Modifié

Equipe de Suisse: Granit Xhaka se sent trahi par les propos d'Alex Miescher

Très déçu, Granit Xhaka ne comprend pas pourquoi Alex Miescher a tenu de tels propos. [Georgi Licovski - Keystone]
Très déçu, Granit Xhaka ne comprend pas pourquoi Alex Miescher a tenu de tels propos. [Georgi Licovski - Keystone]
Alex Miescher, secrétaire général de l'ASF, en a irrité plus d'un avec sa prise de position, au sujet des joueurs binationaux. Granit Xhaka, figure incontournable de l'équipe de Suisse, a réagi dans un entretien accordé à l'agence Keystone-ATS. "Il a déçu les futurs et actuels binationaux comme moi."

- Le secrétaire général Alex Miescher évoque tout haut une suppression du statut des binationaux. Que vous est-il passé par la tête lorsque vous avez entendu parler de son interview?

Granit Xhaka: "L'interview a vite fait le tour des joueurs de l'équipe nationale."

- Et?

Granit Xhaka: "Pendant le Mondial et après mon geste de l'aigle bicéphale, Alex (Miescher) est venu vers nous et nous a assuré qu'il entreprendrait tout pour nous protéger; et trois jours après notre élimination, j'entends de telles choses de sa part."

- Vous êtes fâché?

Granit Xhaka: "Définitivement".

- Qu'est-ce qui vous énerve?

Granit Xhaka: "Je perçois dans ses lignes une idée que les binationaux ne seraient pas prêts à aller au bout d'eux-mêmes pour la Suisse. Ca me touche directement moi et un certain nombre d'autres joueurs avec deux nationalités. Ca sonne comme si moi et mes collègues nous ne donnions pas tout sous le maillot suisse.

- Vous êtes-vous senti directement concerné par ses propos?

Granit Xhaka: "Pour moi, et assurément pour tous mes coéquipiers, il est étonnant d'entendre de telles choses de la part d'Alex Miescher. Nous sommes tous Suisses, et nous donnons tout pour l'équipe de Suisse. De plus, nous savons tous ce que nous devons à la Suisse, ce que ce pays a fait pour nous et nos familles. Mes racines sont au Kosovo, celles de Breel Embolo sont au Cameroun. Manuel Akanji vient du Nigeria et Ricardo Rodriguez du Chili et d'Espagne. Et ainsi de suite. L'équipe de Suisse est composée à 50 à 60% de binationaux ou de 'segundos'. Même notre chef (Vladimir Petkovic) est binational. Avec son discours, Alex Miescher a interloqué, pour ne pas dire déçu beaucoup de monde. Il a tenu des propos d'un autre temps."

- Cette affaire sera-t-elle dommageable à l'équipe de Suisse?

Granit Xhaka: "Sûrement pas. De telles histoires ridicules arrivent de temps en temps, mais il ne faut pas s'y arrêter. Nous avons des choses plus sérieuses à préparer, à commencer par l'Euro 2020. Le football doit rester cantonné au terrain. Nous avons une équipe qui a envie de réussir quelque chose de bien en 2020.

Alex #Miescher, secrétaire général de l'ASF , en a irrité plus d'un avec sa prise de position. au sujet des joueurs #binationaux. A commencer par le no10 de l'équipe de @granitxhaka. "Nous sommes tous Suisses, et nous donnons tout pour l'équipe de Suisse. De plus, nous savons tous ce que nous devons à la Suisse, ce que ce pays a fait pour nous et nos familles. Mes racines sont au Kosovo, celles de @breelembolo97 sont au Cameroun. @obafemi_36 vient du Nigeria et @rrodriguez.68 du Chili et d'Espagne. Et ainsi de suite. L'équipe de Suisse est composée à 50 à 60% de binationaux ou de 'segundos'. Même notre chef (Vladimir #Petkovic) est binational. Avec son discours, Alex Miescher a interloqué, pour ne pas dire déçu beaucoup de monde". @nationalteams_sfvasf #RTSsport

Une publication partagée par RTSsport (@rtssport) le

ats/bond

Publié Modifié

Challandes: "Pour moi, le problème de la double nationalité ne se pose pas"


Le sujet de Nouvo