Modifié

Christian Gross et le FC Bâle, c'est fini

Gross a connu une saison mouvementée à la tête de Bâle. [Keystone]
Gross a connu une saison mouvementée à la tête de Bâle. [Keystone]
Christian Gross ne sera plus l'entraîneur de Bâle. Malgré sa prolongation de contrat jusqu'en 2011 cet hiver, le Zurichois, depuis 1999 à St-Jacques, quitte le club rhénan, qui n'a rien gagné cette saison.

Après dix ans de bons et loyaux services, Christian Gross (56
ans) a été prié de prendre la porte. Le Zurichois ne sera plus la
saison prochaine l'entraîneur du FC Bâle malgré un contrat qui
court jusqu'en 2011. Il paye au prix fort l'échec du FCB en
championnat et en Coupe lors du dernier exercice.

"Les buts fixés cette saison n'ont pas été atteints. La
décision de se séparer de Christian Gross a été prise à l'unanimité
du Conseil d'administration
", explique le vice-président du
FCB Bernhard Heusler. En décembre dernier, les dirigeants avaient,
faut-il rappeler, fait le forcing pour prolonger jusqu'en 2011 le
contrat de leur entraîneur. En cinq mois seulement, le crédit de
Christian Gross a été bien entamé au Parc St-Jacques.

Un gros chèque

Cette séparation ne sera effective qu'à la fin de la saison.
Christian Gross dirigera donc une dernière fois vendredi le FCB à
l'occasion de la venue des Young Boys. L'enjeu de ce match sera la
deuxième place de Super League. Christian Gross quittera ensuite la
cité rhénane avec un gros chèque dans la poche. Les deux parties
ont trouvé, en effet, un terrain d'entente pour les deux dernières
années de contrat dont bénéficiait l'entraîneur. "Il n'y a aura
pas besoin de faire appel à des avocats
", précise Christian
Gross.

Malgré la qualification pour la Ligue des champions, la deuxième
après l'épopée fantastique de 2002/2003, le FCB a été cette saison
la cible de critiques souvent justifiées quant à la qualité de son
jeu. Les Rhénans ont trop souvent souffert de la comparaison avec
le FCZ de Bernard Challandes. Christian Gross n'est pas parvenu à
"relancer" son équipe après une campagne à la fois éprouvante et
finalement décevante en Ligue des champions.

"Je voulais aller au bout de mon contrat"

Christian Gross était vraiment partant pour une onzième saison à
la tête du FCB. Il avait répété ces derniers jours que son travail
à Bâle n'était pas encore terminé. "Je trouve cette décision
regrettable
", souligne Christian Gross. "J'étais convaincu
de pouvoir apporter encore beaucoup à mes joueurs. Je voulais
vraiment aller au bout de mon contrat
".

si/seb

Publié Modifié

Rester en Suisse ou partir à l'étranger?

Quelques instants après l'annonce de son renvoi, l'entraîneur ignorait dans quelle direction s'orienterait son avenir. "Une chose est sûre: je ne vais pas contacter demain un nouveau club", lâche-t-il.

Christian Gross n'exclut rien: partir tenter une nouvelle expérience à l'étranger après celle trop courte vécue à Tottenham ou rester en Suisse. "J'ai entraîné les Grasshoppers et le FC Bâle. Il y a d'autres clubs très intéressants en Suisse", souligne-t-il. Pour l'instant, des rumeurs annoncent le coach zurichois en contact avec Hambourg.

Successeur connu prochainement
En poste au FCB depuis le 1er juillet 1999 - il avait succédé à Guy Mathez et à Marco Schällibaum -, Christian Gross a gagné quatre titres de Champion (2002, 2004, 2005 et 2008) et quatre Coupe de Suisse (2002, 2003, 2007 et 2008). Son successeur sera désigné ces prochains jours. Le nom de Ciriaco Sforza est le plus souvent cité.