Modifié

Mondial 2020: "trop tôt pour une annulation", lance René Fasel

René Fasel achèvera son mandat de patron du hockey mondial cette année. [Gaetan Bally - Keystone]
René Fasel achèvera son mandat de patron du hockey mondial cette année. [Gaetan Bally - Keystone]
Dans un entretien accordé à Keystone-ATS, René Fasel, le grand patron du hockey mondial, estime qu'il est prématuré d'évoquer une annulation du Championnat du monde 2020, prévu en mai à Lausanne et à Zurich.

A la question de savoir quand la Fédération internationale allait décider d'annuler le Mondial, René Fasel s'est voulu clair: "La décision ne nous appartient pas, a expliqué le Fribourgois. Elle est du ressort de la Confédération et des Cantons. De notre côté, nous continuons à travailler de telle sorte que le tournoi puisse commencer le 8 mai."

Certains experts prévoyant le pic de la pandémie pour la fin du mois d'avril, René Fasel veut encore rester optimiste: "L'espoir est le dernier à mourir, explique-t-il. Je suppose que nous en saurons plus concernant le Mondial dans deux semaines au plus tard."

Avant de poursuivre: "Notre bateau vogue sur une mer tempétueuse. Il s'agit de rester calme et d'analyser la situation de manière réaliste. Nous devons penser à tout le monde: aux fans, aux joueurs, aux Fédérations, aux équipes... Les signaux indiquant que le tournoi n'aura pas lieu s'intensifient, mais il est encore trop tôt pour une annulation définitive."

ats/ace

Publié Modifié

Remboursements prévus

Si le Mondial devaient être annulés, les acheteurs de billets seraient remboursés, promet René Fasel. "Si le Mondial est annulé, notre priorité sera de limiter les dégâts à tous les niveaux. Notre objectif est de réduire les effets autant que possible que ce soit chez les fans, les sponsors ou les organisateurs locaux."

2021 en question

L'édition 2021 pourrait-elle alors avoir lieu en Suisse? "Nous devrions en discuter le cas échéant, lâche René Fasel. Mais les cinq éditions suivantes ont été attribuées: en 2021 à Minsk et Riga, en 2022 à Tampere et Helsinki, en 2023 à St-Pétersbourg, en 2024 à Prague et Ostrava, en 2025 à la Suède et au Danemark. Les intérêts commerciaux et stratégiques sont trop grands dans un championnat du monde pour qu'un report soit simple à décider. Ce serait envisageable dans les divisions inférieures. En l'état, le Mondial 2021 aura lieu au Bélarus et en Lettonie."