Modifié

Coupe de Suisse: Sion domine Aarau et défiera Zurich

Moussa Konaté félicité par Edimilson Fernandes après son ouverture du score. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Moussa Konaté félicité par Edimilson Fernandes après son ouverture du score. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le FC Sion est toujours en course pour une treizième Coupe de Suisse. A Tourbillon, les Valaisans ont dominé Aarau (2-1) en quart de finale et ont apporté la confirmation de leur mue hivernale. Ils se rendront le 8 avril au Letzigrund pour y défier le FC Zurich.

Comme dimanche face à Lucerne, Sion a regagné les vestiaires à la pause avec deux longueurs d'avance. Mais, contrairement à trois jours plus tôt (ils avaient finalement partagé l'enjeu 2-2), les Sédunois ont tenu bon (la réduction de l'écart de Senger à la 93e a été anecdotique).

Un milieu et des jeunes performants

Suspendu dimanche, Veroljub Salatic est pour beaucoup dans cette constance, dans son immuable rôle de sentinelle à mi-terrain qui a fait sa réputation en Suisse. Avec Xavier Kouassi dans l'axe droit et Reto Ziegler dans l'axe gauche, le FC Sion dispose d'un milieu qui n'a peut-être pas son pareil sur la scène nationale, mis à part celui du côté de Bâle.

Et il possède de jeunes talents promis à un avenir intéressant auxquels Didier Tholot accorde une immense confiance depuis sa prise de pouvoir. On pense surtout, bien entendu, à Edimilson Fernandes, auteur du 2-0 sur un service de Moussa Konaté à la 27e après avoir offert le 1-0 à l'attaquant sénégalais à la 3e. Le cousin de Gelson, qui avait déjà marqué contre Lucerne, brille de mille feux en ce début d'année 2015 du haut de ses 18 ans.

Ne pas se laisser griser

C'est également le cas du très remuant Daniel Follonier, dont l'art du dribble fait merveille sur l'aile droite. Un couloir où il s'entend fort bien avec Vincent Rüfli, qui a passé la surmultipliée depuis l'arrivée en Valais d'Elsad Zverotic, un concurrent de taille à son poste de latéral. Autre symbole de ce jeune FC Sion méconnaissable par rapport à cet automne, Birama Ndoye, nouveau patron d'une défense qu'il a intégrée, au détriment du milieu de terrain, avec la venue de Tholot.

Tout ne fut évidemment pas parfait (maudite finition!) mais, en Coupe, le fait d'obtenir sa qualification a aussi le mérite de réduire au silence les fines bouches. Pas de doute, pour les Sédunois, le verre est à... demi plein. Il s'agira tout de même de ne pas se laisser griser par cette victoire car, avec deux points d'avance seulement sur la barre en championnat (mais un match en moins), le danger est tout sauf écarté. Dimanche, les Valaisans se rendront à Berne chez les Young Boys, où ils n'ont plus gagné depuis le Déluge.

si/lper

A lire aussi: Coupe de Suisse

Publié Modifié

Coupe de Suisse, quarts (04.03)

SION - Aarau 2-1 (2-0)
Münsingen - BALE 1-6 (0-5)
ZURICH - GC 1-0 ap (0-0)
Buochs - St-Gall renvoyé au 11 mars (terrain impraticable)

Demi-finales le 8 avril
Buochs/St-Gall - Bâle
Zurich - Sion

Finale le 7 juin

La main lourde de Spycher

La main de Christoph Spycher a été lourde pour le FC Sion. Préposé au tirage au sort des demi-finales de la Coupe de Suisse, l'ancien international a imposé un déplacement au Letzigrund pour les Valaisans. Le FC Sion défiera ainsi le FC Zurich, détenteur du trophée, le 8 avril prochain. L'autre demie opposera le vainqueur du match entre Buochs et St-Gall au FC Bâle.