Modifié

L'espoir s'amenuise pour l'AC Bellinzone

Le ciel de l'ACB s'est définitevement assombri. [Gabriele Putzu - Keystone]
Le ciel de l'ACB s'est définitevement assombri. [Gabriele Putzu - Keystone]
L'étau se resserre sur l'AC Bellinzone. Le Tribunal d'appel a en effet rejeté mardi la requête déposée lundi par le club tessinois de Challenge League dans la foulée de sa mise en faillite. L'ACB, qui pourra jouer ce week-end, a jusqu'au 2 mai pour sauver sa peau.

Immédiatement après sa mise en faillite, Bellinzone a demandé la suspension de la décision du tribunal de première instance. Or, mardi matin, le tribunal d'appel n'est même pas entré en matière, l'ACB n'ayant pas pu fournir certains documents capitaux. Les avocats du président Gabriele Giulini n'ont notamment pas pu prouver l'existence d'investisseurs intéressés.

Il ne reste donc plus qu'une seule chance de salut au club tessinois: trouver des investisseurs d'ici le 2 mai, date jusqu'à laquelle il a légalement le droit de faire recours de la décision de sa mise en faillite. L'équipe est d'ici là autorisée à poursuivre son activité, donc à jouer dimanche contre Vaduz (29e journée de Challenge League). Les responsables du club se sont mis en chasse de nouveaux investisseurs. S'ils réussissent, ils déposeront un recours. Sinon, le club aux 109 ans d'histoire disparaîtra de la carte du football d'élite suisse.

Un infime espoir

Lundi, le juge Marco Ambrosini avait refusé d'accorder à Bellinzone un délai supplémentaire (ajournement de faillite) de deux semaines. Les dettes du club sont estimées à 8,5 millions de francs.

Gabriele Giulini estime cependant que tout espoir n'est pas perdu. Le recours en tant que tel sera traité le 2 mai, et Bellinzone a donc jusqu'à cette date pour trouver de nouveaux moyens financiers et présenter de nouveaux investisseurs. "Nous allons présenter des ressources financières suffisantes dans notre recours", a-t-il affirmé mardi à la radio tessinoise "Fiume Ticino", alors que le SA du club est désormais gérée par un administrateur externe. M. Giulini estime que l'acceptation en votation populaire le 14 avril du déclassement de terrains ouvrant la voie à la construction d'un nouveau stade va lui permettre d'intéresser des repreneurs.

La Swiss Football League souhaite que Bellinzone, qui pointe au 2e rang du classement de Challenge League, termine la saison et ce quelle que soit la décision prise concernant le recours. Dans une situation similaire, Lausanne-Sports avait ainsi disputé les derniers matches du tour de classement de LNB 2002/2003 alors qu'il avait déjà déposé son bilan. Le club vaudois avait ensuite été relégué en 2e ligue interrégionale.

si/lper

Publié Modifié