Publié

Wicky: "on veut pratiquer un foot dynamique"

Raphaël Wicky (en noir) en train de diriger l'attaquant norvégien Mohamed Elyounoussi à l'entraînement. [Patrick B. Kraemer - Keystone]
Raphaël Wicky (en noir) en train de diriger l'attaquant norvégien Mohamed Elyounoussi à l'entraînement. [Patrick B. Kraemer - Keystone]
RTSsport a eu droit à un long entretien avec Raphaël Wicky, le nouvel entraîneur du FC Bâle. Alors que la Super League reprend ses droits ce week-end, le Haut-Valaisan de 40 ans a notamment évoqué ses débuts avec le FC Sion et ses objectifs avec le club rhénan. Vous pourrez visionner l'interview complète dans l'émission "Au coeur du sport" les 3 et 6 septembre.

WICKY ET SES DEBUTS AU FC SION: "Petit, j'admirais les Haut-Valaisans qui évoluaient au club: Jean-Paul Brigger, Dominique Cina, Georges Bregy. Je rêvais donc aussi d'y jouer.

J'ai fait mon premier entraînement avec la 1re équipe à 15 ans et demi. C'était spécial. Mais ça allait trop vite! Il y avait par exemple toute la défense de l'équipe de Suisse: Yvan Quentin, Dominique Herr, Alain Geiger et Marc Hottiger. Après un bref retour chez les juniors, j'ai gagné un poste fixe à 16 ans".

SES DEBUTS EN TANT QU'ENTRAÎNEUR: "Au début, c'est dur d'accepter que ta carrière de joueur est finie. Ensuite, j'ai saisi les opportunités d'être assistant des M21 à Thoune, puis de travailler avec les juniors à Servette. J'y ai eu du plaisir. J'ai pu tester des choses. C'était la bonne voie à suivre".

SES OBJECTIFS AU FC BÂLE: "On veut être dominant, avoir la maîtrise du ballon. Et pratiquer un foot dynamique et tactiquement variable. Bâle est champion depuis 8 ans, alors, évidemment, notre but n'est pas de finir 3e en Super League! Pour moi, c'est un beau défi.

Sinon, il faut être réaliste: on ne gagnera certainement pas la Ligue des champions. Un club comme Bâle ne peut par exemple acheter aucun joueur d'Arsenal. Ce qui ne veut pas dire que nous ferons pas tout pour les bousculer sur le terrain."

SON INEXPERIENCE: "Je sais que j'ai de la pression, et qu'il y a des attentes. Si j'avais des problèmes avec cela, je n'aurais pas accepté l'offre du FCB. Mon assistant Massimo Lombardo et moi avons connu une longue carrière de joueur. Nous n'allons pas réinventer le foot, mais nous savons comment un vestiaire fonctionne."

Christophe Cerf/tai

Vous pourrez voir l'émission "Au coeur du sport" consacrée à Raphaël Wicky les 3 et 6 septembre.

Pour retrouver les principaux transferts de Super League, c'est -> ici.

Publié

Raphaël Wicky en bref

Nom: Wicky
Prénom: Raphaël
Né le: 26 avril 1977 à Leuggern (AG)
Taille/poids: 1m82 / 73 kg
Poste: milieu défensif puis entraîneur

Carrière de joueur: FC Sion (1993-1997), Werder Brême/GER (1997-2001), Atlético Madrid/ESP (2001-2002), SV Hambourg/GER (2002-2007), FC Sion (2007-2008), Club Deportivo Chivas/MLS (2008-2009).

Carrière d'entraîneur: coach assistant des M21 au FC Thoune (2009-2010), Servette FC M14/M15/M16 (2010-2013), FC Bâle M18 (2013-2016), FC Bâle M21 (2016-2017), FC Bâle (2017- ?).

Streller: "Wicky parle cinq langues, ce n'est pas anodin"

Ancien attaquant vedette du FC Bâle, Marco Streller (36 ans) est le nouveau directeur sportif du club rhénan.

- Que pouvez-vous apporter de plus à un club qui n'arrête pas de gagner?
MARCO STRELLER: Je sais comment ce club fonctionne. Je suis un enfant du cru, ne l'oubliez pas! Je veux renforcer encore davantage l'ancrage du FC Bâle dans sa ville et dans sa région. Mais succéder à Georg Heitz à mon poste n'est pas simple. C'était un stratège.

- On comprendrait mal que Bâle ne soit pas sacré au printemps prochain...
MARCO STRELLER: Bien sûr. Je ne veux pas être le premier qui brise cette extraordinaire série...

- L'engouement autour du FCB ne serait-il pas en train de diminuer?
MARCO STRELLER:Je ne le crois pas une seule seconde. Lors de la parade pour fêter le dernier titre, j'ai vu défiler en ville des petits enfants avec leurs parents et leurs grands-parents. Il y avait plus de 10'000 personnes. Nous en sommes à 20 titres. L'objectif désormais est de rattraper GC, qui a remporté le championnat à 27 reprises. Je veux que le FC Bâle soit demain le nouveau "Rekordmeister". Les supporters du FCB seront toujours prêts à se lever de leurs sièges si nous leur procurons le grand frisson.

- Quel rôle tient votre nouvel entraîneur Raphaël Wicky dans votre projet?
MARCO STRELLER: Raphaël a trouvé à Bâle une sorte de deuxième chez soi. Il a compris la mentalité bâloise. A mes yeux, il est un entraîneur jeune qui apportera une nouvelle fraîcheur au club. Mais il a aussi très "faim". J'attends beaucoup de lui. Mais je suis confiant. Il est très fort sur le plan tactique et il parle cinq langues, ce qui n'est pas anodin de nos jours avec des vestiaires de plus en plus multiculturels. Il a toutes les armes pour s'imposer comme un grand entraîneur.

ats/tai

Super League, 1re journée (22-23.07)

Lausanne - St-Gall SA 19h00
YB - Bâle SA 19h00
GC - Zurich DI 16h00
Lucerne - Lugano DI 16h00
Thoune - Sion DI 16h00