Modifié

Super League: Bâle remporte son 18e titre national

Le FCB fait mieux que lors des deux dernières saisons, quand il avait remporté le titre à chaque fois lors de la 35e et avant-dernière journée. [Roman Aeschbach - Keystone]
Le FCB fait mieux que lors des deux dernières saisons, quand il avait remporté le titre à chaque fois lors de la 35e et avant-dernière journée. [Roman Aeschbach - Keystone]
Pour la sixième fois d'affilée, le FC Bâle est sacré champion de Suisse ! Malgré son match nul 0-0 face aux Young Boys lors de la 33e journée de Super League, le FCB remporte son 18e titre national pour devenir, seul, le deuxième club le plus titré du pays devant Servette (17) mais loin encore derrière les Grasshoppers (27).

Jamais équipe n'avait régné aussi longtemps sans partage sur la 1re division helvétique et jamais un joueur n'a aussi souvent soulevé le trophée que le capitaine Marco Streller, sacré pour la 9e fois à Bâle.

La rencontre n'a pas tenu toutes ses promesses, entre un FCB qui n'avait aucun intérêt (sinon celui du panache) de se livrer et un YB pas assez puissant pour faire vaciller le géant. Il y a bien eu quelques occasions de part et d'autre mais, pour les émotions, il a fallu attendre le coup de sifflet final et l'explosion de joie du Parc Saint-Jacques.

Jamais un joueur n'a aussi souvent soulevé le trophée que Marco Streller. [Valeriano Di Domenico - Keystone]Jamais un joueur n'a aussi souvent soulevé le trophée que Marco Streller. [Valeriano Di Domenico - Keystone]

"Débarrassé" de ce poids, Bâle n'en a pas pour autant fini cette saison. S'il remporte ses trois derniers matches, il égalera en effet le record de points de la Super League (85) qu'il avait lui-même établi en 2003/04 sous la férule de Christian Gross. Et, surtout, il peut signer le sixième doublé de son histoire s'il inflige au FC Sion sa première défaite en finale de la Coupe de Suisse le 7 juin dans son Joggeli.

Du travail à l'intersaison

Après cela, il sera comme durant chaque intersaison à pied d'oeuvre pour bâtir un effectif qui devrait connaître passablement de changements. Outre le départ à la retraite de son roi Streller, plusieurs joueurs pourraient bien faire leurs valises pour l'étranger. On pense surtout à Fabian Schär et Fabian Frei, mais aussi, pourquoi pas, à Derlis Gonzalez voire même (mais c'est moins probable) Breel Embolo. Soit tous ceux qui suscitent l'intérêt des clubs des championnats plus huppés.

Cela pourrait également être le cas de l'entraîneur Paulo Sousa, à qui la Sampdoria fait les yeux doux. Le Portugais n'est jamais resté plus de 19 mois à la tête d'une équipe depuis ses débuts en tant que coach...

si/fayet

Publié Modifié

"Ce titre fait autant plaisir que le premier"

"Ce titre fait autant plaisir que le premier", a affirmé le président Bernhard Heusler au micro de la RTS. "Jamais je n'aurais pensé possible d'être champion six fois de suite. Cela devient plus dur année après année, poursuit-il. On le voit: il est difficile de battre YB. Les autres équipes sont prêtes à gagner. Alors, si nous commençons à croire que nous sommes plus forts, nous aurons des problèmes à l'avenir."

Mais l'heure est actuellement à la célébration. "Nous allons tout donner, promet Streller sur l'antenne de "SRF". Nous l'avons bien mérité!" Et lui le premier, avec ses huit titres nationaux, un record en Suisse. "C'est un moment difficile pour moi, continue le capitaine, car il s'agit du dernier titre de champion de ma carrière."