Modifié

Les opposants s'activent contre la réforme

Opposés sur le terrain, Lausannois (en bleu) et Delémontains le sont également en coulisses. [Laurent Gillieron - Keystone]
Opposés sur le terrain, Lausannois (en bleu) et Delémontains le sont également en coulisses. [Laurent Gillieron - Keystone]
Le 21 mai, l'Assemblée des délégués de l'ASF votera, pour ou contre, la réforme du foot suisse. Celle-ci passe notamment par la réduction de la Challenge League à 10 clubs. Le président des SR Delémont en campagne.

La nouvelle réforme du football suisse, voulue par le Comité central de l'ASF, passera-t-elle la rampe le 21 mai prochain ? Elle se heurte à un front du refus de plus en plus marqué. Président des SR Delémont, Gilles Froidevaux sonne la révolte contre cette réforme qui propose une réduction de la Challenge League à dix équipes et la création d'une 1ère ligue promotion à 16 formations.


Au Stade de Suisse, Gilles Froidevaux, entouré de dirigeants de Bellinzone, Kriens et Wohlen, a devant la presse affirmé un réel optimisme. A l'entendre, la majorité des trois quarts de l'Assemblée des délégués de l'ASF qui est nécessaire pour l'approbation de cette réforme est loin d'être acquise.


"De plus en plus de clubs nous rejoignent dans notre combat, souligne Gilles Froidevaux. Il y aura de bonnes nouvelles qui viendront du Tessin ces prochaines heures. Il y a beaucoup d'indécis. Notre objectif est qu'une majorité des clubs de la Challenge League s'oppose à cette réforme".


Le Lausanne-Sport accepte finalement la réforme

Gilles Froidevaux (au centre) mène la campagne aux côtés des dirigeantss de Wohlen, Bellinzone et Kriens. [Peter Schneider - Keystone]Gilles Froidevaux (au centre) mène la campagne aux côtés des dirigeantss de Wohlen, Bellinzone et Kriens. [Peter Schneider - Keystone]Gilles Froidevaux devra toutefois faire sans l'apport du Lausanne-Sport, qui s'est finalement prononcé pour cette réforme. Mais le Jurassien est pleinement conscient que les voix des clubs de la Swiss Football League (SFL) ne suffiront pas pour mener à bien son combat. La SFL bénéficie de 28 suffrages lors de l'assemblée, la 1ère ligue de 26 et la ligue amateur de 47.


"Cette réforme va également contre l'intérêt de la 1ère ligue et de la ligue amateur. Ces deux sections doivent comprendre que la 1ère ligue perdra une grande partie de son attrait avec la création de la ligue promotion".


Pour l'emporter le 21 mai, Gilles Froidevaux et ses amis doivent gagner à leur cause des délégués de la ligue amateur. "Nous voulons les contacter personnellement d'ici ces prochains jours". Le président des SR Delémont mesure toutefois pleinement l'ampleur de sa tâche. Issu de la ligue amateur, le président de l'ASF Peter Gilliéron "tient" parfaitement ses troupes.


Un vote à bulletins secrets, le 21 mai?

Le 21 mai, Gilles Froidevaux demandera que le vote de la réforme se fasse à bulletins secrets. Une majorité simple de l'Assemblée sera requise pour que cette demande soit acceptée. Un tel vote offrira, nous dit-on, la possibilité à des clubs de ne pas être prisonnier de la décision prise le 12 novembre par la SFL qui avait avalisé cette réforme. "Le débat n'avait pas vraiment eu lieu, souligne le directeur général de Bellinzone Fabio Lupo. Le comité de la SFL était passé en force".


Selon les opposants, les affluences de Challenge League sont "gonflées" par les nombreux derbies. [Martial Trezzini - Keystone]Selon les opposants, les affluences de Challenge League sont "gonflées" par les nombreux derbies. [Martial Trezzini - Keystone]Le bien-fondé du maintien de la Challenge League à 16 est l'argument principal des opposants au projet. Une réduction à dix équipes constituera, affirment-ils, un frein à la formation. Elle mettra à l'écart des régions. Par ailleurs, la suppression du barrage contre l'avant-dernier de la Super League diminuera l'intérêt du championnat.


"La Challenge League vaut beaucoup mieux aujourd'hui que sa réputation, affirme le président de Kriens Peter Glur. Les affluences sont "gonflées" par les nombreux derbies. Regardez aussi les résultats des deux dernières éditions de la Coupe de Suisse: une finale pour Lausanne et deux demi-finales pour Kriens et Bienne !"


Si la réforme passe la rampe, Gilles Froidevaux craint de vivre une saison 2011/2012 infernale avec six relégués. "Six relégués: il s'agira sans doute d'un record du monde", glisse-t-il pour une pique ultime contre cette réforme.


si/dbu


Publié Modifié

Swiss Football League (10-12 mai)

Super League, 33e journée

Sion - Lucerne MA 19h45
Young Boys - Grasshopper MA 19h45
Bellinzone - St-Gall ME 19h45
NE Xamax - Thoune ME 19h45
Zurich - Bâle ME 20h15

Challenge League, 27e journée

Bienne - Kriens ME 19h45
Lugano - Servette ME 19h45
Stade Nyonnais - Lausanne ME 19h45
Schaffhouse - Aarau ME 19h45
Winterthour - Vaduz ME 19h45
Wohlen - Wil ME 19h45
Yverdon - Locarno ME 19h45
Delémont - Chiasso JE 19h45