Modifié

L'AC Bellinzone en faillite

Où rebondira désormais Hakan Yakin, le milieu vedette des "Granata"? [Keystone]
Où rebondira désormais Hakan Yakin, le milieu vedette des "Granata"? [Keystone]
Après 109 ans d'existence, Bellizone va disparaître. Le club tessinois qui milite en Challenge League a été déclaré en faillite. Il a toutefois déposé un recours et bénéficie d'un effet suspensif de dix jours.

Le juge Marco Ambrosini a refusé à l'AC Bellinzone un délai supplémentaire de deux semaines pour mettre en ordre ses finances. En raison d'un endettement d'environ 8,5 millions de francs, le juge a mis le club en faillite.

Le président Gabriele Giulini ne veut pourtant pas encore abandonner. "Je crois encore en un sauvetage, nous n'abandonnons pas", a-t-il déclaré. Ses avocats ont déposé un recours et bénéficient ainsi d'un effet suspensif. Corollaire: l'AC Bellinzone peut poursuivre son activité pendant dix jours encore et peut tenter de rassembler les documents nécessaires.

Deux repreneurs potentiels

Que se passera-t-il après ce délai supplémentaire? La situation semble encore floue. "Nous espérons que Bellinzone pourra jouer jusqu'à la fin de la saison", explique-t-on à la Swiss Football League (SFL). Si le club devait se retirer de manière précoce, tous ses résultats de 2013 seraient tracés.

Giulini se montre optimiste pour poursuivre la saison: "Il nous manque trois millions de francs pour terminer la saison", explique le président de Bellinzone. Lundi, il évoquait encore la piste de deux repreneurs potentiels, qui pourraient sauver la société.

Mais le juge Marco Ambrosini a visiblement d'autres chiffres sous les yeux. L'AC Bellinzone doit faire face à une charge de 8,5 millions de francs. Une sommes qui paraît ôter tout espoir de survie à un club vieux de 109 ans.

Locarno le gagnant

Bellinzone est le quatrième club de la SFL à tomber en faillite après Lugano (2003), Servette (2005) et Neuchâtel Xamax (2012).

Les malheurs de Bellinzone pourraient faire le bonheur de son rival cantonal, Locarno à la fin de la saison. Si l'ACB devait se retirer, il n'y aurait pas de relégué de Challenge League, Locarno serait ainsi sauvé sur le tapis vert.

si/tai

Publié Modifié

Bellinzone a tenu bon à Wil

Les joueurs de l'AC Bellinzone, quelques heures seulement après l'annonce de la mise en faillite de leur club, se sont arrachés chez Wil (3-2), lors de la 28e journée de Challenge League. Les Tessinois restent néanmoins toujours à 3 points du leader Aarau, tombeur de Lugano (3-2).

Alors qu'il ignore encore s'il pourra terminer la saison, Bellinzone ne lâche rien sur la pelouse. Il a inscrit le 1-0 par Rodriguez à la 10e, a été rejoint à la 66e mais a fait l'effort pour reprendre une (Yakin/68e) puis deux (Pak/73e) longueurs d'avance avant de plier devant l'ancien Lausannois Muslin et de tenir bon jusqu'au terme de la rencontre.

Un baroud d'honneur qui ne devrait cependant pas inquiéter Aarau, lui aussi vainqueur difficile chez lui. Les Argoviens ont été plus que bousculés par Lugano, lequel a ouvert la marque sur penalty par Sadiku dans la première demi-heure. Mais l'inévitable Senger a pu égaliser quelques minutes plus tard et a vu son coéquipier Schultz l'imiter en seconde période. C'est un nouveau penalty de Sadiku à l'heure de jeu qui a remis les deux formations sur la même ligne mais Ionita, dans l'ultime quart d'heure, a fait pencher la balance du côté des siens.