Modifié

Euro 2008: les dés sont jetés

Belle cérémonie du tirage au sort à Lucerne (Keystone)
Belle cérémonie du tirage au sort à Lucerne (Keystone)
La Suisse affrontera en match d'ouverture de l'Euro 2008 la République tchèque. Puis la Turquie et, enfin, le Portugal. L'Italie et la France sont dans le groupe C.

Les villes suisses hôtes de l'EURO 2008 connaissent désormais
les équipes qui s'affronteront chez elles lors du 1er tour. Les
groupes ont été tirés au sort dimanche à Lucerne par huit des douze
capitaines des équipes championnes d'Europe par le passé.

Genève aura les matches de la Turquie, du
Portugal et de la République tchèque, alors que la Suisse jouera
contre ces trois équipes à Bâle. Berne et
Zurich accueilleront pour leur part les matches de
la France, de l'Italie, des Pays-Bas et de la Roumanie.

Supporters turcs et portugais comblés

Didier Deschamps, champion du Monde 1998, nous a valu le Portugal (Keystone) Les pays qui drainent les
plus chauds supporters et ceux disposant d'une importante diaspora
en Suisse verront leurs équipes évoluer à Genève, Berne, Bâle et
Zurich.

Tel sera le cas des Portugais, qui disputeront 2 de leurs 3
matches à Genève, où la colonie lusitanienne est la plus forte
communauté étrangère de la ville. Idem pour les Turcs, qui
affronteront les Suisses à Bâle, ville qui compte la plus forte
diaspora turque de Suisse.

Italie - France à Zurich

Deux pays voisins évolueront en Suisse: la France et l'Italie,
mais pas l'Allemagne. Italie - France, revanche de la finale de la
Coupe du monde 2006, se jouera le 17 juin à Zurich. Autres
supporters colorés et appréciés pour leur ferveur et leur nombre,
les Hollandais dont l'équipe disputera ses trois matches de poule
au Stade de Suisse à Berne.

Aux 7 équipes que la Suisse accueillera , la Confédération
souhaite la bienvenue. La Suisse tient à satisfaire pleinement aux
règles de l'hospitalité, écrit le Département fédéral des sports
dans un communiqué.

ats/TSRsport.ch/Ed.Stutz

TOUS LES MATCHS - 15 EN SUISSE, 16 EN AUTRICHE

Groupe A à Bâle et Genève

7 juin. Bâle (18h00): Suisse - République tchèque

7 juin. Genève (20h45): Portugal - Turquie

11 juin. Genève (18h00): République tchèque - Portugal

11 juin. Bâle (20h45): Suisse - Turquie

15 juin. Bâle (20h45): Suisse - Portugal

15 juin. Genève (20h45): République tchèque - Turquie

Groupe B à Vienne et Klagenfurt

8 juin. Vienne (18h00): Autriche - Croatie

8 juin. Klagenfurt (20h45): Allemagne - Pologne

12 juin. Klagenfurt (18h00): Croatie - Allemagne

12 juin. Vienne (20h45): Autriche - Pologne

16 juin. Vienne (20h45): Autriche - Allemagne

16 juin. Klagenfurt (20h45): Croatie - Pologne

Groupe C à Zurich et Berne

9 juin. Zurich (18h00): Roumanie - France

9 juin. Berne (20h45): Pays-Bas - Italie

13 juin. Zurich (18h00): Italie - Roumanie

13 juin. Berne (20h45): Pays-Bas - France

17 juin. Zurich (20h45): Italie - France

17 juin. Berne (20h45): Pays-Bas - Roumanie

Groupe D à Innsbruck et Salzbourg

10 juin. Innsbruck (18h00): Espagne - Russie

10 juin. Salzbourg (20h45): Grèce - Suède

14 juin. Innsbruck (18h00): Suède - Espagne

14 juin. Salzbourg (20h45): Grèce - Russie

18 juin. Innsbruck (20h45): Suède - Russie

18 juin. Salzbourg (20h45): Grèce - Espagne

Quarts de finale à Bâle et Vienne

Platini a le sourire, l'Euro a été une réussite sur tous les plans. 19 juin. Bâle
(20h45):

1er Gr. A - 2e Gr. B -- Q1

20 juin. Vienne (20h45):

1er Gr. B - 2e Gr. A -- Q2

21 juin. Bâle (20h45):

1er Gr. C - 2e Gr. D -- Q3

22 juin. Vienne (20h45):

1er Gr. D - 2e Gr. C -- Q4

Demi-finales:

25 juin. Bâle (20h45): vainqueur Q1 - vainqueur Q2 -- DF1

26 juin. Vienne (20h45): vainqueur Q3 - vainqueur Q4 -- DF2

LA FINALE DE VIENNE DU DIMANCHE 29 JUIN 2008

29 juin. Vienne (20h45): vainqueur DF1 - vainqueur DF2

KÖBI KUHN: LA TURQUIE, RIEN A CRAINDRE, CE SERA BEAU

Karol Brückner (TCH), Fatih TErim (TUR), Luiz Felipe Scolari (POR) et Köbi Kuhn avec le trophée si convoité Köbi Kuhn (Entraîneur de
l'équipe de Suisse)


"D'un point de vue sportif, nous sommes dans un groupe attractif
et équilibré. Notre objectif reste le même, obtenir la
qualification pour les quarts de finale.

Concernant la rencontre face à la Turquie, je ne me fais pas de
soucis. Nous regardons vers l'avenir et pas vers le passé, et nous
nous réjouissons d'une rencontre sportive et saine.

Le match d'ouverture face à la République tchèque peut déjà être
déterminant."

Ralph Zloczower (Président central de
l'ASF)


"Nous sommes tombés dans un groupe attractif. Nous sommes heureux
avec ce tirage au sort. Les matches en Suisse se joueront à
guichets fermés.

La République tchèque et la Turquie pratiquent un football
attrayant, le Portugal est une excellente équipe et l'a démontré
lors du dernier UEFA EURO 2004 chez elle. Le match face à la
Turquie représente une affiche très spéciale, mais nous nous
réjouissons déjà pour cette rencontre."

Publié Modifié

Ce qu'ils en pensent

REPUBLIQUE TCHEQUE
Tomas Rosicky (capitaine)
"C'est un groupe assez impénétrable... Jouer le match d'ouverture, c'est pas mal, mais les Suisses seront chez eux et il s'agira donc pour nous d'un vrai match à l'extérieur.

Le Portugal dispose d'une excellente équipe, inutile d'en dire davantage.

Les Turcs sont très bons sur le plan du mouvement et technique. Bref, ce sont trois matches très difficiles qui nous attendent".

Vaclav Nemecek (ancien international tchèque, vice-champion d'Europe 1996, ancien joueur du Servette FC 1995-97)
"Je suis surtout très content que nous ne soyons pas tombés dans le groupe C. Entre l'Italie, la France et la Hollande, c'est au moins l'un des candidats au
titre de champion d'Europe qui sera inévitablement éliminé.

Le match d'ouverture, je pense que Suisses et Tchèques l'aborderont avec l'objectif principal de conserver le score vierge.

Les Turcs et les Portugais bénéficieront d'un soutien énorme de leurs supporteurs, qui seront sûrement très nombreux à venir de l'Allemagne".

TURQUIE
Fatih Terim (entraîneur)
"Après le groupe C, le groupe A est peut-être le plus difficile.

Le premier match contre le Portugal, à Genève, sera sans doute déterminant. Nous voulons faire un bon début.

Il ne faut sous-estimer aucune équipe, surtout pas la Suisse.

La République tchèque est aussi une équipe qu'on doit redouter car elle a livré de très bon matchs pour en arriver la".


PORTUGAL
Luiz Felipe Scolari (entraîneur)
"C'est un groupe équilibré. Aucune ne peut se prétendre favorite.

Nous devons respecter tous les adversaires et tabler sur un bon travail. Nous
avons beaucoup d'adeptes ici en Suisse.

Nous pourrons les avoir avec nous lors des matches et recréer l'ambiance fantastique qui a entouré la sélection pendant l'Euro 2004 au Portugal".

Pepe (défenseur)
"Le Portugal a de fortes possibilités de finir à la 1re place. Si on compare avec les autres groupes, je pense que le tirage au sort a été assez favorable au Portugal."

Groupe C
FRANCE
Raymond Domenech (sélectionneur)
"Je ne pense pas être plus heureux que les autres entraîneurs qui sont là, on ne peut pas se réjouir d'être dans un tel groupe. Mais le tirage est fait, il faudra faire avec, et tant pis", a commenté le patron des Bleus.

Domenech a quitté la conférence de presse énervé par "une question à la "con" d'un journaliste italien", selon ses mots, qui l'avait interrogé sur ce que lui inspirait le fait de recroiser Materazzi...

ITALIE
Roberto Donadoni (sélectionneur)
"Ce n'était pas facile de se qualifier pour cet Euro et maintenant... J'avais ce pressentiment, je ne sais pas si c'est positif ou négatif pour la suite."

PAYS-BAS
Marco Van Basten (sélectionneur)
"Un groupe très difficile. On doit jouer contre deux finalistes du dernier
mondial, l'Italie et la France. Ce sont de grandes équipes, de grands pays, ils ont beaucoup d'expérience. Si ça, ça n'est pas un groupe de la mort...".

ROUMANIE
Victor Piturca (sélectionneur)
"un groupe facile! (éclats de rires dans la salle).

C'était une plaisanterie, ça va nous permettre d'engranger de l'expérience. Et puis, après tout, nous avons tout de même une chance, aussi infime qu'elle paraisse, de faire partie des deux qualifiés dans ce groupe."