Modifié

Zurich sacré champion suisse pour la 12e fois!

Bucchi est battu par le tir d'Alphonse: c'est 1-0 et le titre pour Zurich! [Keystone]
Bucchi est battu par le tir d'Alphonse: c'est 1-0 et le titre pour Zurich! [Keystone]
A une journée de la fin, Zurich peut déjà fêter le 12e titre de champion suisse de son histoire. Vainqueur de Bellinzone (1-0), la troupe à Challandes profite du faux pas de Bâle à GC (1-4) pour s'adjuger son 3e trophée en quatre ans.

Après Daniel Jeandupeux et Lucien Favre, un troisième entraîneur
romand a mené le FC Zurich au titre, le douzième de son histoire.
Bernard Challandes et ses joueurs ont, en effet, décroché la lune à
Bellinzone avec une victoire 1-0 qui leur assure la conquête de
Super League.

Une semaine après avoir galvaudé une première balle de match au
Letzigrund devant le FC Bâle, les Zurichois n'ont pas failli au
Tessin. Ils se sont imposés sur une réussite de la tête d'Alphonse
à la 31e. Le Français, qui avait le grand absent du choc contre
Bâle, a surgi sur un centre de Djuric pour délivrer les siens et
offrir un troisième titre en quatre ans au FC Zurich.

Face à un adversaire qui ne jouait que pour la gloire, les
Zurichois n'ont connu qu'une petite frayeur avec une frappe de
Sermeter à la 7e. Fort bien dirigée par son capitaine Tihinen, la
défense zurichoise a vécu une fin de rencontre fort paisible. On
n'en dira pas autant pour Bernard Challandes. Redoutant sans doute
l'accident bête, le Neuchâtelois aurait sans doute préféré
qu'Alphonse et Chikhaoui et Abdi ne ratent pas l'immanquable dans
le dernier quart d'heure.

Zurich bien aidé par son voisin GC

Eren Derdiyok, auteur du 1-0, et Bâle perdent leur titre conquis en 2008. [Keystone]Eren Derdiyok, auteur du 1-0, et Bâle perdent leur titre conquis en 2008. [Keystone] Zurich a bénéficié du
naufrage du FC Bâle devant les Grasshoppers pour être couronnés
avant la 36e et dernière journée. Au Letzigrund, le Champion en
titre s'est incliné sur le score sans appel de 4-1 pour compter
désormais quatre points de retard sur le FCZ. Les joueurs de
Christian Gross avaient, pourtant, ouvert le score par Derdiyok à
la 36e avant, une nouvelle fois, de multiplier les bourdes en
défense.

Malgré le brio de son gardien Costanzo, le FCB a payé un trop
lourd tribut à cette étonnante fragilité défensive tout au long du
championnat. Pour la première fois depuis 2001, les Rhénans
bouclent une saison sans avoir gagné le moindre titre.

UN COURONNEMENT MERITE

Malgré un bilan étonnant contre le FC Bâle avec un seul point
gagné en quatre rencontres, le titre du FC Zurich est amplement
mérité. La saison 2008/2009 de Super League a couronné l'équipe la
plus attractive du pays. Bernard Challandes a su parfaitement
reprendre le flambeau que lui avait laissé il y a deux ans Lucien
Favre.

L'entraîneur neuchâtelois, qui obtient son premier titre, a pu
s'appuyer sur trois attaquants de très grande valeur, le
néo-international Almen Abdi (18 buts) et les deux Français Eric
Hassli (17) et Alexandre Alphonse (13). Leur sens du but et leur
complémentarité furent déterminants dans cette course au titre que
les Zurichois ont menée le plus souvent. Ils avaient, ainsi, viré
en tête à la trêve avec un matelas de quatre points sur le FC
Bâle.

Retour de Margairaz payant

Bernard Challandes est porté en triomphe par les supporters zurichois. [Keystone]Bernard Challandes est porté en triomphe par les supporters zurichois. [Keystone] Après une première saison
en demi-teinte marquée notamment par l'étonnante crise de confiance
traversée par Hassli qui avait été recruté à prix d'or de
Valenciennes, Bernard Challandes et ses dirigeants ont eu l'immense
mérite de ne pas céder à la panique. Ils ont reconstruit une équipe
qui avait été décimée par les départs à l'étranger de ses meilleurs
joueurs. Ils ont su, aussi, faire face à la longue absence plus
d'une année de leur stratège tunisien Yassine Chikhaoui.

Chikhaoui sur le flanc, le retour de Xavier Margairaz en début
d'année souhaité ardemment par Bernard Challandes fut, également,
payant. Après sa grave blessure au genou dont il fut victime à
Osasuna, le Vaudois a retrouvé toutes ses sensations au bon moment,
dans le dernier mois et demi de compétition.

Cette saison, Bernard Challandes a lancé dans le grand bain trois
espoirs qui représentent l'avenir du club, le défenseur Philippe
Koch (18 ans), le demi Adian Nikci (19) et l'attaquant Admir
Mehmedi (18). Ce trio symbolise le succès d'une politique de
formation exemplaire. La seule arme en fait pour le FCZ face à Bâle
et aux Young Boys. Les Rhénans et les Bernois possèdent, en effet,
un avantage qui risque d'être déterminant sur le long terme: un
vrai stade moderne de football.

si/rou

Publié Modifié

Super League, 35e journée

Bellinzone - Zurich 0-1 (0-1)
31'Alphonse.

GC - Bâle 4-1 (2-1)
36'Derdiyok 0-1, 40'Dos Santos 1-1, 45'Lulic 2-1, 54'Linz 3-1, 84'Schultz 4-1.

NE Xamax - Aarau 3-1 (0-0)
63'Chihab(P), 68'Hodzic, 73'Pejcic 2-1, 90'Nuzzolo 3-1.

Vaduz - Sion 1-5 (0-4)
15'Monterrubio, 31'Vanczak, 34'Sarni, 44'Afonso, 52'Monterrubio(P), 83'Fejzulahi 1-5.

YB - Lucerne 5-2 (1-1)
10'Hochstrasser 1-0, 13'Frimpong 1-1, 60'Regazzoni 2-1, 70'Renggli 2-2, 74'/82'Doumbia 4-2, 87'Regazzoni 5-2.


Classement
1. ZURICH * 35/76
2. Bâle ** 35/72
3. YB ** 35/70
4. GC 35/50
5. Bellinzone 35/42
6. Aarau 35/41
7. NE Xamax 35/40
8. Sion ** 35/36
----------
9. Lucerne *** 35/32
----------
10. Vaduz **** 35/22


* Ligue des Champions
** Europe League
*** Barragiste contre Lugano
**** Relégué en Challenge League

PORTRAIT DU FC ZURICH

Couleurs: blanc et bleu.
Fondation: le 1er août 1896.
Stade: Letzigrund, capacité de 26 600 spectateurs.
Directeur technique: Fredy Bickel.
Entraîneur: Bernard Challandes (depuis 2007).
Budget: 18 millions de francs.

PALMARES:
12 titres de Champion de Suisse: 1902, 1924, 1963, 1966, 1968, 1974, 1975, 1976, 1981, 2006, 2007, 2009.
7 victoires en Coupe: 1966, 1970, 1972, 1973, 1976, 2000, 2005.
23 participations aux compétitions européennes: demi-finaliste de la Coupe des clubs Champions en 1964 contre le Real Madrid et en 1977 face à Liverpool.

CADRE:
Gardiens: Johnny Leoni (25 ans). Andrea Guatelli (It/26). Orlando Lattmann (19).
Défenseurs: Florian Stahel (24). Daniel Stucki (27). Philippe Koch (18). Alain Rochat (26). Heinz Barmettler (21). Remo Staubli (20). Hannu Tihinen (Fi/capitaine). Veli Lampi (Fi/24).
Demis: Xavier Margairaz (25). Tito Tarchini (19). Silvan Aegerter (29). Tico (Nig/27). Adrian Nikci (19). Dusan Djuric (Sd/24). Yassine Chikhaoui (Tun/22). Almen Abdi (22). Martin Büchel (Lie/22). Marco Schönbächler (19).
Attaquants: Alexandre Alphonse (Fr/25). Eric Hassli (Fr/28). Admir Mehmedi (18). Emra Tahirovic (depuis février 2009 à Örebro).