Modifié

Hippisme: Brash en démonstration à Palexpo

Le podium de la finale avec, de gauche à droite, Delaveau, Brash et Guerdat. [Maxime Schmid - Keystone]
Le podium de la finale avec, de gauche à droite, Delaveau, Brash et Guerdat. [Maxime Schmid - Keystone]
Le Britannique Scott Brash a triomphé dans la finale du top-10 devant le Français Patrice Delaveau et Steve Guerdat. L'épreuve a vécu un petit accident, heureusement sans gravité, d'une bénévole entre les deux manches.

Au terme de la première manche, alors que les véhicules sont apparus pour changer les obstacles, une des remorques, sur laquelle se trouvaient quatre bénévoles, s'est renversée. Un frisson a parcouru les travées lorsqu'une de ces jeunes filles est demeurée au sol. Celle-ci a été évacuée de la piste en ambulance. Fort heureusement, la jeune demoiselle ne s'est rien cassé et se porte bien, selon les organisateurs. Plus de peur que de mal donc. Ouf.

Guerdat sur le podium

Une annonce de speaker est d'ailleurs venue rassurer les spectateurs quelques minutes après l'accident. Les encouragements ont donc repris de plus belle pour la deuxième manche. Mais ils n'ont pas suffi à Steve Guerdat. Brash a vécu un vendredi soir de rêve. [Maxime Schmid - Keystone]Brash a vécu un vendredi soir de rêve. [Maxime Schmid - Keystone] Auteur d'un sans faute en première manche (2e), le Jurassien, chouchou du public, a buté sur l'avant-dernier obstacle. Son cheval, Paille, a effleuré une barre, qui a vacillé quelques instants avant de tomber au sol.

Dommage, car le champion olympique, déjà vainqueur de la finale du top-10 en 2010, avait réalisé le meilleur temps. Il échoue finalement au 3e rang, mais comptera encore parmi les favoris dimanche lors du Grand Prix. 

Une saison époustouflante

Donné parmi les gagnants potentiels, Scott Brash a répondu présent. Sur Hello Sanctos, l'Ecossais de 29 ans n'a commis aucune erreur sur les deux manches pour triompher dès sa première finale du top-ten, au terme du saison époustouflante. Le public ne s'y est d'ailleurs pas trompé en saluant son succès bruyamment.

La deuxième place est revenue à Patrice Delaveau, qui a écopé d'un point de pénalité sur le premier parcours pour avoir dépassé le temps imparti. La 14e édition de cette finale - la 10e à Genève - a tenu toutes ses promesses. De quoi attendre les deux prochaines journées du Concours Hippique avec beaucoup d'impatience.

Brash: "c'est un cheval fantastique"

SCOTT BRASH: Hello a tout donné. C'est un cheval fantastique, il est en grande forme en ce moment et a très bien sauté. Je suis vraiment très heureux, c'est un rêve, c'est extraordinaire de pouvoir remporter cette finale dès ma première tentative.

Le soutien du public n'a pas suffi à Guerdat, "chouchou de Palexpo". [Maxime Schmid - Keystone]Le soutien du public n'a pas suffi à Guerdat, "chouchou de Palexpo". [Maxime Schmid - Keystone]PATRICE DELAVEAU: Scott est un peu sur une autre planète cette année. Il est extrêmement difficile de le battre. J'ai de la chance de terminer à la deuxième place malgré le point de pénalité, c'est plutôt rare à ce niveau-là.

Guerdat: "envie de tout risquer"

STEVE GUERDAT: Nous n'avons pas encore beaucoup d'expérience ensemble avec Paille. C'était un peu risqué de se lancer avec elle dans une telle épreuve, mais je suis ravi. J'ai pris beaucoup de plaisir, j'ai eu envie de tout risquer avec elle.

Mais quand tu prends autant de risques, il faut un peu de chance et malheureusement, je ne l'ai pas eu ce soir. Je préfère terminer troisième ainsi plutôt que deuxième après avoir assuré un sans faute en seconde manche. Pour le vainqueur, il n'y a pas photo sur les douze derniers mois. Scott mérite ce succès. La victoire dimanche au Grand Prix? Nous allons tout donner avec Nino et nous verrons qui seront les meilleurs.

Genève, Ludovic Perruchoud

Publié Modifié

La vie parallèle du CHI

Non loin de la piste, cachée par les tribunes du CHI de Genève, se développe une vie parallèle, fourmillante, rythmée par les discussions, les verres qui s'entrechoquent. Le concours hippique ne repose pas sur le seul prestige de ses épreuves, il existe également par son village des exposants.

"C'est vraiment très agréable ici, il y a beaucoup de stands (près de 90), d'occasions d'échanger avec les gens, les autres exposants", témoignent Anne-Laure et Agathe, qui travaillent pour une société française, notamment active dans les articles d'équitation de luxe. Avant, après les exploits des cavaliers, les gens affluent, se promènent dans un univers où le cheval est roi.

Dans ce village, les passionnés plus ou moins fortunés trouveront leur bonheur. Les badauds auront l'occasion de pénétrer l'univers équestre, déambulant entre les différents stands jusqu'à déboucher sur la piste d'attraction ou celle d'entraînement. Et là? Une photo peut-être de Steve Guerdat faisant travailler Nino des Buissonnets.

La région mise en avant

Si le cheval est roi, il ne règne pas sans partage sur ce village qui fait également la part belle à la région genevoise. Comme chaque année, on trouve à quelques pas de la piste d'attraction un stand dédié aux vins locaux. "Cet endroit est le plus convivial de Palexpo", plaisante Philippe Roux, en charge de ce "point de rendez-vous".

L'oenologue à la Direction Générale de l'Agriculture de Genève, délégué à l'Office de promotion des produits agricoles de Genève (l'OPAGE soutient le Prix des vins), est présent pour faire déguster les nectars genevois. "C'est toujours très bien organisé. L'ambiance est très sympathique et ce stand marche très bien. Après les compétitions, les gens affluent et beaucoup se regroupent ici", sourit encore le sympathique Genevois.

Tout est mis en oeuvre pour que le CHI ne soit pas qu'une succession d'épreuves prestigieuses, mais aussi un lieu de découvertes, de rencontres, parfois avec les cavaliers qui se baladent également au village.

Finale du top-10 mondial (12.12)

1. Scott Brash (Hello Sanctos) GBR 45"26 (0)
2. Patrice Delaveau (Lacrimoso) FRA 50"62 (1)
3. Steve Guerdat (Paille) SUI 44"88 (4)