Modifié

Europa League: les Valaisans font chavirer Anfield

Les Sédunois n'ont pas manqué de communier avec leurs fervents supporters. [Jon Super - Keystone]
Les Sédunois n'ont pas manqué de communier avec leurs fervents supporters. [Jon Super - Keystone]
Ils étaient là. Près de 1500 fans valaisans. Là pour éteindre le fameux kop du FC Liverpool, qui n'aura donné de la voix que durant le mythique "You'll never walk alone", ou peu s'en faut. Là pour voir un FC Sion livrer une belle copie, récompensée par un probant 1-1.

Les stewards se sont d'ailleurs laissés prendre au jeu, continuant d'encourager les supporters du Vieux Pays à chanter durant de longues minutes après le coup de sifflet final. Un moment de communion inédit, un véritable hommage à un public fervent qui a prouvé n'avoir rien à envier aux Liverpuldiens.

Les Sédunois ont répondu présents

Ce soir, la magie était valaisanne dans les travées. Sur le terrain, c'est la réussite qui était valaisanne. Une chance que Moussa Konaté et Cie ont su provoquer. Car ce résultat est mérité et permet d'ailleurs aux joueurs de Didier Tholot de conserver la tête du groupe B de l'Europa League, deux semaines après leur succès initial 2-1 à Tourbillon contre Rubin Kazan.

Les Sédunois ont donc bel et bien répondu présents. Pourtant, l'affaire était mal embarquée lorsque Divock Origi s'est relevé plus promptement que Léo Lacroix pour offrir le 1-0 à Adam Lallana dès la 4e minute du match. Cette entrée en matière délicate n'a guère perduré, grâce à une ouverture géniale de Xavier Kouassi dans le dos de la défense et au réalisme d'Ebenezer Assifuah (18e).

Un grand match de Vanins

Cette égalisation a inversé le cours des choses ou tout du moins équilibré les débats. Plus entreprenants, les Valaisans sont également parvenus à mieux contenir les rapides offensives adverses. Ce qui ne les a pas empêché de se faire piéger à plusieurs reprises.

Mais que se soit à la 69e devant l'incontournable Origi ou à la 74e devant Lallana, Andris Vanins a sorti le grand jeu. Le portier letton a réussi une nouvelle performance de choix. Le FC Sion s'est lui aussi ménagé l'une ou l'autre opportunité, notamment à la 68e où Assifuah a buté sur Simon Mignolet, l'un des quatre joueurs rescapés de l'équipe alignée le week-end dernier en championnat par Brendan Rodgers.

Vanins a été parfaitement impérial, notamment dans ses sorties aériennes. [Jon Super - Keystone]Vanins a été parfaitement impérial, notamment dans ses sorties aériennes. [Jon Super - Keystone]

Tholot: "nous voulons nous qualifier"

DIDIER THOLOT (COACH SION): Nous nous sommes montrés cohérents dans ce que nous avons proposé après un premier quart d'heure difficile. L'expérience européenne va nous amener de la force, à nous de savoir jouer sur tous les tableaux. En Europa League, nous voulons nous qualifier, mais nous n'avons fait qu'une petite partie du chemin. Vanins a sorti de très bons arrêts.

PA MODOU (SION): Prendre un point à Anfield, c'est super. L'entrée dans le match n'était pas évidente avec le public adverse. Mais nous nous sommes ressaisis après notre but. Cela nous a donné confiance. Maintenant, il faut faire la même chose en championnat, prendre les trois points dimanche à Saint-Gall (13h45).

Kouassi: "on se serait cru à Sion"

XAVIER KOUASSI (SION): C'est un bon résultat que nous sommes allés chercher, nous sommes toujours premiers du groupe ainsi. Sur la pelouse, nous avons été solidaires. Entrer dans une telle ambiance, c'est un moment qu'on ne vit qu'une fois dans une carrière.

Ma passe? Nous en avions parlé avec Assifuah avant le match. Nous pensions que Mamadou Sakho allait jouer et il m'avait demandé des balles dans le dos de la défense. Son appel était parfait. C'est magnifique d'être passeur décisif dans ce stade mythique. Le public? Il a été extraordinaire. On se serait cru à Sion. A nous de lui rendre la monnaie, de le remercier aussi en championnat, où il est en droit d'attendre plus de nous.

Ziegler: "les supporters ont eu la classe"

RETO ZIEGLER (SION): Nous avons connu une très mauvaise entrée en matière. Puis, après, nous avons pu démontrer nos qualités et jouer avec bien plus de sérénité après l'égalisation. Ce nul ici, c'est presque comme une victoire. Mais il ne faut pas s'enflammer, il y a beaucoup de matches dans cette compétition et il faudra réussir un bon déplacement à Bordeaux.

En Super League, il nous faut enchaîner à Saint-Gall. Savoir le faire ne doit pas être compliqué, c'est notre boulot. Les supporters ont fait preuve d'une grande, grande classe. Nous avons plus entendu les fans valaisans et nous les remercions vraiment pour cela.

Origi: "il nous a manqué de la réussite"

DIVOCK ORIGI (LIVERPOOL): Il nous a manqué un peu de réussite pour pouvoir marquer. Andris Vanins? Je ne le connaissais pas avant cette rencontre, maintenant je le connais.

KOLO TOURE (LIVERPOOL): Nous avons affronté une belle équipe de Sion ce soir. Nous avons vu qu'il ne faut pas sous-estimer cette formation. Nous nous sommes créé un bon nombre des occasions, mais nous n'avons pas su les mettre au fond. Dommage!

Liverpool, Ludovic Perruchoud - Twitter @LPerruchoud

A lire aussi: Europa League

Carnet noir

Publié Modifié