Modifié

Peter Gilliéron nouveau président de l'ASF

Peter Gilliéron (à droite) applaudi par les délégués de l'ASF. [Keystone]
Peter Gilliéron (à droite) applaudi par les délégués de l'ASF. [Keystone]
Le nouveau président de l'ASF s'appelle Peter Gilliéron. Le successeur de Ralf Zloczower a récolté 80 voix contre 20 à son rival Benedikt Weibel lors de l'Assemblée des délégués samedi matin à Berne.

Il n'y pas eu de surprise lors de l'Assemblée des délégués de
l'Association Suisse de Football (ASF) qui s'est tenue samedi à
Berne. Actuel secrétaire général de l'ASF, Peter Gilliéron a été
porté à la présidence.

Peter Gilliéron succède à Ralf Zloczower qui occupait cette
fonction depuis 2001 et qui a été nommé président d'honneur. Il est
devenu le 33e président de l'ASF, après avoir recueilli 80 voix
contre 20 à son rival malheureux, l'ancien patron des CFF Benedikt
Weibel.

Agé de 56 ans, Peter Gilliéron, qui a vécu en Italie jusqu'à ses
treize ans, oeuvre à l'ASF depuis 1993. Soutenu à la fois par la
Ligue Amateur, qui l'a présenté à cette élection, et par la 1ère
ligue, le juriste bernois était le grandissime favori de cette
élection. Benedikt Weibel, le candidat de la Swiss Football League
(SFL), s'est déclaré sans doute trop tardivement.

Un certain dépit

«Après le refus de la 1ère ligue de soutenir ma candidature,
je savais que ma défaite était consommée
, expliquait Benedikt
Weibel. J'ai songé à me retirer. Mais la SFL m'a encouragé à
aller devant les suffrages. Il était bon que cette élection se
déroule entre deux candidats. Peter Gilliéron voit ainsi sa
légitimité renforcée. Je constate enfin que je n'ai pas fait le
plein des voix au sein de la SFL. Cela dénote un certain manque de
professionnalisme».


«Je suis, bien sûr, très heureux de ce résultat,
soulignait pour sa part Peter Gilliéron. Surpris aussi par
l'ampleur de ma victoire. Je ressens autour de moi un soutien
considérable. Il me sera utile lorsque nous devrons affronter des
difficultés».


La recherche d'un nouveau secrétaire général sera la priorité de
Peter Gilliéron. «J'aborde mon nouveau rôle au sein de l'ASF
avec un très grand enthousiasme, poursuit-il. Je crois connaître
très bien le football suisse. A tous les niveaux».
Mais comme
il avoue lui même, Peter Gilléron ne sera un président heureux que
si la Suisse dispute la prochaine Coupe du monde en Afrique du
Sud.

si/alt

Publié Modifié

Köbi Kuhn honoré

Cette assemblée a également été marquée par la nomination de Peter Stadelmann au poste de délégué des équipes nationales. Ancien président de la SFL, le St-Gallois succède à l'Argovien Ernst Lämmli, qui aura occupé cette fonction aussi importante sans parler un seul mot de français. La première tâche de Peter Stadelmann sera de désigner le successeur de Pierre-André Schürmann à la tête des M21. En ce qui concerne l'équipe A, «le navire amiral de l'ASF» selon ses propres dires, Peter Stadelmann a promis qu'il défendra la cause de la Romandie. «L'équipe nationale ne se coupera jamais du public romand», lâche-t-il. On rappellera que la Suisse a déjà disputé trois rencontres à Genève depuis l'intronisation d'Ottmar Hitzfeld l'an dernier.

Parti en Afrique du Sud pour suivre la Coupe des Confédérations, le sélectionneur national n'a donc pas assisté à l'hommage rendu par l'Assemblée à son prédécesseur Köbi Kuhn. Le Zurichois a été nommé membre d'honneur de l'ASF au même titre qu'Ernst Lämmli, que l'ancien Conseiller fédéral Samuel Schmid et que le Tessinois Giuseppe Roma, qui assumait les fonctions de trésorier.

Enfin, Nicole Petignat a reçu l'insigne d'honneur de l'ASF. Première femme à diriger une rencontre de Coupe de l'UEFA, la Jurasienne a arbitré son dernier match le 30 novembre dernier à La Maladière à l'occasion de Neuchâtel Xamax -Bâle (2-0).