Modifié

Gymnastique rythmique: la Fédération suisse suspend l’entraînement du cadre national

Iliana Dineva, entraîneur en chef, et d'Aneliya Stancheva, entraîneur national ont été licenciées la semaine dernière. [Urs Lindt - Freshfocus]
Iliana Dineva, entraîneur en chef, et d'Aneliya Stancheva, entraîneur national ont été licenciées la semaine dernière. [Urs Lindt - Freshfocus]
En raison de nouvelles accusations portées contre deux de ses entraîneurs, la Fédération suisse de gymnastique (FSG) a décidé de suspendre l'entraînement du cadre national et le projet de championnat d'Europe junior avec effet immédiat. La Fédération suisse de gymnastique va ordonner une enquête externe.

Il y a une semaine, la Fédération suisse de gymnastique (STV) avait licencié les Bulgares Iliana Dineva, entraîneur en chef, et d'Aneliya Stancheva, entraîneur national, toutes deux en poste depuis un an.

Cette décision faisait suite à des articles de presse faisant état de graves critiques d'anciennes athlètes concernant les méthodes d'entraînement et les rapports humains. Les gymnastes auraient été forcées de s'entraîner alors qu'elles étaient blessées. Des abus physiques et verbaux ont aussi été évoqués.

fg/com

Publié Modifié

Un enfant de 13 ans a dû suivre une thérapie

"J'ai arrêté la gymnastique rythmique à cause d'elle", explique dans Blick, Alina Carboni (13 ans), championne de Suisse dans sa catégorie d'âge en 2019. "À cause d'elle, ma fille a dû d'abord suivre une thérapie" accuse la maman de la jeune gymnaste, qui a travaillé comme juge de compétition au niveau national. Sa fille a beaucoup souffert de la pression psychologique notamment. "Elle a dû s'entraîner et prendre part à des compétitions blessée, même après avoir pleuré de douleur par la suite". Iliana Dineva aurait proféré des remarques désobligeantes sur la silhouette de certaines gymnastes. "Parfois, elle s'asseyait à côté de moi et me parlait des autres gymnastes. Elle me disait: "elle est grosse" et "elle ne peut pas le faire".