Modifié

Hockey: "Il n'y a pas assez de Suisses en NHL", estime Mark Streit

Streit dans les couloirs de la Postfinance Arena. [Michaël Taillard - RTS]
Streit dans les couloirs de la Postfinance Arena. [Michaël Taillard - RTS]
En marge du match amical entre le CP Berne et Nashville, qui a lieu lundi (20h00) dans la capitale, RTSsport.ch a pu discuter quelques instants avec Mark Streit, légende vivante du hockey suisse et actionnaire du SCB.

Est-il besoin de présenter Mark Streit? L'ex-défenseur international a évolué 12 saisons en NHL, remportant même une Coupe Stanley avec Pittsburgh en 2017.

Le Bernois de 44 ans a surtout été le 1er joueur de champ de notre pays à s'imposer dans la prestigieuse ligue nord-américaine, en 2005/06. L'ex-joueur de Montréal a ainsi inspiré de nombreux hockeyeurs helvétiques.

Streit espère d'ailleurs que ce match contre les Predators incitera plus de jeunes suisses à pratiquer le hockey, certains juniors bernois ayant même eu la chance de côtoyer Roman Josi et Cie dimanche, le temps d'un entraînement.

"J'ai eu droit aux compliments de Josi et de Niederreiter, c'est gentil"

RTSsport.ch: Dimanche, en conférence de presse, Josi et Nino Niederreiter n'ont naturellement pas tari d'éloges sur vous.

MARK STREIT: Oui, ils m'ont fait de nombreux compliments, c'est gentil de leur part. Ce sont en premier des gardiens comme David Aebischer et Martin Gerber qui ont accompli un pas en avant important pour la Suisse. Et ensuite moi en tant que joueur de champ. Mais je pense que davantage de compatriotes devraient tenter leur chance en NHL. Il y en a une dizaine actuellement, et ce n'est pas beaucoup. Le positif, c'est que ces joueurs sont des stars de leurs équipes.

Berne, Michaël Taillard

Publié Modifié

"Unique pour Josi et Niederreiter"

RTSsport.ch: Si un club de NHL, Nashville, est venu à Berne, c'est un peu grâce à vous. Cela n'aurait pas été possible sans votre carrière de joueur.

MARK STREIT: C'est une expérience exceptionnelle, et c'est incroyable pour le hockey suisse. C'est aussi unique pour Roman Josi et Nino Niederreiter de pouvoir évoluer au pays, devant leur famille et leurs amis.

"Malheureusement, je n'ai jamais affronté un club suisse"

RTSsport.ch: Un match comme celui-ci, ça doit vous démanger de le jouer, non?

MARK STREIT: C'est sûr (rires)! Quand j'évoluais à New York, il y avait souvent des rumeurs selon lesquelles les Islanders allaient venir en Europe. Malheureusement, cela ne s'est jamais fait, et je n'ai jamais pu affronter un club suisse. Mais ensuite, les New Jersey Devils sont venus ici en 2018, puis les Philadelphia Flyers à Lausanne en 2019. C'était beau.

"Je ne crois pas que les Predators se tueront sur la glace"

RTSsport.ch: L'intensité sera-t-elle au rendez-vous lors de ce match amical?

MARK STREIT: Je ne crois pas que les Predators vont se tuer sur la glace. Mais ils voudront quand même gagner. Ils représentent la meilleure ligue du monde, et joueront donc avec fierté. C'est leur dernier test avant le début de leur saison.

Global Series (03.10)

Berne - Nashville LU 20h00