Modifié

Hockey: Josi et Niederreiter se réjouissent d'affronter le CP Berne

Niederreiter (à gauche) et Josi face à la presse à Berne. [Michaël Taillard - RTS]
Niederreiter (à gauche) et Josi face à la presse à Berne. [Michaël Taillard - RTS]
Roman Josi (32 ans) et Nino Niederreiter (30) sont de retour au pays! A la veille d'un match amical face au CP Berne dans la capitale, le défenseur bernois et l'attaquant grison des Nashville Predators en NHL ont accordé un peu de temps aux médias, dans l'antre des Ours.

La NHL, dans le cadre des Global Series, qui verront aussi le San Jose de Timo Meier affronter les Eisbären Berlin en Allemagne mardi, est encore venue faire sa "pub" en Europe. Mais il ne fallait pas être en retard dimanche matin à Berne: après 7 minutes montre en main, la conférence de presse était déjà pliée...

Je n'ai plus affronté de club suisse depuis 2009

Niederreiter et Josi. [Michaël Taillard - RTS]
Nino Niederreiter

Ce match amical risque cependant de ne pas se jouer avec une intensité maximale, en raison de la reprise imminente en NHL le 7 octobre, justement entre les Preds et les Sharks à Prague. "On aimerait évidemment gagner face au CP Berne, tempère Niederreiter, qui a signé cet été un contrat de 2 ans avec Nashville. Ce sera spécial pour moi, d'autant que je n'ai plus affronté de club suisse depuis 2009" (réd: l'ex-joueur de Carolina jouait alors au HC Davos).

Evoluer à Berne avec mon équipe de NHL, ça ne m'arrivera plus jamais

Niederreiter et Josi. [RTS]
Roman Josi

Même son de cloche chez Josi, pur produit du SCB, et même actionnaire du club depuis 2 ans. "Revenir là où tout a commencé, dans l'enceinte de mon club de coeur, en tant que joueur de NHL, c'est vraiment cool. Ca représente beaucoup pour moi, et cela n'arrivera sans doute plus jamais", ajoute le capitaine de Nashville.

Berne, Michaël Taillard

Publié Modifié

Les héritiers de Mark Streit

Meilleur buteur suisse de l'histoire en NHL avec 196 réussites au total, Niederreiter sait qu'il doit beaucoup à Mark Streit, vainqueur de la Coupe Stanley en 2017 avec Pittsburgh. "Je peux être fier de moi. Mais c'est Streit qui a pavé la voie pour tous les Suisses dans cette ligue. Josi est aussi en train d'accomplir de grandes choses. Je fais de mon mieux pour également laisser ma trace", dit le Grison.

Josi, 2e Helvète derrière "El Nino" avec ses 151 buts, approuve: "Avant, la NHL semblait si éloignée pour nous. C'était dur pour un compatriote de s'y imposer. Mais Streit l'a fait".

Josi: "Nous n'avons pas beaucoup de temps pour nous"

Les 2 compères peuvent-ils toutefois réellement profiter de ce retour au bercail? "Nous sommes arrivés samedi après-midi, puis nous sommes allés souper, avant de nous balader un peu. Les sessions d'entraînements et les événements spéciaux, comme l'entraînement avec des juniors bernois dimanche après-midi, s'enchaînent, ce qui fait que nous n'avons pas beaucoup de temps pour nous. J'aurais espéré pouvoir rester plus longtemps", avoue un Josi peut-être un peu frustré de ce court séjour dans sa ville d'origine.

Josi: "Avec mes 2 enfants, mes priorités ont changé"

Papa depuis juillet d'une petite fille, Ivy Lennyn, soeur de Luca James (1 an), Josi n'a-t-il pas trop de difficultés à concilier vie professionnelle et vie familiale? "Ma vie a changé, mes priorités aussi. Evidemment, je voyage beaucoup durant la saison, ce qui fait que je ne verrai pas mes enfants durant 2 semaines, par moments. Mais ma famille me permet d'avoir un bon équilibre entre ma vie privée et mon job en NHL", raconte celui qui a été élu meilleur défenseur de NHL en 2020.

Global Series (03.10)

Berne - Nashville LU 20h00