Modifié

NHL: la saison commence avec un petit nouveau et 10 Suisses

Le Kraken de Seattle doit son nom à un monstre marin des légendes scandinaves. [Derek Cain  - Imago]
Le Kraken de Seattle doit son nom à un monstre marin des légendes scandinaves. [Derek Cain - Imago]
La NHL reprend ses droits dans la nuit de mardi à mercredi avec dix Suisses engagés. La grande nouveauté de cette saison s'appelle le Kraken de Seattle, devenu fin avril la 32e franchise de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace et qui a dû depuis monter une équipe la plus compétitive possible.

Le premier match de l'histoire du Kraken se déroulera à Las Vegas contre les Golden Knights.

Selon le règlement de la Ligue, le Kraken a pu débaucher un joueur appartenant à chacune des autres équipes, à l'exception des Golden Knights (dernière franchise créée avant elle), soit un total de 30 hockeyeurs. L'équipe est constituée par un mélange de vétérans et de jeunes talents. Le joueur le plus expérimenté est Mark Giordano, qui a passé 15 ans chez les Calgary Flames.

Avec le Kraken de Seattle, il y a donc 32 équipes en NHL et 4 divisions égales. Mais cette saison sera terriblement éprouvante avec les JO de Pékin au mois de février. Ce qui devrait rendre la tâche de Tampa Bay extrêmement ardue d'aller chercher un 3e titre de rang, chose qui n'a plus été réalisée en NHL depuis le début des années 80 et la dynastie des New York Islanders.

agences/jbal

Publié Modifié

Roman Josi chef de file des Suisses

Dix Suisses devraient toucher la glace en ce mois d'octobre. Cette délégation sera emmenée par un des meilleurs défenseurs du monde, Roman Josi. Le Bernois de 31 ans, capitaine des Nashville Predators, va commencer sa 11e saison outre-Atlantique. Du haut de ses 680 matches et 446 points, Josi n'a plus rien à prouver. Il veut soulever la Stanley, mais le vétéran sait que le contingent des Preds est limité.

Hischier attendu au tournant

Nico Hischier arbore le C sur son maillot une preuve de l'impact sur et en dehors de la glace au sein des New Jersey Devils. Seulement après une première saison complète, le centre de 22 ans a eu de la peine à rester en santé. Lors du dernier exercice, il n'a disputé que 21 parties pour 11 points. Avec son salaire de 7,25 millions et la lettre sur son chandail, il se sait attendu au tournant.

Acquis par les Devils, Jonas Siegenthaler va devoir travailler dur pour s'imposer dans la banlieue new-yorkaise. S'il sait améliorer ses qualités, le Zurichois peut devenir un excellent défenseur.

Des marqueurs de 20 buts

Nino Niederreiter a réussi une saison de 34 points et 20 buts en 56 matches. C'est même la 5e fois en carrière que le Grison atteint cette marque, ce qui démontre sa constance."El Nino" est une valeur sûre de la ligue.

Brillant de 2017 à 2020, Timo Meier a connu un championnat difficile lors de la "saison covid" avec 31 points et seulement 12 buts en 54 parties. Mais l'Appenzellois des San Jose Sharks possède tous les atouts pour rebondir.

Kevin Fiala cherchera lui à rééditer ses performances de la saison passée, où il avait signé 40 points dont 20 goals en 50 matches pour le Wild.

Hofmann arrive en NHL

Débarqué à Chicago l'an dernier, Pius Suter a impressionné avec 27 points en 55 matches. Des performances qui ont attiré l'oeil des Detroit Red Wings. Ces derniers ont offert un contrat de 2 ans au Zurichois valant 6,5 millions de dollars.

Désormais orphelin de Suter, Philipp Kurashev doit lui poursuivre son apprentissage. Plutôt bon avec les Blackhawks en 20/21 (16 pts en 54 matches), le Davosien doit se battre pour se tailler une place fixe dans l'effectif à l'aube d'une saison normale.

Même combat pour Grégory Hofmann, qui arrive en NHL à 29 ans. Le Jurassien bernois va devoir se signaler auprès de son coach Brad Larsen. Mais avec Dean Kukan, il aura une personne de confiance dans le vestiaire.