Modifié

Coupe de Suisse: le FC Sion au 13e ciel

Héroïques, les Valaisans font perdurer le mythe de la Coupe. [Patrick Straub - Keystone]
Interview de Bernard Challandes, ancien entraîneur de Sion et consultant RTS / Le Journal du matin / 1 min. / le 8 juin 2015
Les treize étoiles valaisannes flottent sur la Coupe de Suisse. Magistral comme il ne l'avait peut-être jamais été auparavant, le FC Sion a dynamité le FC Bâle (3-0).

Aussi invraisemblable qu'il n'y paraît, il n'y a pratiquement eu qu'une seule équipe sur le terrain. L'ogre rhénan, sextuple champion de Suisse en titre, brillant en Europe depuis plusieurs années, s'est fait complètement submerger par des Sédunois en transe, porté par un... Parc Saint-Jacques à trois quarts rouge et blanc.

Dominé dans tous les secteurs - à part celui de la bêtise des supporters, ceux de Sion ayant obligé l'arbitre à interrompre deux fois le match! -, le puissant FCB n'y a vu que du feu. Premiers sur tous les ballons, vainqueurs de tous leurs duels, mobiles, décidés, confiants et conquérants, les Valaisans ont prolongé leur mythe lors de cette treizième finale à sens unique.

Carlitos en verve

Carlitos, homme du match et Konaté, grands artisans de la victoire sédunoise. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Carlitos, homme du match et Konaté, grands artisans de la victoire sédunoise. [Jean-Christophe Bott - Keystone]

Après plusieurs occasions nettes, la formation de Didier Tholot a ouvert la marque à la 18e par son buteur Moussa Konaté, servi idéalement par Carlitos. C'est encore ce même Carlitos - un ancien joueur de Bâle - qui a lumineusement lancé Edimilson Fernandes pour le 2-0 à la 50e et qui, d'une tête plongeante à la réception d'un centre de Zverotic, a inscrit le 3-0 à la 60e. Et le score aurait pu être beaucoup plus sévère!

Titularisé dans les buts rhénans, l'ex-Sédunois Germano Vailati s'est à chaque fois retrouvé abandonné par une défense qui s'est noyée tout comme un collectif en plein naufrage. Au contraire de son homologue Andris Vanins, alerté pour la première fois à la... 44e sur une déviation non cadrée de Zuffi. Pour le reste, le portier letton a pu déguster chaque morceau de cet instant historique pour le club et, aussi, pour le football suisse.

Sion en Europa League

Le FC Sion disputera donc la saison prochaine l'Europa League, la première phase de groupes internationale du club après laquelle Christian Constantin a tant couru depuis près de vingt ans.

Triste fin en revanche pour Marco Streller, muselé par un Léo Lacroix éblouissant, désormais retraité et battu pour la troisième fois d'affilée avec Bâle en finale de Coupe.

si/fayet

Publié Modifié

Déçu par Bâle, Federer regarde Wawrinka


Christian Constantin hors de lui après un penalty non sifflé