquants sont très athlétiques et physiques. Je pense qu'on a gagné en qualité offensive. Les automatismes ont eu de la peine à se mettre en place lors de la préparation. Ca n'a pas très bien fonctionné lors des matches amicaux, mais ça ne veut pas dire grand-chose. L'essentiel est d'être prêt vendredi contre Berne.

RTSsport.ch: GE-Servette compte 7 étrangers, dont 5 valides actuellement, Brian Pothier et Tony Salmelainen étant blessés. Savez-vous lequel commencera la saison en tant que surnuméraire?

KEVIN HECQUEFEUILLE: On le saura au dernier moment, Chris McSorley veut maintenir la pression sur nous. Ce genre de situation n'est jamais facile à vivre, car tu ne veux pas t'entraîner toute l'année pour ne jouer que 10 matches au final. Mais ça fait partie du jeu en Suisse, tous les clubs fonctionnent ainsi.

Propos recueillis par Michaël Taillard

Publié Modifié

GENEVE-SERVETTE, LES + ET LES -

LES PLUS:

- Tobias Stephan, un vrai mur au but

- beaucoup d'attaquants de qualité

- le tempérament de Chris McSorley


LES MOINS:

- Goran Bezina esseulé en défense

- Brian Pothier, commotionné, reviendra-t-il au jeu?

- le tempérament de Chris McSorley

L'effectif de Genève-Servette

Gardiens:

51 Tobias Stephan
29 Federico Tamò

Défenseurs:

47 Eliot Antonietti
57 Goran Bezina
7 Marc Gautschi
84 Kevin Hecquefeuille (FRA)
22 Jonathan Mercier
2 Brian Pothier (USA)
18 Dave Sutter (nouveau)
5 Mike Vermeille
55 Daniel Vukovic

Attaquants:

89 Cody Almond (nouveau)
20 Eliot Berthon
69 Radek Duda (CZE/nouveau)
23 Rico Fata (CAN)
24 Samuel Friedli
19 John Fritsche
49 Dan Fritsche
15 Roland Gerber
39 Ryan Keller (CAN/nouveau)
81 Alexandre Picard (CAN/nouveau)
33 Gian-Andrea Randegger
26 Chris Rivera
88 Kevin Romy (nouveau)
8 Tony Salmelainen (FIN)
41 Paul Savary
14 Jean Savary
9 Juraj Simek
91 Julian Walker (nouveau)
10 Eric Walsky

Entraîneur: Chris McSorley (CAN)